Le bâton que Valve s'est créé pour se faire battre

Avis sur Half-Life 2 : Episode Two sur PC

Avatar Mad Dog
Test publié par le
Version PC

Half Life deux épisode 2 est un add-on dans la même veine que l'épisode 1, qui continue l'aventure et offre quelques expériences nouvelles de gameplay.

C'est vrai qu'à faire le jeu principal et les deux add-ons à la suite, on a quand même un effet de répétition qui commence à s'amorcer. Sans doute parce qu'ils avaient été pensés pour être joués à intervalle d'un an après, histoire de regoûter à l'aventure. Il y a tout de même de nombreux gameplay inédits dans ce nouvel épisode, se passant cette fois-ci à l'extérieur : visites dans les mines, passages sur la route (avec une embuscade au beau milieu) et explosion.

Si le jeu cherche un peu moins l'originalité que l'épisode 1, il a l'avantage d'être plus long et de mettre un peu plus l'accent sur l'histoire, introduisant les conseillers, des extra-terrestres au pouvoir assez immenses (et un peu flippants...) Il monte aussi un personnage détestable en la personne de Magnusson,

au point que je pensais qu'il s'agissait d'un traitre. Non, c'est juste un sale con. (La psychologie est relativement unidimensionnelle dans Half Life.)

Le malheur d'avoir un succès trop compliqué

Toujours comme dans l'épisode 1, ici, les concepteurs tentent de nous initier à de nouveaux challenges via les succès : Après le "faire tout le jeu avec le grappling gun" les défis vont de l'apprentissages de gameplays assez rigolos (comme prendre une grenade d'un zombie pour la lui rebalancer...) au défis relativement relous, avec un nombre de larves à écraser dont on en loupe forcément deux ou trois (assez casse-pied à faire sans la soluce) et surtout un nain de jardin qu'il faut se trimballer tout le jeu.

Le nain est déjà difficile à trouver en lui même si on vous donne pas son emplacement et on eset vraiment dans le cas du succès créé afin de donner envie de rejouer à l'épisode une deuxième fois.
A cause des limitations du moteur Source, cela va changer votre façon de jouer, vous obligeant à bourriner dans certains passages d'infiltration et surtout à passer votre temps à rouler lentement. En effet, la voiture que l'on conduit pendant une bonne partie de l'add-on est ouverte aux 4 vents et à chaque virage ou pet de trop, le nain se barre du véhicule. Et vous êtes bon pour aller fouiller les fourrés pour aller le rechercher. La plaie ! Sans parler des bugs du moteur qui font que le nain passe à travers les obstacles ou que marcher dessus tout en se prenant une balle compte pour une "poussée" et vous allez vous surprendre à voir Gordon bondir dans les airs et être éjecté à l'autre bout de la carte (putain de glitches....)

C'est d'autant plus frustrant quand un hélico vous tire dessus, vous obligeant à accélérer, alors que le fait d'avoir le nain vous oblige à freiner. Je me souviens de ces moments où je sortais de la voiture pour aller chercher mon nain de jardin et que je me faisais canarder. Ce qui m'a poussé à sauvegarder tous les trois pas et à passer deux ou trois heures à rejouer sur la même ligne droite. Pas très fun. (Mais rien ne m'obligeait à faire ce succès.)

Le bâton que Valve s'est créé pour se faire battre.

Jusqu'ici, les mèmes autour de "je crois en Half Life 3" et sur l'impatience des joueurs à vouloir une suite m'amusaient bien, mais au fond, je les trouvait peu justifiés. Je trouvais même louable qu'une compagnie de jeu au lieu d'essorer à fond sa licence comme le fait couramment EA ou Ubisoft, choisisse de se concentrer sur d'autres jeux. Après tout, l'univers de Portal pourrait très bien se terminer sur le 2 (et les niveaux créé par la communauté) ça me suffirait amplement, tant tout est bien géré.

Le problème, c'est qu'Half Life 2 : Episode 2 se termine avec un cliffhanger d'autant plus frustrant que toute une mythologie s'est implantée depuis le 2 : le Cartel, la destruction de Cité 17, les Conseillers, toute l'histoire autour de la future recherche du Boréalis (un bâteau ayant un lien avec la compagnie Apperture et donc la possibilité d'un cross-over avec l'univers de Portal...) et on nous fait miroiter la possibilité de la découverte de la vraie nature du G-Man.

C'est con, si Half life 2 : Episode 2 avait fini avec le G-Man qui renvoit Freeman en stase (comme la fin de Half Life 2...) les gens auraient acceptés l'idée de ne pas avoir de suite et de devoir attendre.

Nice job breaking it Gabe Newell !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 324 fois
1 apprécie

Autres actions de Mad Dog Half-Life 2 : Episode Two