Une offre qu'il vaudrait mieux refuser

Avis sur Mafia III sur PC

Avatar ThoRCX
Test publié par le
Version PC

Dès sa sortie, Mafia III se fait humilier sur la toile avec des vidéos de compilations des bugs et les choses mal faites. Alors il ne faut pas se mentir, clairement le jeu est sorti trop tôt. Mais franchement, on aurait pu faire exactement la même vidéo avec les versions vanilla de Skyrim, Witcher 3 ou GTA V, jeux considérés comme modèle d'open-world aujourd'hui.
Un jeu bugué ça se patche. Malheureusement, Mafia III a d'autres défauts bien plus graves qui ne risquent pas d'être corrigé via des simples patchs.

Le premier Mafia est un de mes jeux préférés. Sa suite sortie 8 ans après était loin d'être parfaite, mais malgré ses défauts je retrouvais certaines sensations que j'éprouvais avec l'original.
Lorsque je parcours les discussions sur le net par rapport à cette licence, la critique la plus récurrente est la suivante : "l'open-world est chiant et il n'y a rien à y faire".
En effet, que ce soit l'original ou la suite, c'est au final assez chiant de se balader dans la ville. La direction artistique est superbe, donc on se fait plaisir au début à visiter les différents quartiers. Mais au bout de quelques heures, on commence à tourner en rond et se rendre compte qu'il n'y a pas énormément de choses à y faire.
Cette critique revient fréquemment, sans doute parce qu'on a souvent considéré Mafia comme un GTA-like. Pour moi c'est une erreur : dans un GTA, ce qui prime avant tout est l'open-world et la sensation de liberté. Le fun immédiat procuré par la possibilité d'aller où on veut, et faire ce qu'on veut. Mafia n'est pas un jeu bac-à-sable, il faut plus le voir comme un véritable film de gangsters transporté dans un jeu d'action/aventure. La ville est présente uniquement pour servir l'histoire et les personnages. Le but de Mafia est de nous mettre dans la peau du personnage, nous faire sentir proche de la "Famille", et nous donner l'impression de monter les échelons au sein de l'organisation criminelle. L'ambiance, l'écriture, la mise en scène, l'immersion... tout ça passe avant tout dans Mafia. Pour cette raison, chaque mission était bien écrite, mémorable et servait un rebondissement précis du scénario. L'épisode original en tout cas (je me rappelle moins bien du 2) était un jeu vraiment maîtrisé, fait par des gros passionnés.

Hélas, difficile pour moi d'être autant emballé avec ce troisième épisode, tellement le jeu ressemble à un GTA au rabais. Contrairement aux 2 premiers épisodes qui essayaient d'être un film de gangsters, Mafia III essaye clairement d'imiter les autres jeux AAA open-world sans vraiment se soucier de ce qui fait le charme de la licence.

Alors attention, ce troisième épisode a beaucoup de qualités. Son ambiance est fantastique, et malgré la faiblesse technique, la très bonne direction artistique nous plonge dans la Nouvelle-Orléans de 1968 avec brio. Le jeu profite bien de son contexte du racisme pour mettre une tension particulière dans son univers. Le choix de l'époque permet également d'avoir une bande son fabuleuse, et on retrouve régulièrement des classiques des Rolling Stones, Creedence Clearwater Revival, The Animals etc...
Les premières heures du jeu sont particulièrement prometteuses, avec une séquence d'introduction bien solide. La mise en scène est soignée, on s'attache à chaque personnage, le choix du festival de Mardi Gras est parfait. Les événements s'enchaînent pour nous teaser une grande aventure.
Jusque là tout va bien, on se dit que Mafia III est la digne suite qu'on attendait pendant 6 ans. Hélas, il faut jouer plus de 3-4 heures pour se rendre compte de son véritable visage.

Là où chaque mission de Mafia était unique et mémorable, Mafia III nous fait enchaîner pendant des heures et des heures des missions sans âme copiées/collées partout dans l'open-world, comme s'il devait justifier une longue durée de vie. Les missions principales et obligatoires ressemblent à des quêtes secondaires de remplissages qu'on retrouve dans n'importe quel AAA de ces dernières années : "va là-bas, tue ce mec", "va ici, brûle la voiture", "viens à l'entrepôt et détruis toutes les boîtes"... On dirait franchement un MMORPG solo sans l'aspect loot et XP. Même les lieux sont recyclés entre les missions sans aucun changement, de manière très paresseuse.
Alors oui, de temps en temps il y a une cinématique et une mission vaguement narrée pour nous rappeler qu'on est dans un Mafia, mais entre temps j'ai passé 3 heures à me taper des missions de remplissages pénibles. Contrairement à Mafia qui réussissait brillamment à me plonger dans un film, Mafia III fait constamment tout pour me rappeler que je joue à un jeu vidéo. Et pas forcément un très bon jeu vidéo d'ailleurs.

Est-ce que le gameplay en soi est bien ? Moui. Ça se laisse jouer, mais disons que c'est très classique. Nous avons le choix de finir les "missions" en bourrin ou en infiltration, certes. Mais le truc, c'est que quasiment tous les jeux AAA nous laissent ce choix aujourd'hui, avec un gameplay plus poussé et plus profond. Le gameplay d'infiltration de Mafia III se résume à se mettre derrière une boîte, siffler, et égorger l'ennemi complètement débile avec l'IA d'une autre époque. Même le combat au corps à corps qui avait été amélioré dans Mafia II est redevenu un espèce de martelage de boutons inintéressant. Aucun aspect du jeu n'est suffisamment poussé pour renouveler l'expérience tout le long d'un jeu qui est sensé durer plusieurs dizaines d'heures. C'est générique, et ça donne l'impression de jouer à n'importe quel jeu sans inspiration de 2016 (mention spéciale à la vision cheatée qui permet de voir à travers les murs, dans un jeu SF je veux bien mais ça n'a rien à foutre dans un Mafia).
Le premier Mafia avait un gameplay assez basique aussi, mais déjà il est sorti en 2002, et au moins encore une fois, il avait le mérite d'avoir des vraies missions et une vraie mise en scène tout le long.

En parlant de l'histoire, le début de Mafia III est certes prometteur, mais au final ça se casse un peu la gueule au bout de quelques heures. Même si j'avais envie de m'attacher au personnage de Lincoln Clay, le jeu plonge rapidement dans une histoire de vengeance très classique. Pour renverser l'organisation mafieuse adverse, il faut éliminer un par un ses lieutenants. Mais au final, tout est vite expédié, les personnages sous-exploités, et les cinématiques passent plus de temps à m'expliquer la structure de la mafia plutôt que de prendre du temps à développer les personnages. Difficile pour moi de me sentir impliqué dans cette histoire, alors que je ne me sentais proche de personne au sein de ma "famille".

Est-ce que l'open-world est cool au moins ? Pas vraiment, à ce niveau-là on retrouve un peu les mêmes sensations que Mafia 1 et 2 avec une ville très jolie au début mais dont on finit par y tourner en rond au bout de 2, 3 heures. On sent clairement que Hangar 13 n'a pas les moyens pour créer un open-world aussi vaste, riche et intéressant, que ceux de Rockstar North.
La ville paraît d'ailleurs encore plus morte que dans les précédents épisodes. Dans Mafia 1 et 2, il y avait tout un tas de features qui ne servent à rien d'un point de vue strictement gameplay : pouvoir laver sa voiture, remplir l'essence dans les stations de service, se faire choper par la police et payer une amende car on a dépassé les limitations de vitesse ou on a grillé un feu rouge, pouvoir commander un hot dog au stand, se faire cirer les chaussures, donner une pièce à un SDF... Ce sont des petits détails comme ça qui rendaient la ville très immersive et qui nous donnaient encore plus l'impression de vivre un film de gangster. Dans Mafia III, il n'y a quasiment aucune interaction possible avec les personnages ou les décors. Il y a beaucoup d'intérieur, mais on sent tellement le copié/collé qu'encore une fois ça casse l'immersion et ça me redonne l'impression de vivre un jeu vidéo.

Bref, oubliez tous les débats sur le net à propos du 30 FPS, des bugs... Le plus gros problème de Mafia III est que ce n'est pas un très bon jeu. C'est vraiment dommage et très frustrant, car on sent qu'il y avait un potentiel énorme. L'ambiance, la musique, la ville de Nouvelle-Orléans... On aurait pu vraiment avoir un chef d'œuvre. Malheureusement, Mafia III est beaucoup, beaucoup trop répétitif et creux. Ce n'est ni un très bon jeu open-world, ni un très bon Mafia.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1879 fois
52 apprécient · 6 n'apprécient pas

ThoRCX a ajouté ce jeu à 4 listes Mafia III

Autres actions de ThoRCX Mafia III