Ken tu traverses le désert, Ken survivant de l'enfer !

Avis sur God Hand sur PlayStation 2

Avatar LyhannSacré
Test publié par le
Version PlayStation 2

C'est un jeu particulier, qui occupe une place assez particulière dans mon coeur ça. Pourtant pas grand chose me prédestinait à aimer ce jeu comme je l'aime actuellement. Après tout c'est assez moche et on pourrait dire d'un peu mauvais goût.
Cependant God Hand c'est plus que ça : God Hand c'est le jeu sorti de la tête de Shinji Mikami (créateur de Resident Evil) sous crack et sous stéroïdes, c'est la célébration du beat'em all des années 90, où toutes les villes d'Amérique étaient sujettes aux punks sortis d'Hokuto no Ken, où le métabolisme hyperactif des héros faisaient qu'un poulet nous remettaient d'aplomb...
Et c'est surtout un vrai throwback à l'époque ou il fallait une sacrée dose de skill pour se battre contre une bonne bande de loubards qui nous attaquaient de tous les sens.
Sorti je crois un peu en même temps qu'Okami (ou un peu après je crois) je me rappelle avoir vu ce jeu méchamment diviser un peu tout le monde. Du coup ça m'a attiré et pendant longtemps (pendant tout le collège je crois ) je voulais essayer ce jeu de mes mains pour voir qu'est ce que c'était le délire autour de ce truc.

On commence avec une cinématique qui met assez dans le ton : une espèce de pastiche d'Hokuto no Ken, Mad Max et autres univers peuplés par des loubards à crète en cuir, on a notre héros Gene, espèce de mix entre Dante, Viewtiful Joe et autres héros avec attitude des jeux Capcom qui tabassent du méchant avec un sourire narquois sur la tronche... Manque de pot notre héros se fait couper le bras en tombant sur plus fort que lui, fort heureusement Olivia (une espèce de teigne avec des formes non négligeables) lui accorde le God Hand pour remplacer son bras... Manque de pot une nouvelle fois, tout le monde veut sa peau parce que c'est un artefact mystique ou je ne sais quoi.
Après il faut dire que l'ambiance volontairement second degré nous montre qu'il ne faut prendre le scénar au sérieux qui n'est qu'un prétexte pour rencontrer des personnages énormes (genre le gros Elvis, le vieux télékinésiste ou les nains super sentai ) et se retrouver à tabasser comme on a jamais tabassé. On se prend facilement pour Kenshiro avec ce genre de jeu.

Car putain, quand on passe le cap des graphismes un peu moches (quoique les personnages principaux sont bien modélisés) et le gameplay un peu étrange au début (ça se joue un peu comme RE4 au niveau des déplacements) bon dieu que c'est jouissif... Bon dieu.
Par contre c'est dur, mais dur. Bien que c'est parfaitement jouable et la difficultée est "intelligente", je veux dire pas de trucs cheapos qui te butent sans que tu réalises ce qu'il se passe... Non si tu meurs c'est ta faute.
La difficulté revient souvent au fait qu'on se retrouve contre pas mal d'ennemis et qu'il faut gérer avec ça.
Sinon la musique excellente (de Masafumi Takada) est énorme et donne franchement la pèche quand on joue. Du rock alternatif au blues en passant par des musiques funk ou latinos, on est servi. Franchement un travail énorme.

Bref ce jeu c'est de la bombe, peut être qu'il mérite pas un 10 mais bon. Ce n'est qu'une note au final.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 488 fois
5 apprécient

Autres actions de LyhannSacré God Hand