Greedfall !

Avis sur GreedFall sur PlayStation 5

Avatar David Rumeaux
Test publié par le
Version PlayStation 5

Aprés plusieurs RPG qui souffraient tous plus ou moins des mêmes soucis, Le studio français Spiders revient avec un titre sacrément ambitieux. Le résultat ? Leur meilleur jeu mais…

Alors que le futur gouverneur Constantin se meurt de la Malichor, une maladie étrange, son cousin De Sardet va essayer de trouver un reméde. Dans ce monde fantastique aux allures d’Europe du 17éme, on découvrira une île et un univers fantastique unique en son genre…

Si Greedfall posséde une grande force, c’est bel et bien son univers mêlant inspiration d’Europe du 17éme et fantastique tirant sur la fantasy. Le résultat est unique et offre des décors souvent fort joli, parfois meme carrément magistraux, avec des secteurs de jeu bien marqué. Car nous sommes là devant un monde semi ouvert, construit en zone reliée par des écrans de chargement. Pas de quoi gâcher le plaisir car les zones sont nombreux, et passent de villes en villages, ou en zones forestiéres, voir des grottes. Et le jeu comportant de nombreuses quêtes annexes, on aura toute l’occasion de visiter ce mode. Autre point positif : l’artisanat et les nombreuses armes et possibilités d’améliorations des personnages offre vraiment tout un tas de personnalisation possible, faisant du titre un RPG franchement convaincant dans tout son aspect esthétique, personnalisation, et travail sur la profondeur même du gameplay.

Mais vous l’avez compris, le bas blesse quelque part. En l’occurrence, on pourra souligner dans un premier temps les personnages et leurs designs, bien moins convaincant que les décors. Difficile de descendre le jeu pour cela mais… on soulignera plus les combats trop mou, et ce malgré les possibilités de combats au corps à corps ou à distance, voir en utilisant la magie ou divers objets. Des défauts qui sont accompagnés d’une écriture trop légére. Les quêtes annexes sont en effet amenées de maniéres trop lourdes pour qu’on y prennent du plaisir à long terme. Et ce alors que le titre peut durer une trentaine d’heures en ligne droit, et monter au moins en double pour essayer d’en faire le tour. C’est fort dommage, d’autant que le titre souffre d’un gros pic de difficulté dans son dernier quart. Reste que c’est le meilleur jeu du studios et qu’il est tout à fait sympathique !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 70 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de David Rumeaux GreedFall