God of War 4 : Kratos Among Thieves

Avis sur God of War: Ascension sur PlayStation 3

Avatar Jerem Mass
Test publié par le
Version PlayStation 3

Avant toute chose, je tiens à préciser que je ne parlerai dans cette critique que du mode solo. En effet, la saga God of War étant réputée pour ses opus 100% solo et étant moi même un joueur assez réfractaire au jeu en ligne, je n'irai pas jusqu'à dire que la présence d'un multi dans un God of War est un non sens (certains l'ont déjà dit avant moi, et ont-ils foncièrement tord ?) mais ce mode ne m'intéresse tout simplement pas.

Mais donc, que nous propose ce déjà sixième opus de la saga God of War ? Un truc scénaristiquement à la mode, un préquel, un épisode antérieur au mythique God of War premier du nom et se déroulant même avant Chains of Olympus. Nous y retrouvons Kratos aux prises avec les Erinyes après que ce dernier ait remis en question son pacte avec Ares et sans trop m'avancer dans le spoil le jeu nous contera la traque des Erinyes par notre guerrier Spartiate afin de le libérer de leur emprise.

Premier point à aborder, l'aspect technique. Graphiquement, le jeu est plutôt joli, mais un peu moins léché que God of War 3. Certains panoramas sont magnifiques, mais quelques textures un peu hasardeuses font parfois pale figure pour un jeu Playstation 3, laissant penser par moments que le jeu n'était peut être pas initialement prévu sur console de salon mais plutôt comme un épisode consacré à la Vita. Lorsque je m'étais essayé à la démo d'Ascension, j'avais été quelque peu refroidi par un frame rate quelque peu défaillant, mais il semblerait que ce problème était propre à la version proposée pour la démo car les séquences de cette dernière qui galéraient en version d'évaluation tournaient sans aucun problème sur le jeu complet. On retrouve par contre quelques bugs de ci de là, parfois anodins, parfois carrément flagrant comme la musique qui a tendance à galérer "comme si le disque était rayé" lors de certaines séquences (le plus souvent des cinématiques), mais le plus gros bug qu'il m'ait été donné de rencontrer est carrément une cinématique qui refuse de charger après la résolution d'une énigme ! Après avoir tourné en rond pendant plus d'une demie heure après avoir fait tout ce qu'il semblait y avoir à faire pour pouvoir avancer, je me suis décidé à aller voir une soluce, pour constater que j'avais résolu l'énigme sur le papier. Sceptique, j'ai tout simplement quitté et relancé la partie, reproduit exactement les mêmes actions et oh ! Magie, la cinématique a bien daigné se lancer, me permettant de continuer ma partie. Il s'agissait de la séquence juste après le défi d'Archimède, pour récupérer les yeux de la vérité, je suis bien curieux de savoir si d'autres personnes ont également eu affaire à ce problème.

Second point, le gameplay ! Et je dois dire que Santa Monica a réalisé ici un quasi sans faute en ajustant le système de combat de God of War 3. La chope se fait désormais avec R1, et le bouton Rond accueille un coup de pied assez efficace pour désarmer ses adversaires. Il permet aussi, une fois l'une de ces armes récupérées, de s'en servir voire même de l'intégrer en combo ! Le panel d'armes secondaires ainsi disponibles propose une épée, une masse, un bouclier ainsi qu'une fronde et un javelot, trouvant toutes leur utilité en combat face à telle ou telle sorte d'ennemis. Ces armes secondaires remplacent les armes auxquelles nous avait habitués la série, mais les lames du chaos peuvent être combinées avec quatre pouvoirs magiques : le feu, la glace, l'électricité et le pouvoir des enfers. Ce système original offrira des globes différents (santé, magie, expérience...) selon le pouvoir équipé lors de la mise à mort d'un adversaire. Combiné à ce système de pouvoir, on retrouve une refonte totale de la jauge de rage : cette dernière se charge toujours au gré des coups portés, mais à chaque coup reçu elle diminue (et se vide toute seule en cas d'inaction). Plus la jauge sera remplie, plus les attaques de Kratos feront des dégâts, et une fois la jauge pleine les combos sont doublés d'une attaque spéciale liée au pouvoir choisi. Mais ce n'est pas tout, quand la jauge de rage est à son maximum, le joueur peut choisir entre profiter d'un bonus de puissance ou décharger toute sa rage dans une super attaque (qui se déclenche de la même manière que le mode rage des précédents opus, en cliquant sur les deux sticks) qui sera différente selon le pouvoir choisi. Ce système plutôt bien foutu écope d'un léger bémol, Kratos croisera plusieurs adversaires semblants liés eux aussi aux pouvoirs disponibles, il est dommage de constater que Santa Monica n'a pas peaufiné son titre dans les moindres détails en instaurant une règle "Pierre Papier Ciseau" avec ces éléments et leurs opposés afin de pimenter encore plus les affrontements.

Pour ce qui est du gameplay hors combat, j'ai par contre l'impression qu'il se résume les 3/4 du temps à appuyer sur R1 face à un objet en surbrillance pour déclencher la suite des évènements. Fort heureusement, on trouvera au fil de la progression trois artefacts utilisables aussi bien en combat qu'en exploration, et ils seront d'une aide précieuse lors de la résolution des énigmes, dommage que ces dernières soient d'une simplicité un peu trop élémentaire, mais qu'en prime le jeu rappelle toujours (même en désactivant les astuces dans les options !) d'utiliser tel item en appuyant sur tel bouton, indice trop évident que la réponse réside dans l'utilisation du dit objet. D'ailleurs, cette facilité, ce coté pris par la main se retrouve un peu trop dans le jeu, que ça soit dans l'aide apportée lors de la résolution des énigmes; mais également dans les affrontements contre les boss ainsi que dans certaines séquences de plate forme et de QTE ! En effet, Ascension dit au revoir aux traditionnels points de sauvegarde et accueille un système de checkpoints avec sauvegarde automatique. En soi l'idée n'est pas mauvaise, mais on retrouve ces checkpoints un peu partout et n'importe où, ainsi quelle ne fut pas ma surprise d'apercevoir en bas de mon écran "sauvegarde automatique en cours" au beau milieu d'un combat contre un boss ou entre deux sauts par dessus des précipices... Du coup, Kratos se fait battre par son adversaire ? Il tombe dans le vide ? Qu'à cela ne tienne, un léger temps de chargement plus tard et c'est comme s'il ne s'était rien passé ! Ca plombe un peu le coté épique de certains boss du coup, dont le boss de fin, car au final le joueur s'en fout de mourir, vu qu'il ne devra quand même pas tout recommencer, dur dur pour le sentiment d'implication !

Un rapide mot sur la direction artistique, tout les ennemis ont été redessinés, et on en trouve également de nouveaux tels que ces monstres pachydermiques à mi chemin entre un troll et un éléphant particulièrement réussi. Le design des Erinyes est également réussi, surtout Mégère avec son apparence proche de celle d'un insecte. Enfin, les environnements visités sont toujours assez sympa, surtout le temple des trois serpents mécaniques qui semble sortir tout droit d'un épisode d'Uncharted. Il est d'ailleurs assez amusant de constater l'ombre de Nathan Drake planant à quelques occasions sur le jeu, avec quelques énigmes dignes de la saga de Naughty Dog, plusieurs séquences d'escalade / plate forme et surtout ce trophée clin d'oeil ultime une fois que le joueur sera parvenu à retrouver tout les artéfacts dissimulés dans les décors du jeu.

A l'heure du bilan, impossible d’encenser ce nouvel opus de God of War un peu fainéant et trop assisté, manquant clairement d'ambition après une trilogie démentielle. On sent assez fortement qu'il s'agit là d'un épisode de commande, présent pour maintenir l'actualité autour de la série ; et on a parfois l'impression de jouer à une version plus luxueuse des épisodes portables. Mais il est malgré tout difficile de bouder son petit plaisir coupable de retrouver Kratos et toute sa subtilité légendaire ! Il ne reste plus qu'à espérer que si opus Next Gen il y a (et inutile de se persuader du contraire, cela va de soi), ce 7ème God of War saura se montrer plus ambitieux et digne de la trilogie principale !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 739 fois
3 apprécient

Jerem Mass a ajouté ce jeu à 1 liste God of War: Ascension

Autres actions de Jerem Mass God of War: Ascension