La Sim-com

Avis sur Les Sims 3 sur PC

Avatar Tom Bombadil
Test publié par le
Version PC

Je n'ai pas la fièvre gaming, je n'ai quasiment jamais joué aux jeux vidéos, je n'ai à vrai dire jamais été sensibilisé à ça. Ce qui provoque l'hystérie générale lorsque j'en parles à vive voix avec les gens de mon âge, car je suis issu de la génération qui achète en boucle tous les FIFA, ou pour qui avoir le dernier Call of Duty est un principe obligatoire. Genre de jeux que j'ai en horreur.
Mais ce serait mentir et purement hypocrite de dire que je n'ai JAMAIS joué à un jeu vidéo, car il y a bien un jeu que j'ai non seulement essayé, mais aussi joué avec un peu de plaisir, ce jeu, c'est les Sims 3.
On est loin d'un jeu dirait on "captivant", ou l'on peut faire jusqu'à 3 ou 4 heures de jeu sans s'en rendre compte (et ainsi voir passé tout un après-midi, pour moi la perte de temps ultime). Les Sims, c'est comme un RV, on y va quand on veut, on peut y jouer en prenant son café, y jeter un oeil en même temps que la télévision, ne pas y jouer un mois et reprendre quotidiennement, il est impossible de s'énerver en jouant aux sims car il n'y a pas à faire preuve de rapidité ni à avoir des réflexes complètement hallucinants. Vous de défoncerez certainement donc pas votre ordinateur en jouant à ce jeu, et ça c'est bien ! Ça ça me plaît comme genre de jeu !
Je n'ai jamais joué aux précédents opus de la série des Sims, donc je n'ai pas de comparatif mais il faut pas être érudit pour voir que le principe est le même, mais remis à jour, neuf. S'il n'y a pas d'arc narratif à proprement parler au sein des Sims, il y a deux grandes parties de jeu, la création et la simulation.

Par création, c'est pour moi la partie la plus intéressante de ce jeu. Première étape, la création d'un sim, d'une famille, de personnages dignes d'une Sit-com. On rivalise d'innovation et d'ingéniosité afin de pondre les sims au caractère le plus orignal possible, et cerise sur le gâteau, on lui crée une personnalité propre. Si les options de création sont basiques, avec les disques additionnels et un code triche, vous pouvez avoir des trucs plus intéressants et en allant sur le store en ligne (la fameuse carte des 1 000 simpoints vendue avec le jeu), vous trouverez encore plus d'originalité.
Votre sim, votre famille, votre foyer crée, il faut passer la deuxième étape, et là, j'y a pris du plaisir : la construction de votre maison. Evidemment, si vous êtes ambitieux, impatient et que votre imagination est un besoin à satisfaire à l'instant, le code triche pour avoir plus d'argent est indispensable. Pour ma "sim-com" de six personnes, il fallait une maison à la hauteur. Alors on ne compte plus les chambres, suites princières, les piscines intérieures et extérieures, les voitures de luxe dans le garage, salles de sport et bibliothèques. Et quand vous avez utilisé toute la place de votre terrain parce que vous êtes un architecte totalement illuminé sans limites financières qui a épuisé le mode achat et le mode construction, vous vous faîtes des résidences secondaires partout dans votre ville, avec bar intérieur, salle de concert, labyrinthe de buissons, fontaines, etc, etc. Vous pouvez même avoir votre propre cimetière chez vous.

Puis quand vous êtes bien installé, vous vous lancez dans la seconde partie, la simulation. Et là, ça descend d'un cran. C'est chiant, mais qu'est ce que c'est chiant ! Vous faîtes défiler le temps, mais ça reste long, pas intéressant, et maintenant vous vous refaites le même foyer sans codes triches, afin d'avoir plus de difficulté, et c'est doublement plus ennuyeux. Les faire manger, dormir, aller au bureau, à l'école, aux toilettes, les foutues interactions avec les autres sims, vous en avez marre, et vous faites mourir la Sim-com.
Non malheureux de pouvoir faire des démarches de création, la simulation ne m'a, en revanche, pas plu du tout.

Après réflexion, je ne suis et serais jamais fan de jeux vidéos.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 243 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Tom Bombadil Les Sims 3