Gros oeuvre particulier mais OK, finitions à revoir !

Avis sur Lightning Returns - Final Fantasy XIII sur PlayStation 3

Avatar Red13
Test publié par le
Version PlayStation 3

- Attention : cette critique spoile un peu l'épisode XIII-2 -

Les quelques personnes qui - peut-être - me lisent régulièrement sur ce site connaissent mon attachement à la saga Final Fantasy et plus spécifiquement à l'arc de l'épisode XIII. Pour être plus précis, je suis un grand défenseur de l'épisode initial Final Fantasy XIII, dit "Le Mal Aimé", et qui a déchaîné vents et marées contre lui à sa sortie. Ca y est ! La vanne est ouverte sur FFXIII. Je vais la refermer rapidement sinon je vais de nouveau déverser tout ce contre quoi j'argumente en défendant cet épisode et là n'est pas la question ...

Bref !

La spécificité de FFXIII, c'est de proposer un arc de 3 épisodes permettant, ce qui n'est pas une mauvaise chose selon moi, d'approfondir l'univers posé par le premier épisode. Néanmoins, compte-tenu de la polémique qui a entouré FFXIII, Square Enix a décidé d'offrir avec FFXIII-2 une philosophie, et donc un déroulement de jeu, assez radicalement différent. En écho à la linéarité de FFXIII, FFXIII-2 nous offrait la possibilité d'altérer le temps et de combattre des paradoxes. L'initiative n'était pas mauvaise en soi, mais aboutissait à une narration un peu décousue et un scénario que j'avais quand même trouvé bien moins convainquant que l'épisode initial. Interessant quand même, mais moins convainquant ...

Avec Lightning Returns, Square Enix tente de conclure cette trilogie maudite en offrant - encore - une nouvelle philosophie de jeu. En gros, on a l'impression que les développeurs ont vraiment voulu mettre en avant l'illusion de liberté que pouvait procurer le titre. Je vais tenter de m'expliquer ...

C'est à ce moment que, d'une part, je me rends compte que je suis toujours dans mon propos préliminaire (et qu'il est un peu long), et d'autre part, je précise que j'écris cette critique alors que je n'ai pas fini le jeu (ce que j'essaie d'éviter la plupart du temps). J'en suis à plus d'une vingtaine d'heures, j'ai bien avancé (toutes les quêtes principales finies), et je sentais que c'était le moment pour moi d'écrire une critique quitte à la compléter une fois finie le jeu.

Pour pas mal de raison exposées ci-dessus, je ne partais pas dans l'aventure avec un a priori négatif. Bien au contraire. Je me réjouissait de retrouver ces personnages auxquels je me suis véritablement attaché durant l'épisode 1, parcourir à nouveau les univers de Pulse et Cocoon, ... Mais, dès les premières minutes de jeu, j'ai senti que quelquechose clochait et que je n'aurai pas le même rapport avec ce jeu qu'avec l'épisode initial. Et finalement, tout est question de finition ...

Tout commence avant même le jeu. Dans cette putain de cinématique d'introduction. Attention, je ne parle pas de ce qui se passe quand on lance le jeu la première fois. Je parle bien de cet espèce de générique de merde qu'il y a avant même de démarrer la partie. Qu'est-ce que c'est que ce travail de merde ?!?!? Donc pour faire ce générique, les p'tits gars de Square Enix ont décidé de piller dans les différentes cinématiques du jeu. Et vue qu'il y a peu de cinématiques, en fait c'est surtout pioché dans la première heure de jeu. Et franchement, se taper les premières cinématiques sans leur son, et juste avec une musique par dessus, ça fait bien pitié ! Le détail qui m'a le plus choqué, c'est qu'on voit les lèvres des personnages bouger, parce qu'ils se parlent, mais qu'on entend rien. Ca frise le ridicule. Et effectivement, quand on démarre la partie, on se rend compte qu'on visionne à nouveau les mêmes images, mais avec le bon contexte sonore cette fois. J'ai fait un paragraphe entier là dessus mais croyez moi ça a vraiment perturbé l'amorce du jeu pour moi.

Deuxième chose mal foutue au démarrage : le choix du niveau de difficulté. J'ai fait la même erreur que tout le monde : alors que j'avais lu partout (enfin, surtout sur Gamekult) qu'il fallait démarrer en mode Facile, je me suis dit que j'avais quand même pas démarré sur FFVI pour me retrouver à démarrer un épisode de la saga en mode Facile. J'ai donc pris le mode Normal. Et alors là ! Bienvenu dans le monde de la galère, avec des ennemis pas forcément difficiles, mais increvables, des ennemis pétés qui vous tuent d'un seul coup, une gestion bien hasardeuse des potions et autres items de soin. Bref, c'est tellement la merde que j'ai abandonné cette première partie au bout de 3 heures pour redémarrer en mode Facile. Et j'ai horreur de redémarrer les jeux !!!

Tout ça pour vous faire comprendre que j'ai particulièrement raté mon démarrage dans FFXIII-3, ce qui peut peut-être expliquer une vision un peu négative que je lui porte. Parce que pour le reste, le jeu n'est pas déplaisant. Déjà, on est content de retrouver Lightning, qui est un personnage un peu plus réussi que ne l'était sa jeune soeur Serah. Lightning, dite "Light", se réveille donc de son sommeil de 500 ans, convoquée directement par le proviseur du Monde, donc Dieu, pour une mission de sauvetage des âmes. En effet, suite à une malencontreuse erreur d'appréciation de la part des héros dans l'épisode précédent, la déesse Etro est morte (enfin, disparue, c'est selon) et des flots de chaos se sont déversés sur le monde et l'on englouti. Bref, pour faire le ménage, Dieu se lance dans une opération de renovation urbaine, dite de '"démolition / reconstruction" mais au niveau mondial.

Concrètement : le monde va disparaître dans quelques jours et vous devez sauver le plus d'ames possibles pour peupler le nouveau monde. Il y a des subtilités mais en gros c'est ça.

Alors dans la théorie, les détracteurs du premier épisode seront ravis, puisque dans FFXIII-3, vous êtes globalement libre de mener les différentes quêtes, de la plus structurante à la plus insignifiante, globalement dans l'ordre que vous souhaitez, celles-ci se déclenchant en parlant la plupart du temps aux habitants qui partageront avec vous un objectif, une crainte, un manque, un besoin, qu'il conviendra de régler pour sauver leur âme. Là je me rends compte que j'en parle un peu légèrement, mais ce système n'est pas mauvais dans l'absolu, c'est juste que je le trouve dégradant du point de vue de la narration du titre.

Car quand même, dans FFXIII-3, j'estime qu'on a quelquechose à nous raconter. Il y a eu 2 épisodes avant, qui donnent tout un contexte à l'histoire, mais on va surtout vers la fin du monde. C'est pas rien. Et bien ce choix de déroulement de jeu, permettant une grande liberté d'action, implique un déroulement scénaristique un brin décousu, voire par moment difficile à suivre. Je m'excuse par avance de revenir sur FFXIII, mais c'est ce qui faisait la force (et surement un peu la faiblesse) de cet épisode : une linéarité qui amenait une certaine consistance scénaristique ! (Bon, après, on pouvait aussi ne pas apprécier le scénario ...).

Et comme dans tout jeu à missions, il y a un peu à boire et à manger. Certaines, notamment dans les quêtes principales, sont assez intéressantes (je pense à celle impliquant Caius Ballad que je trouve assez bien menée et qui apporte à la compréhension de l'arc FFXIII), mais pour beaucoup d'autres quêtes secondaires, on va se retrouver à faire des courses pour les gens ou à trucider des monstres pour obtenir le bon objet, sans que cela apporte grand chose à notre compréhension du monde ou de l'histoire ... Il faut néanmoins reconnaître aux designer le fait de nous mettre à disposition un monde relativement vaste (pour un J-RPG) et agréable à découvrir. De même, le concept de la journée qui s'écoule et de la limitation de temps qui nous est imparti pour sauver le monde (mais je ne m'attarderai pas là-dessus car beaucoup d'autres ont écrit sur ce point), un peu à la Majora's Mask, pas mal foutu (en tout cas en Mode Facile).

Mais FFXIII, c'est également un système de combat qui ne fait pas historiquement l'unanimité mais qui avait la réputation d'être pêchu. Avec FFXIII-3, déjà, on combat seul. Light only. Mais, mode et J-RPG obligent, le jeu nous offre un système de costume qui modifie les paramètres de combat ainsi que les attaques et sorts disponibles pour notre héroïne. En gros, vous avez la possibilité d'alterner en plein combat entre trois costumes différents que vous aurez préalablement paramétrés, et qui vous permettront d'enchaîner des stratégies un peu différentes (un peu à la manière des anciens Paradigmes "Attaquants", "Ravageurs", ...). Le système n'est pas désagréable en lui-même. Il devient même plutôt convainquant avec la montée en puissance de Light, mais ce qui m'a le plus déçu, c'est qu'on cerne moins bien que dans les épisodes précédents l'effet des différentes stratégies. On change, on alterne, mais on ne comprend pas toujours bien l'effet que ça a sur le cours du combat ...

Voilà, j'en attendais beaucoup, comme pour chaque Final Fantasy, et du coup quand je suis un peu déçu, je parle du jeu principalement en mode négatif. Rassurez vous quand même, FFXIII-3 n'est pas un mauvais jeu. C'est un J-RPG un peu particulier dans son déroulement et sa narration, mal fini sur certaines choses agaçantes, et dont l'un des défauts est de nous recycler tout ce qu'on avait vu dans la série (les musiques notamment, mais également les personnages principaux). Il n'en reste pas moins un jeu honnête, à essayer dans la mesure où vous aimez les J-RPG ou si vous avez joué aux épisodes précédents. Il n'en reste pas moins que pour moi, considérant l'engouement que j'ai ressenti avec FFXIII, il y a une petite déception.

Mais peut-être sera-t-elle gommée avec la fin ?...........
A suivre .........

- Mise à jour du 4 Janvier 2015

J'ai fini Lightning Returns hier soir. Et finir ce jeu, c'est finir la trilogie Fabula Nova Crystallis. Ca met quand même un petit pincement au cœur. En plus, cette fin n'est pas si mal que ça, le boss est plutôt pas mal, et il n'est pas si facile que ça à abattre. Sur le moment, j'aurais presque remonté ma note d'un point. Mais avec un jour de recul je ne le ferai pas, car, sans être un mauvais titre, les tares de FF13-3 restent quand même bien présentes. Et ça n'est finalement que quand le jeu revient à un système de narration plus classique, et donc plus cohérent et consistant, qu'il retrouve complètement grâce à mes yeux.

Je conclurai sans spoiler par un petit clin d'oeil aux dernières images de la fin, que je trouve être un dernier petit twist sympathique mais bienvenu ...

Et maintenant place à Final Fantasy XV !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 513 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

Red13 a ajouté ce jeu à 9 listes Lightning Returns - Final Fantasy XIII

Autres actions de Red13 Lightning Returns - Final Fantasy XIII