Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Avis sur

Friday the 13th: The Game sur PC

Avatar Nicolas  Montagne
Test publié par le
Version PC

Mon avis définitif sur le multijoueur, puisque le solo n'est pas encore prévu: les développeurs ont effectivement effectué un travail de qualité pour la conformité avec l'univers de la série de films.

Ainsi, en plus du travail visuel et de la reprise des musiques des films, les moniteurs ne peuvent pas tuer Jason, seulement le sonner un peu, quitte à ce qu'une fille qu'on jouerait puisse piquer le pull de Pamela et le déconcerter. Si on meurt et que quelqu'un a appelé Tommy Jarvis par la CB, on peut revenir en tant que lui, armé d'un fusil à pompe et de bonnes stats de résistance. Lui seul pourra d'ailleurs, comme dans les films, tuer Jason grâce à une machette. Un bon coup de flip en tout cas quand on joue un moniteur, à chercher les différentes stratégies pour échapper au tueur masqué: on se cachera sous un lit ou dans un placard en espérant ne pas être repéré (car on est alors sans défense), on réparera une voiture ou un bateau pour fuir avec, ou encore on appellera la police après avoir réparé un téléphone (Jason a tout cassé) et on fuira discrètement à l'autre bout de la carte pour en sortir vivant. On pourra aussi tenter une sorte de cache-cache/fuite perpétuelle avec Jason, le pari le plus risqué (même avec une arme en main). Les stats des moniteurs pourront ensuite être aisément remontés au fur et à mesure des points gagnés dans les parties pour renforcer telle ou telle caractéristique. Côté Jason, l'incarner est par contre super chiant, les pouvoirs à maîtriser étant mal codés, en plus d'être à la fois étranges et logiques par rapport à l'univers de la série, et la lenteur du bonhomme est handicapante. Bref, incarner un moniteur est plus simple et plus flippant, incarner Jason est frustrant, mais dans l'ensemble un jeu attendu qui ne déçoit pas, malgré les problèmes de réseau, plus occasionnels depuis le patch. Oh, une dernière chose: quand on joue un conseiller et qu'on se fait tuer, on regardera comme un film la tentative désespérée des autres joueurs, à travers leurs yeux ou via les caméras de surveillance du camp.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 210 fois
2 apprécient

Nicolas Montagne a ajouté ce jeu vidéo à 4 listes Friday the 13th: The Game

Autres actions de Nicolas Montagne Friday the 13th: The Game