Jump Force - Aussi fort que Goku ou plus mou que Luffy ?

Avis sur Jump Force sur PC

Avatar Quentin Willems
Test publié par le
Version PC

Jump Force est un jeu développé par Spike Chunsoft et édité par Namco Bandai. Ce titre a pour particularité d’être un jeu de combat nous proposant d’incarner des grandes figures du Shônen Jump.
Pour ceux qui ne le savent pas ce qu’est le Shônen Jump, il s’agit tout simplement d’un magazine de prépublication de mangas hebdomadaire. On peut y compter pas mal de grands noms de la sphère du manga tels que Dragon Ball, Saint Seiya, Hokuto no Ken, Naruto, One Piece etc, etc.

Ce Jump Force va donc s’adresser à un large public, que ce soit pour les fans hardcore de certaines licences ou pour les nostalgiques de l’époque du Club Dorothée ou bien pour même pour les non initiés. Alors que vaut ce Jump Force ?

Présenté pendant la conférence Microsoft lors de l’E3 2018, un trailer nous montre ces chers Goku, Naruto et Luffy se mettre joyeusement sur la tronche... et quelle tronche… En effet, ce qui va “choquer” et divisera déjà lors de son trailer de lancement c’est la direction artistique choisie. Les personnages et les décors se veulent réalistes pour tout simplement uniformiser leur chara design car issus de licences différentes. Je comprends bien entendu l’intention mais alors qu’un certains Dragon Ball Fighterz cartonne, la question se pose !
Pourquoi ne pas avoir un rendu dans le même style ? Certes, je pense que c’est en particulier pour plaire à un public plus américain avec du réalisme et beaucoup d’effets qui arrivent de partout sans savoir réellement ce qu’il se passe à l’écran mais bon…

Une fois dans le jeu on se rend compte que cet effet “réaliste” sonne faux pour tous les personnages. On dirait de banales figurines en plastiques sans vie. De plus, dans le mode solo du jeu, les animations sont bancales pour un jeu de 2019, que ce soit lors des cinématiques ou dans le hub central du jeu.

Puisque je vous parle du mode solo ou mode histoire et bien profitons-en pour détailler un peu plus tout ça.

Tout d’abord, voici un petit résumé piqué sur internet pour vous expliquer l’histoire et les enjeux :

Une fusion entre le monde de JUMP et le monde réel provoque le chaos sur Terre. Les vilains envahissent le monde et sèment panique et destruction sur leur passage.
Afin de contrer cette menace, le directeur Glover forme une nouvelle équipe de héros regroupant les combattants les plus puissants de l’univers manga, la Jump Force. Les joueurs pourront créer leur propre héros (en personnalisant leur look et leurs techniques de combat avec des éléments de plusieurs franchises mangas) avant de rejoindre la Jump Force pour arrêter les vilains.

Voilà… bon ça vole pas bien haut mais il fallait s’y attendre et trouver un prétexte pour amener tout ce beau monde.
On démarre en premier par la création du personnage qui est une des choses les plus cools du jeu ! J’ai toujours aimé dessiné ou imaginé mon propre héros de manga quand j’étais petit et même adolescent et je suis toujours enjoué lorsqu’on me propose un mode création de personnage. Bien entendu, ce ne sera pas très développé qu’on se le dise mais c’est efficace et assez jouissif d’avoir son propre avatar qui se mêlera dans les univers du Jump.

S’en suit donc des tutoriels pour nous apprendre les bases du jeu avec plusieurs cinématiques très molasses et très mal animées, ainsi que des dialogues plus que dispensables. Gros point noir, c’est qu’on ne peut pas passer les cinématiques ou bien les dialogues à l’aide d’un raccourcis. Vous êtes obligés de subir et vous n’avez aucune échappatoire à ces moments ennuyeux au possible. Il a tout de même été précisé qu’un patch apportera cette “amélioration” dans un futur très proche.

Nous arrivons enfin au hub central du jeu. Pour ceux qui ont joué à Fighterz ou encore à Xenoverse 1 ou 2, vous ne serez pas dépaysé car en gros ce hub est une sorte de menu par lequel on va accéder à toutes sortes de modes de jeux. Il y a l’aventure principale intéressante à souhait (succession de combats, cinématique, combats, cinématique,...), le mode versus (ligne ou en local) et différentes boutiques qui permettront non seulement d’acheter différent accessoires pour habiller votre personnages ou bien différentes techniques de combats à équiper.

Comme vous l’avez compris, on peut personnaliser son propre héros et c’est plutôt sympa. Vous pouvez très bien équipé le kamehameha de Goku, ainsi que le rasengan de Naruto et j’en passe. Vous augmenterez également de niveau à force de combattre et pourrez améliorer vos statistiques comme les points de vies, la force, etc. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus sophistiqué mais ça fait toujours plaisir lorsque c’est aussi simple et efficace !

Vous aurez en tout début d’histoire la possibilité de choisir entre trois équipes, représentées chacune par les trois licences phare du Shônen Jump à savoir : Dragon Ball avec Goku, One Piece avec Luffy et Naruto et bien avec… Naruto ! Bien joué ! Elle était dure à trouver celle-là !!!

Rien de plus à dire sur ce mode histoire qui est vraiment pauvre à tous les niveaux. Il n’y a pas beaucoup de contenu mis à part la personnalisation, l’histoire est complètement oubliable et la réalisation est à la ramasse avec des animations dépassées.

Je vous rassure il a tout de même des points positifs dans ce jeu et pour cela je vais vous parler du mode versus et du online !

Bizarrement, je trouve le jeu beaucoup plus beau lors des combats. C’est fluide voire trop parfois car la caméra à la fâcheuse tendance à s’emballer pour un rien parce que tout va très vite. Les effets sont très réussit et retranscrivent plutôt bien ce à quoi on aurait pu s’attendre lorsqu’on balance un canon garric, par exemple. Chaque coup donné par un personnage est directement tiré du manga et de l’anime dont il provient, rien n’est laissé au hasard. On constate quand même par ce simple de détail qu’au niveau du fan service c’est vraiment excellent et que les développeurs connaissaient très bien les personnages qu’ils ont intégrés et ça ne peut que faire plaisir aux fans de mangas !

Venons-en au gameplay maintenant. Il est très simple et très abordable, même pour un public qui n’a pas l’habitude des jeux de bastons comme Street Fighter ou Tekken. On se rapproche bien plus de la série des Ninja Storm une fois la manette en main. Avec une touche on fait un auto combo, avec une autre on fait des attaques lourdes, il y a une garde, une touche pour charger un coup “smash” pour briser cette garde, une touche d’esquive rapide, une touche pour les coups spéciaux etc…
Ce n’est pas d’une complexité sans nom et dès nos premiers combats on s’y fait de suite et ça devient très vite agréable de tataner ce foutu Naruto (en vrai je l’aime bien, pas de discrimination ninja).

Tout le monde peut s’y mettre et vite comprendre les mécaniques et les rouages du jeu sans devoir try hard comme un taré dans le mode entrainement et c’est que propose le jeu depuis son annonce : être fun et accessible !
Néanmoins, l'accessibilité est une force du jeu comme une faiblesse car passé plusieurs heures dessus, on en fait vite le tour et ça en devient assez redondant. Quelques subtilités supplémentaires n’auraient pas été de refus.

Depuis tout à l’heure je vous mentionne les trois mêmes noms que sont Goku, Luffy et Naruto mais il n’y a bien entendu pas qu’eux !
Au total le jeu nous offre le choix parmi 15 séries phare du Jump, on peut citer Bleach, Hunter X Hunter, Jojo’s Bizarre Adventure, Hokuto no Ken,...
Le roster est plutôt sympa mais j’ai quand même deux trois choses qui me gênent avec celui-ci.
Pourquoi avoir surreprésenté les licences les plus connues ? Je comprends, ce sont les plus connues donc celles qui plaisent le plus à un plus large public… Mais merde quoi c’est le Shônen Jump, il y a des tas d’autres licences et personnages trop cools ! Dragon Ball compte 6 personnages alors que Jojo seulement 2… De plus où sont passés certains personnages ? Toriko et Gintama ne sont même pas présent, pour ne citer qu’eux… C’est comme une chose m’échappe. Daï du manga Dragon Quest fait partie du roster, ce qui est génial en soit et est une des meilleures surprises du jeu. Mais pourquoi lui, qui est issu d’un manga beaucoup moins connu chez nous, que Toriko ?

Il y a comme ça certaines choses que je ne m’explique pas. À moins que… Mais oui ! Je sais ! J’ai compris !!! Il va y avoir des DLC bien entendu !!!
Au même moment où je vous écris ces lignes des personnages supplémentaires viennent d’être annoncés et ils sont aux nombres de 9 (je ne vous les citent pas pour ne pas vous enlever la surprise).

En conclusion que dire de ce Jump Force ? C’est un jeu très moyen avec beaucoup d’inégalités mais qui arrivera suffisamment à amuser pendant un certains temps, lors de soirées un peu trop alcoolisées entre potes ou bien en ligne. Je ne mentirais pas en disant que je n'ai pas trouvé le jeu exécrables comme j’ai pu lire un peu partout ou alors vous dire qu’il est excellent. À voir si dans un futur proche d’autres ajouts et améliorations seront au rendez-vous.
Pour celles et ceux qui veulent y jouer, je vous conseillerais d’attendre de le trouver à un moindre prix car 60€ voire plus pour certaines éditions et autres, ça pique un peu.
Pour réellement terminer, Jump Force est tout de même une petite déception dans sa globalité mais qui aura quand même malgré tout su m’amuser pendant quelques heures.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 677 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Quentin Willems Jump Force