Le pétard que la pluie noya

Avis sur Heavy Rain sur PlayStation 3

Avatar khms
Test publié par le
Version PlayStation 3

Heavy Rain promet une aventure unique et des émotions. Il garantit une histoire adulte, et son créateur, David Cage, n'hésitera pas à dire que celui-ci révolutionnera le jeu vidéo. C'était tristement prévisible, mais une fois encore, il ne faudra pas écouter les dires du père.

Le point central de Heavy Rain semble logiquement être son scénario. On nous introduit Ethan Mars, marié et heureux père de deux enfants. À peine le jeu commencé, on nage littéralement dans une mare de clichés, tout droit sorti de l'image que l'American Dream donne au monde. Une grande maison avec jardin, deux marmots complices et la femme qui ramène du fast-food. De fil en aiguille, un des gosses se fera écraser par une voiture (ce sale morveux, sa mort est plus frustrante qu'autre chose tellement elle est mal amenée). Et alors, le riche Ethan se retrouve amputé de sa maison, de sa richesse et de sa famille puisqu'on le retrouve deux ans plus tard dans une vieille et minuscule maison dégueulasse avec un jardin hanté par les mauvaises herbes, la sublime voiture rouge aura été remplacé par un vieux tacot digne d'un professeur de collège. Sa femme l'a quitté et le fils restant est malheureux et semble en vouloir à son père (le sale con lui aussi). Au final, c'est lui qui sera enlever à son tour par le tueur aux Origamis qui enlève des enfants pour les enfermer dans des cachots et imposant aux parents des épreuves afin de retrouver leurs marmots avant qu'ils ne soient noyés par les trombes d'eau de pluie. En plus d'Ethan, trois autres pécores seront jouables, Scott Shelby, un vieux détective malade, Norman Jayden, un agent super cool et Madison Paige, une journaliste trop bonne.
Bref, le scénar, même s'il part d'un pitch plutôt original (surtout dans un jeu vidéo) ne vaudra au final pas mieux qu'une vulgaire série B tant les retournements de situation sont prévisibles des lustres à l'avance et que les personnages manquent de charisme (surtout Madison, nan en fait surtout Norman, ou plutôt...). On nous promet des choix qui influentcent véritablement le scénario, mais désolé de la déception, ces choix se font à peu près tous dans la dernière demie-heure de jeu, et ouais. Et je ne parlerai pas des incohérences... Bref, Heavy Rain est un semi-échec au niveau de son scénario dont l'appréciation se fera au niveau de son degré d'implication (bah quoi, il y en a qui sont passionnés par l'histoire de Uncharted alors... :troll:).

Là où Heavy Rain innove, c'est aussi dans la lourdeur du gameplay. Plus qu'un jeu vidéo ou qu'un film, la production de David Cage devient un film interactif. On peut tout juste bouger son personnage avec une gâchette (lolwut ?), tout le reste des interactions se fera à base de QTE ! La scène du début nous propose pas mal d'exemple témoignant des possibilités du jeu. On peut jongler, se laver les dents, tirer la chasse... Bref, des tonnes et des tonnes d'animations qui ne servent à rien, rappelant les antiques jeux d'éducation où la plupart des éléments du décor bougeaient lorsqu'on cliquait dessus. On ne peut s'investir dans Heavy Rain, on reste spectateur tout le long. Si encore certains QTE sont plutôt bien trouvés, comme lorsqu'on doit tourner le volant de sa voiture (après s'être attaché et avoir mis la clé...) lors d'une séance complètement délirante à contre-sens sur l'autoroute (où il est IMPOSSIBLE de mourir) où il faut bouger le Sixaxis selon la direction dans laquelle on veut aller. Mais l'exemple donné ci-dessus soulève un problème important, quel intérêt de faire les actions demandées si les conséquences sont inexistantes (à part sur la fin), si ce n'est pour un trop léger changement de scène ? Enfin, le dernier problème de tout ces QTE, c'est qu'ils sont souvent illogique et là pour mettre de la difficulté, vu qu'il n'y a en effet pas besoin de réfléchir une seule fois sur toute la longueur du jeu. Les enchaînements de touche se révèle ainsi trop souvent farfelu, surtout pour des actions qui n'ont à priori aucun intérêt.

Pourquoi jouer à Heavy Rain alors ? Parce que le jeu propose une expérience somme toute déconcertante et qu'y jouer au moins une petite heure permet de montrer un horizon de possibilité. Cependant, il faut concéder qu'en tant que jeu vidéo, tout autant qu'en aventure scénaristique, Heavy Rain est d'une bien piètre qualité, surtout quand on le compare avec d'autres jeux aux scénarios bien plus matures et touchants (MOTHER 3, Silent Hill 2, et que sais-je encore...).

Heavy Rain est à l'image de son géniteur : Arrogant, prétentieux et malhonnête.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1121 fois
8 apprécient · 3 n'apprécient pas

khms a ajouté ce jeu à 1 liste Heavy Rain

  • Jeux vidéo
    Illustration Gentle rain ! ♫

    Gentle rain ! ♫

    La pluie est une fascination pour moi. Alors quand elle se retrouve dans le jeu vidéo... C'est une explosion de joie...

Autres actions de khms Heavy Rain