La tristesse.

Avis sur Horizon: Zero Dawn sur PlayStation 4

Avatar the_darkfouine
Test publié par le
Version PlayStation 4

Même syndrome que The Last Of Us : un beau jeu ne fait pas automatiquement un bon jeu.
Tout commence classiquement mais plutôt bien : un tuto inintéressant mais qui laisse entrevoir un monde ouvert et des combats contre les dinos ma foi épiques.
Donc, comme dans tout bon jeu à monde ouvert, on sert les fesses le temps du tuto jusqu'à être enfin libres d'aller crapahuter là où bon nous semble.
Lorsque ce moment arrive, c'est la joie. Le jeu est magnifique, les combats sont effectivement épiques, et les dinos sont juste sublimes : ultra bien modélisés et animés, Guerilla a fait un travail de fou.

Et puis, après une 20aine d'heures passées à explorer ce monde pour découvrir des dinos toujours plus puissants à mesure que nos armes et notre skill s’améliorent, on se dit que bon, il est temps de faire avancer le scénario.
Et là, c'est le drame.
Je ne vais pas m'étendre dessus mais sachez que les quêtes sont nulles, les pnj et les dialogues pitoyables, la guerre de clans inintéressante et bref on s'ennuie à mourir.
Ce qui est complètement raté dans Horizon, c'est que, chose incroyable, les dinos (qui sont donc la chose de trèèèèèès loin la plus réussie) sont complètement relégués au second plan.
Car oui, après les promesses d'un périple survivaliste dans monde dévasté peuplé de sombres dinosaures mécaniques, l'on se rend compte qu'en fait, c'est d'humains que le monde est rempli. D'humains stupides, organisés en tribus stupides, au look plus qu'improbable et systématiquement ridicule, et, le malheur, c'est que le jeu a la très mauvaise idée de s'articuler autour d'eux.

Il aurait été tellement plus intelligent de laisser Aloy partir à l'aventure et découvrir son monde ainsi que les bribes de son passé, seule, contre les dinos, explorant les moindres recoins, dans un monde ouvert vivant regorgeant de surprises.
Ici, rien de tout cela. Le monde est désespérément vide. Pas une grotte, pas une surprise au détour d'un chemin, aucune lueur d'espoir au somment d'une montagne enneigée qui nous paraissait prometteuse. Rien. Des dinos placés ça et là. On tue, on loote. Et le monde s'anime autour des pnj stupides et vides de consistance, avec leurs (re)quêtes tout aussi vides de sens. D'ailleurs, à voir l'inexpression de leur visage (je ne parle même pas du doublage), même eux n'y croient pas.

En résumé, il faut reconnaitre l'énorme travail de fou qu'a accompli Guerrila pour la création des dinos.
Ils sont peu nombreux, mais claquent complètement. Les 1eres rencontres contres les plus gros spécimens vous resteront en mémoire, les combats sont épiques. Eviter les attaques du t-rex par une roulade, décrocher son arme, s'en emparer puis lui vider son chargeur dans la gueule (littéralement), alors que celui-ci, en feu, hurle sur son promontoire rocheux, le tout balayé par une pluie battante, ça c'est épique.
Malheureusement, l'épique ne dure pas. Après quelques combats on apprend vite, et lorsque l'on comprend comment abattre n'importe quel dino très rapidement, il ne reste plus au pauvre joueur qu'à augmenter la difficulté en espérant retrouver ce souffle épique mais en vain.
Alors on se rabat sur le scénario, car il faut bien finir le jeu, et on s'ennuie à mourir.

J'attends un Horizon 2, mais avec pour seul pnj un monde ouvert regorgeant de surprises. Pas de quêtes, juste de la découverte, et le scénario raconté par ce monde qu'on traverse. Un trip initiatique, survivaliste, minimaliste, oui oui...un peu comme un darksouls.
Le monde ouvert des années 2000 doit mourir et brûler.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5217 fois
16 apprécient · 14 n'apprécient pas

Autres actions de the_darkfouine Horizon: Zero Dawn