Mi-figue mi-raisin

Avis sur Heavy Rain sur PlayStation 3

Avatar Albob
Test publié par le
Version PlayStation 3

Lorsque j'ai terminé ce jeu, j'étais très partagé. L'intrigue fonctionne, on veut en savoir plus, il y a suffisamment de zones d'ombre avec les personnages qu'on joue...

J'avais commencé le jeu très méfiant parce que je trouve que David Cage pète plus haut que son cul et que la technique, bien que très bonne dans l'ensemble, pèche au niveau de l'expressivité des visages. Pour moi Ethan a les yeux bloqués à moitié ouverts et ça me casse le truc.

Bref donc, j'avais de gros a prioris. Mais plus je jouais et plus mes appréhensions s'envolaient: on s'en que les personnages peuvent mourir avant la fin du jeu, certains choix sont vraiment paralysants (les mutilations d'Ethan), etc. Il pèse un vrai climat pesant, propre à une intrigue de thriller. Heureusement, pas de résolution à base d'extra-terrestres ici (Merci Fahrenheit).

Oui mais voilà, à la toute fin, les promesses de Cage finissent bien par un peu tomber à l'eau. Avec la disparition d'un de mes personnages principaux à la toute fin, sur un QTE un peu taquin et qui selon moi aurait dû avoir de faibles conséquences, j'ai rejoué la séquence pour le sauver. Et la fin n'en a été que très très peu affectée. Une déception de ce côté là. Mais ce n'est rien à côté de la révélation de qui est vraiment le serial killer.

C'est un semi-spoil, mais le jeu est sorti il y a 9 ans, vous m'excuserez: comme vous vous en doutiez, le tueur est un des personnages que l'on contrôle. Mais la révélation ne fonctionne pour moi pas du tout, car contredisant certains passages joués plus tôt. En guise d'explication, une cinématique vous montre ce qu'il s'est VRAIMENT passé dans une scène dans laquelle vous aviez pourtant le contrôle. Ce que David Cage pense sûrement être un twist malin pour le joueur ressemble plutôt à un revirement super cheapos et assez irrespectueux du joueur. Vous vous êtes fait plein de théories sur l'assassin ? Vous aviez éliminé des suspects ? Vous envisagiez à la limite un complice ? Le jeu laisse votre imaginaire s'emballer. À vrai dire les ellipses dans le récit ne manquent pas, laissant le champ libre pour tout un tas de surprises folles en fin de partie.

Mais non, David Cage se doit d'être plus malin que vous et vous dit que vous n'avez pas vraiment joué ce que vous avez joué. C'est pourtant une recette super efficace de la littérature policière: sans donner la réponse, égrainer des indices au fil des pages pour que le lecteur sagace puisse deviner l'issue de l'enquête. Le fin limier sera récompensé d'avoir trouvé la bonne réponse, le moins fin sera agréablement surpris de voir qu'il était simplement passé à côté d'une information pourtant devant ses yeux tout du long. Au final, Heavy Rain vous prive de cette satisfaction.

L'expérience du jeu est donc assez agréable, jusqu'au coup de massue final. À vous de voir si la fin conditionne la qualité de l'oeuvre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 11 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Albob Heavy Rain