De bonnes idées... pas assez développées

Avis sur Iconoclasts sur PC

Avatar U-Joyce
Test publié par le
Version PC

J'ai longtemps hésité entre un 7 et un 8, puis entre un 6 et un 7... Parce que dans l'absolu, j'ai pris du plaisir à y jouer mais il y a un je-ne-sais-quoi (en fait si, je sais quoi) qui manque pour le mettre au rang de l'excellence.

Dans les grandes lignes, le jeu coche toutes les cases pour être un bon jeu :
- Bonne direction artistique (ça ne transcende pas l’œil comme un Hollow Knight, mais ça retranscrit l'univers véhiculé par le scénario).
- Bonne prise en main : les commandes sont simples, le jeu n'est pas bugué, les déplacements sont bien dosés, la vitesse, le saut, les actions... bref, rien à redire.
- Un bon level-design : et heureusement, puisqu'une des mécaniques centrales est de résoudre des énigmes en lien direct avec le level-design. Et en vrai, c'est bien pensé.

Dans l'ensemble, le jeu coule bien sans trop de difficulté... et c'est là le principal défaut du jeu : il n'y a pas assez de difficulté, même dans le mode le plus difficile. Si le bestiaire est assez diversifié en fonction des zones des jeux, les ennemis restent facilement terrassables. Même les boss ! Dans un metroïdvania, la difficulté des boss augmente progressivement et nos nouvelles compétences permettent de les battre avec plus de facilité. Surtout que les boss sont généralement des énigmes à résoudre, on étudie leurs patterns, on meurt puis on réessaye. Pour les boss les plus ardus, il faut en plus des patterns avoir de la dextérité. Mais ici, on lit dans les boss comme dans un livre ouvert, après une ou deux attaques, on comprend la mécanique et on terrasse le boss. Même le boss de fin n'offre aucune difficulté. Il y a certes une diversité de boss, chacun avec ses attaques propres et chacun avec sa stratégie, certains ont même du charisme, mais on ne perd jamais et un combat suffit à les vaincre.

Globalement, ce défaut est directement lié à l'inutilité des upgrades : il y a certes la possibilité d'augmenter sa vitesse, la puissance de ses attaques... mais cela ne sert à rien. J'ai fini le jeu sans utiliser aucun upgrade. Je conservais précieusement mes ressources en me disant qu'elles me serviraient au prochain chapitre... et finalement, je ne m'en suis jamais servi.

Après, la modeste difficulté est certainement une volonté du créateur du jeu pour mettre l'accent sur l'histoire qui sans être exceptionnelle, nous donne envie de connaître le bout de l'histoire. Les personnages ont leur charisme, sont variés, et malgré le pixel art, leurs émotions sont très lisibles aussi bien à travers leurs mouvements qu'à travers de légères expressions faciales qui suffisent à enrichir les personnages. Pour moi, c'est un grand plus !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 55 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de U-Joyce Iconoclasts