Un bon jeu, mais qui manque d'ambition.

Avis sur Mad Max sur PC

Avatar Duncan Kalyon
Test publié par le
Version PC

Après un développement plutôt chaotiques et une sortie sans cesse reportée au point de louper l'effet Fury Road au cinéma, Mad Max "le jeu vidéo" arrive enfin. Problème, il sort non seulement avant la sortie DVD et Blu-ray du film (décidément), mais en plus en même temps qu'un certains Metal Gear Solid V. Autant dire que le jeu ne sort pas sous les meilleurs auspices et que l'on était en droit de craindre le pire. Et pourtant, malgré tout cela, le jeu n'est finalement pas si mal. Certes il n'y a pas de quoi crier au génie, loin de là, mais il n'y a pas non plus de quoi l'enterrer.

On retrouve donc Max le fou parcourant le désert au volant de sa mythique Interceptor V8. Malheureusement il croise la route d'une meute de Warboys qui le dépouillent et lui piquent sa "machine noire". Laissé pour mort, après avoir défiguré le big boss du coin répondant au nom de Scrotus, notre héros solitaire ne se laisse pas pour autant abattre et à bien l'intention de se venger. Et pour cela il pourra compter sur l'aide d'un étrange personnage, Chumbucket (une véritable caricature de Gollum), pour lui construire une nouvelle machine de guerre : la Magnus Opus.

Bien que l'histoire ne devient réellement intéressante qu'à partir du moment où l'on se procure le moteur V8 pour notre bolide, elle est cependant assez fidèle à l'univers tout en étant autonome. Car ce Mad Max n'est en aucun cas une suite aux films. Par contre, avec un petit peu d'imagination, on pourrait presque voir le jeu comme un prequel à Fury Road.
Mais ce que l'on remarque surtout, c'est qu'Avalanche a visiblement eu la même approche pour son jeu que Miller pour son film. A savoir : reprendre les meilleurs morceaux de la précédente trilogie pour mieux réinventer l'univers que le réalisateur a créé . En effet, les développeurs ont repris de très nombreux éléments des anciens films pour les mixer avec une ambiance et un univers beaucoup plus proche de celui de Fury Road. Le tout dans une région des terres désolées plutôt grande et franchement splendide avec de beaux panoramas, remplie de Warboys à tabasser et de bagnoles survitaminées aux looks parfois surprenants.

Si sur le papier tout cela sonne plutôt bien et a très bien fonctionné sur le fan de la licence que je suis, le jeu manque malheureusement d'ambition. On sent très clairement que ce Mad Max est surtout "un jeu de commande". Certes Avalanche a fait du très bon travail sur le plan technique car le jeu est beau et fluide, en tout cas sur PC car sur console le jeu rame alors qu'il tourne à "seulement" 30 fps (preuve que les dernières consoles laissent franchement à désirer). Mais, pour le reste, le studio c'est contenté du minimum. Globalement le gameplay est simpliste. On retrouve le système de combat "à la Batman" (qui devient vite peu passionnant), un système open-world à la Assassin's Creed (avec point d'observation), une conduite trop arcade (il n'y a pas de frein à main, c'est dire), un aspect survie basique (qui ne sert qu'à se soigner) et une ambiance pas assez "furieuse" (surtout après le film Fury Road). Concernant ce dernier point, j'ajouterais que la musique n'aide en rien, au contraire même je la trouve plutôt mélancolique et trop discrète. Quant aux très nombreuses activités du jeu, elles sont surtout ultra répétitives : on passe son temps à vider des camps, à tabasser des Warboys en boucle et à parcourir les Terres Désolées au volant de son bolide. Tout cela pour récupérer quelques maigres morceaux de ferrailles, améliorer sa voiture et son équipement, et accessoirement venir en aide à quelques survivants.

Pourtant, la recette fonctionne. Malgré un gameplay basique, tabasser du Warboys à mains nues, ou au volant de sa machine, est plaisant et parfois même fun. Même vider les camps peut devenir sympathique, car on découvre peu à peu ce qui est arrivé à ce monde par l'intermédiaire de reliques du passé. Et si vous comptez finir le jeu à 100%, comptez une bonne soixantaine d'heures. Autant dire qu'il y a de quoi s'occuper. Toutefois je vous conseille d'éviter de trop "farmer" entre chaque mission principale. Car vous aurez l'impression de subir de grosses coupures et ainsi de trop hacher l'histoire.

Enfin je terminerais cette critique avec un gros point noir ! Malgré tout le respect dont ont fait clairement preuve les développeurs, ils ont néanmoins fait une énorme bourde. Et cela dès le début du jeu ! En effet, lorsque Max est dépouillé, celui-ci n'a plus son attelle au genoux. Or, sans cette attelle, Max devrait être incapable de courir et encore moins capable de grimper à une chaîne. Une erreur d'autant plus surprenante qu'Avalanche a pourtant fait l'effort de faire une petite animation (Max boite de la jambe gauche) lorsque notre personnage tombe d'un peu trop haut.

En résumé :
Avalanche nous offre un bon jeu Mad Max, c'est indéniable. Beau, respectueux de l'univers et suffisamment bien travaillé pour être plaisant. Hélas il manque clairement d'ambition pour en faire un jeu Mad Max digne de ce nom. Peut être pour une éventuelle suite qui viendra avec le prochain film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 538 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Duncan Kalyon Mad Max