Et un, et deux, et trois têtes d'orques !

Avis sur La Terre du Milieu : L'Ombre du Mordor sur PlayStation 4

Avatar Vash
Test publié par le
Version PlayStation 4

La Terre du Milieu : L'ombre du Mordor aurait vraiment pu être une pure merveille, si il ne s'était pas contenté de recopier n'importe quel Assassin's Creed avec un skin du Seigneur des Anneaux. Car en effet, la formule open-world actuelle commence un peu à sentir le réchauffé, et peu de productions semblent parvenir à se rendre original, excepté en adoptant une direction artistique très marquée (comme l'a été le très sympa Mad Max).

Vous incarnez Tallion, un rôdeur de la Porte Noir "possédé" par un elfe à l'identité inconnue, le rendant immortel tant que sa mission ne sera pas accomplie. Votre objectif sera de vous venger de la Main Noire, un serviteur de Sauron créé pour l'occasion, et accessoirement d'en apprendre plus sur votre copain elfe. J'ai un peu de mal à situer l'époque de l'intrigue, mais c'est en gros 2000 ans après la défaite de Sauron, alors que ce dernier commence à remplir le Mordor de ses hordes d'orques et d'uruks. Le contexte est intéressant donc, mais quel dommage que l'univers de Tolkien soit si peu exploité ! Il est certes difficile d'égaler l'intensité des livres ou des films, mais là franchement la progression de l'histoire est presque sans intérêt, les personnages secondaires étant très peu exploités, et le déroulement est assez fade. Il faut dire aussi que l'esthétique n'aide pas, la musique par exemple est complètement anecdotique, et les lieux visités se ressemblent tous, même si le jeu est plutôt joli (notamment quand il pleut). Il faut aussi être plutôt calé sur le Silmarillion pour tout saisir.

Comme la quasi-totalité des open-world de ces dernières années, on se retrouve sur une map avec des tours à grimper nous donnant accès à plusieurs missions secondaires et principales, un système de combat avec des contres, et de l'infiltration. Pas vraiment d'originalité au niveau du gameplay, même si certains pouvoirs sont assez jouissifs, et même si les combats sont globalement très classes, le sang des orques coulant à flot. Vos seuls ennemis seront donc des orques, et quelques bébêtes plus ou moins grosses qu'il sera possible de domestiquer.

Heureusement, le jeu possède un gros point d'originalité : le système de "l'armée de Sauron", constituée de tous les orques du jeu. Certains orques de bases peuvent en effet évoluer en capitaines, puis en chefs de guerre, en accomplissant d'eux-mêmes quelques hauts-faits, comme par exemple vous tuer vous. Le truc cool, c'est que chaque orque qui prend du grade acquiert différentes capacités, bonus et malus, et que le jeu vous permet assez vite de jouer comme bon vous semble avec cette armée. Vous pourrez en effet "marquer" les orques, comprenez que vous pouvez les convertir comme le ferait Kyle Katarn sur un stormtrooper dans Jedi Knight II Jedi Outcast, et leur faire faire un peu tout ce que vous voulez (trahir un autre capitaine, devenir copain-copain avec un chef de guerre pour mieux le trahir après...). C'est même à double-tranchant, car il est tout à fait possible de faire monter en niveau un orque à la base tout pourri et de le transformer en un chef de guerre impossible à tuer :p. Les différents bonus et malus de chaque orque vous obligeront aussi à adapter votre stratégie d'attaque, et les possibilités sont variées (foncer dans le tas comme un gros bourrin, assassiner discrètement tout le monde, empoisonner des fûts de grogs, libérer des bêtes sauvages, etc...).

Bref, La Terre du Milieu : L'ombre du Mordor n'est en soi pas un mauvais jeu, mais il manque cruellement d'une identité qui lui est propre, et d'un peu de punch. Peut-être pour une suite ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 265 fois
2 apprécient

Autres actions de Vash La Terre du Milieu : L'Ombre du Mordor