Illogique mon cher Watson !

Avis sur Le Testament de Sherlock Holmes sur PC

Avatar Polpoy
Test publié par le
Version PC

Illogique mon cher Watson !

Fait d’une traite, ce qui démontre certaines qualités, tant aussi bien narratives que ludiques, Le Testament de Sherlock Holmes n'en est pas moins une création ambivalente. On alterne entre moments de logiques purs (généralement via les énigmes), et raisonnements capillotractés voire farfelus. L'enquête s'avère plutôt intéressante jusqu'à sa dernière partie. L'arrivée de celle ci coïncide avec des choix narratifs permettant aux auteurs de multiplier les twists. Malheureusement les explications auraient du être plus crédibles, à mes yeux. Cela a eu tendance à me sortir de l'enquête, Holmes balançant d'un coup toutes ses incroyables théories. Un effet de style sans doute raccord avec les écrits de Conan Doyle, puisqu'on reste du point de vue de Watson contant ses enquêtes auprès de Holmes. Mais mes connaissances sur le sujet sont minces, n'ayant que trop peu ouvert de livres de l'auteur et étant donné qu'il s'agit du premier Sherlock Holmes vidéoludique que j'ai entre les mains. Ajoutons quelques situations grotesques, et un Watson des plus nié, on flirte parfois avec la série B de bas étage, bien que dans l’ensemble les dialogues soient de bonnes qualités. Les mauvais côtés de Sherlock Holmes sont bien présents. Hautain, froid, avare, etc. Cela casse bien son image de « monsieur je sais tout » et amuse assez souvent. La toute fin l’humanise un peu.

Côté gameplay, c'est du point & click très classique, en lieu clos, entrecoupé d'énigmes de logique. Trois types de contrôle sont proposés : point & click à l’ancienne, vue troisième personne, ou vue subjective. Le premier est sans doute un héritage des anciens titres de la franchise. Ma préférence s'est portée sur les deux autres, parfaitement jouables. Bien qu’on incarne principalement Holmes, on alterne régulièrement on prenant les commandes de son fidèle ami, Watson. Pardon, ses fidèles amis… une scène proposant de diriger Toby, le chien du célèbre détective, aussi laid qu’efficace pour suivre à la trace les malotrus.
Les nombreuses phases de point & click s’enchainent parfaitement à un rythme assez soutenu, et les énigmes sont dans l’ensemble corrects (même si parfois ça passe en faisant un peu n’importe quoi). Les tableaux de déductions sont une très bonne idée, nous plongeant davantage dans la peau de l’enquêteur. Malheureusement ils m’ont semblé sous exploités, ou du moins trop peu nombreux. Aucun choix intéressant à faire lors des dialogues, les interrogatoires sont quasi absents du jeu. Mais de toute manière vu la faculté de Holmes à réussir à tout déduire sans aucune preuve…

Loin d’être parfait, l’expérience reste sympathique grâce à son histoire plutôt rythmée, son gameplay bien calibré, et ses graphismes agréables. Ils reflètent d’ailleurs pas mal d’aspects du Londres victorien. La reconstitution est propre.
Terminé en une douzaine d’heures (sans passer les énigmes).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 489 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Polpoy Le Testament de Sherlock Holmes