Je suis un winner !

Avis sur Guitar Hero: Warriors of Rock sur PC

Avatar David Toubiana
Test publié par le
Version PC

Voilà ce que se disait Sebastian dans l'ascenseur qui l'amenait à l'étage des réunions. Il était tellement fier d'être "chief artistic exectutive producer" pour Activision... Tellement que, parfois, pendant sa morning routine, il se répétait "c'est bon d'être moi". Son boulot n'était pas très compliqué : trouver des idées à ajouter ou à développer pour les IP que possède sa boîte. N'est pas Activision qui veut, et si on veut rester en tête des charts, le "top of the pop", il faut savoir se renouveler et faire évoluer ses franchises dans une démarche de croissance permanente, se tournant vers des marchés en croissance exponnentielle, trop ignorés jusqu'alors. "Inverser la baisse tendancielle des taux de profits" avait été le sujet du séminaire de mars à Saint Martin, dans le cadre du développement du pôle "Créativité artistique et développement personnel : Dans quels secteurs exploiter le marché des taux d'intérêts ?".

Et depuis le carton de Guitar Hero III, la tendance jeune et fun, que même les frères Gallagher en parlaient, la deuxième super star de Noël, c'était les jeux musicaux avec instruments en plastique. Après tout, proposer de bonnes playlists, un gameplay aux oignons, un modèle économique permettant d'acheter ses morceaux préférés parmi un vaste catalogue en ligne, c'était déjà pas mal. Ca pourrait perdurer, développer quelques éléments de ci, de là, avec un modèle mutlijoueur plus efficace, des charts, des partenariats, on pourrait appeler ça "game as a service", par exemple... Mais ça, Sebastian n'y croit pas vraiment. Neil, son deuxième assistant, lui avait proposé ces idées, au détour d'un couloir pendant qu'il lui nettoyait le café qui avait gouté sur ses chaussures. Des idées farfelues, qui ne matchait pas avec l'ambition de croissance de l'entreprise voyant que l'avenir du game market était évidemment dans le motion gaming. Qui paierait pour un jeu qui vivrait pendant des années et dont la rémunération viendrait des DLC et des dépenses que pourraient effectuer les joueurs pour de nouvelles tenues? D'autant qu'il faut amortir le contrat passé avec les fabricants de contrôleurs en plastique. A moins d'une bonne idée pour shifter la production, il risque d'y avoir des tonnes de plastique invendu... Peut être se tourner vers les jouets vidéo ?

Donc, de la guitare, de la batterie, du micro, faut que ça swingue, comme dise les jeunes qui aiment jouer ! Par contre, dans le store tous les bons morceaux sont déjà en ligne, et puis c'est pas en signant avec de gros artistes qu'on peut se faire de la marge. Alors en 2010, on peut signer qui ou quoi pour pas cher ? Des artistes qui font rêver ? Banco : Poison, Linkin Park, Rammstein, Blue Öyster Cult... "Bah c'est pas mal", se disait Sebastian en pensant à son bonus de fin de trimestre. Par contre, il faudra aller chercher dans le fond du catalogue de ces artistes parce qu'un budget n'est pas extensible, surtout que le studio de développement n'a été payé grand chose dernièrement. Mais c'est pas grave, ils pourront réutiliser les assets des années précédentes, après tout avec Warriors of Rock, Neversoft en sera à son huitième Guitar Hero en quatre ans, il doit bien leur rester quelques skins et autres animations pour faire le boulot. On met de la jeunette habillée en gothique, du gros biker habillé comme Jack Black, on mélange les artistes pour faire du jeune avec du vieux, on maquille les groupes de seconde zone en super star en devenir, et badaboum !

"Ah, Sebastian, t'as vraiment tout compris à ce que kiffent les gamers de 2010, toi..."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 27 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de David Toubiana Guitar Hero: Warriors of Rock