Viens lire ça, gros porc !

Avis sur Heroes of the Monkey Tavern sur PC

Avatar maxff9
Test publié par le
Version PC

Heroes of the Monkey Tavern est un Dungeon Crawler indépendant réalisé par un seul homme, Cédric Maussion. Ce type de jeu sort rarement et s'adresse souvent à une niche de joueurs. Le développeur s'inspire ainsi des grands noms du genre tel que Dungeon Master, Eye of the Beholder et le plus récent Legend of Grimrock. Voyons ensemble les qualités et défauts de ce jeu !

Note : c'est le tout premier Dungeon Crawler que je fais, il ne m'est donc pas possible de comparer avec d'autres jeux du genre.

Tout commence toujours par une bière
Nos quatre héros anonymes passent la soirée dans une taverne, festoyant et dilapidant leur or durement gagné. Vient alors un péquenaud leur annonçant qu'il connait un endroit où ils pourraient se remplir les poches. C'en est tout pour le scénario. L'écran suivant permet de choisir la classe et le portrait des quatre persos qui constituent l'équipe. Huit classes tout à fait classiques sont à disposition. Certaines sont sans aucun doute plus dispensables que d'autres. Le prêtre (pour les soins) et le voleur (découvre les passages secrets) seront d'une aide extrêmement précieuse.

Bien que cela ne soit pas mentionné dans le jeu, le développeur explique qu'il a voulu se focaliser sur le fun et supprimer toute frustration. Ainsi, HotMT a des mécaniques très simplifiées et des possibilités de personnalisation très réduites. Les personnages évoluent leurs stats automatiquement en prenant des niveaux, seuls les mages possèdent des compétences autre que Attaquer... Pas de gestion de faim/soif, pas de torche pour éclairer, pas de limite d'inventaire... Dans un sens, cette simplicité est bienvenue car il y a une absence totale de didacticiel. L'apprentissage par soi-même, à l'ancienne, est de mise.

Comme précisé plus haut, HotMT a été réalisé par une unique personne. De ce fait, le contenu proposé est relativement maigre. Comptez environ 5 heures pour terminer le jeu en mode Normal. Le mode Difficile rend les ennemis plus résistants et plus puissants mais ne change pas leur disposition, leur nombre ou l'agencement des salles. Ce dernier est particulièrement bien travaillé et l'exploration constitue sans doute la partie la plus fun du jeu. La découverte des salles secrètes et la résolution des pièges (faciles à passer) rendent la partie addictive. Mention spéciale à l'étage qui ne comporte qu'un seul ennemi, une belle démonstration de level design !

Graphiquement, le jeu tournant sous Unity3D s'en sort plutôt bien et suffit largement pour proposer une expérience de jeu immersive et agréable. Il a surtout l'avantage d'être très fluide et de ne poser aucun temps mort. Les déplacement sont toujours permis qu'on soit en train de regarder la carte ou de gérer son inventaire. Le périple est soutenu par une bande son de qualité et bien adaptée à la solitude de nos héros. On peut d'ailleurs changer la musique à la volée depuis le menu.

En ce qui concerne la castagne, les combats se font en temps réel et il faudra quelques bons réflexes pour maximiser ses chances de victoire. Concrètement, chaque attaque induit un délai avant d'en relancer une. Plus on clique vite pour relancer l'attaque, plus vite on infligera des dégâts. Les affrontements se résument donc à gérer les DPS infligés et les soins octroyés (pour peu qu'un paladin ou un prêtre soit dans l'équipe !). Après une heure de jeu, le principe est maitrisé et les combats deviendront quelque peu ennuyeux. Au final, on passe plus de temps à regarder les jauges de vie et l'apparition du bouton attaquer qu'à regarder les animations de l'ennemi.

C'est donc bien le début de l'aventure qui est difficile. Une fois les différentes mécaniques assimilées, l'exploration devient une promenade de santé. A tout moment (hors combat bien sûr), l'équipe peut dormir et ainsi regagner toute sa vie, sans aucune restriction. Il est possible de sauvegarder très rapidement pour éviter de se retaper le trajet. Comme mentionné plus tôt, tout est fait pour que l'expérience soit exemptée de frustration, et c'est réussi. D'un autre côté, le joueur aguerri peut adapter ses propres règles pour obtenir une difficulté personnalisée. Par exemple : ne dormir qu'une seule fois par étage, ne pas utiliser de potion, avoir une équipe de quatre barbares...

Heroes of the Monkey Tavern est donc un jeu modeste mais qui propose une expérience très agréable. N'ayant jamais fait de Dungeon Crawler auparavant, celui-ci me semble juste parfait pour s'y mettre. Les mécaniques sont peu nombreuses et simples. Le jeu n'est pas long et tout est fait pour que le joueur passe un bon moment. Face à ces atouts, il est difficile de ne pas le recommander. Seul son prix (9.99€) pourra rebuter les intéressés.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2719 fois
3 apprécient

maxff9 a ajouté ce jeu à 1 liste Heroes of the Monkey Tavern

  • Jeux vidéo
    Jaquette Heavy Rain

    Terminés en 2016

    23 en 2013, 25 en 2014 et 19 en 2015. Je ne sais pas encore ce qui va être fait en 2016, mais ça va être du lourd. Edit...

Autres actions de maxff9 Heroes of the Monkey Tavern