On prend les mêmes et on recommence... à s'eclater!

Avis sur Guitar Hero: Warriors of Rock sur PlayStation 3

Avatar quiks
Test publié par le
Version PlayStation 3

A chaque fois, je me dis que je ne l'achèterai pas, que c'est toujours pareil, que j'en ai assez... et à chaque fois, je craque.

Les premiers épisodes avaient amené la nouveauté, le contrôleur fisher price-like et un peu de fraicheur dans le monde du jeu musical, avec une bonne dose de rock et de métal, ce qui ne fait jamais de mal.

Puis on a eu les "améliorations techniques", la guitare en 2 morceaux, le wireless, l'attache sangle pour les gauchers (dieu soit loué ils ont fini par y penser! mais la barre de vibrato est restée bien à sa place, la ou je mets mon poignet, en gros...) jusqu'à' un point ou ca devenait un sport: que ceux qui se servent de la barre de slide lèvent la main!

Coté morceaux, on a eu de tout, du métal bien lourd de Slayer à la pop la plus mièvre. Et la difficulté est allé en diminuant, pour rendre le jeu plus grand public, face à la concurrence de Rock Band et ses compil de morceaux pop-rock à la Europe 2, jusqu'à la déferlante Beatles, qui a terminé d'asseoir le genre.

Seul un Metallica a offert aux aficionados un challenge de haut vol, avec une modélisation des 4 horsemen de grande qualité, et une ambiance scénique inspirée (à l'inverse des opus aerosmith et van halen, aux playlists fades et animations molles).

Le passage à la HD étant peu utile et vendeuse dans ce type de jeu, il fallait bien trouver un positionnement commercial novateur pour ce nouvel opus.

Et là est apparue la grande opposition avec Rock Band.
Quand Rock Band joue la démesure avec une guitare avec 6 pseudo-cordes et 100 touches, ou une Squier véritable branchable à la console (alors que c'est 100 fois plus efficace dans un bon ampli???), Guitar Hero se recentre sur le fun du jeu, fais disparaitre la barre de slide, améliore le multijoueur, et retourne aux racines du rock, avec une bande son orientée vers le rock et le métal (même si 2-3 se sont perdus dans le lot, comme Linkin Park).

Au passage, ils "innovent" avec un mode Quest, au scénario tellement alambiqué qu'il en devient ridicule (sans parler du "talent" de narrateur de Manoeuvre...), mais qui permet pour la première fois de choisir entre les différents personnages "historiques" (et super clichés) de la série.
Il faudra même tous les incarner, chacun ayant une compétence particulière qui lui confère des pouvoirs influant le score et la façon de gérer les bonus. Ils ont également des transformations, qui boostent ces bonus.

Et c'est la selon moi le vrai apport du jeu: des bonus qui se cumulent, pour au final offrir au joueur une expérience différente, certes a la limite du too much, mais qui donne a un morceau même inintéressant a la base suffisamment de challenge de scoring pour avoir envie de le réussir et de le maitriser en entier.
Ça part dans tous les sens, les scores explosent, les étoiles pleuvent, et on se dit qu'on a l'air con, mais que c'est pas grave tellement le plaisir est la.

Et puis quelques détails font mouche, comme la mise en scène sur Bohemian Rhapsody, inspirée du clip, ou les personnages miment les chœurs.
La playlist prend le risque d'inclure des morceaux longs, ou en plusieurs parties (20th century schizoid man, de King Crimson, ou un marathon live de Megadeth).

Au final, je me suis éclaté, et c'est bien la l'essentiel.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 282 fois
3 apprécient

quiks a ajouté ce jeu à 2 listes Guitar Hero: Warriors of Rock

Autres actions de quiks Guitar Hero: Warriors of Rock