A plusieurs c'est quand même meilleur !

Avis sur Mario Kart : Double Dash !! sur GameCube

Avatar DS_
Test publié par le
Version GameCube

Mario Kart... Quand tu lis ces deux mots, tu penses directement aux termes suivants : fun, délire, rivalité, multijoueur, convivialité, et c'est pas pour rien.
Mais avant de parler du sujet de cette critique (à savoir l'opus GameCube), je tiens à préciser que cette dernière ne sera pas forcément ultra objective dans son ensemble étant donné qu'il s'agit tout simplement de mon jeu préféré, tout support confondu.

Bref commençons par le commencement, l'obtention du jeu. Ma mère me l'avait acheté il y a 9-10 ans en grande surface alors qu'il était dans un pack, fourni avec une GameCube grise et une manette du même coloris, vous l'aurez donc compris, il s'agit de mon premier jeu sur cette mythique console.
Comme un dingue, j'installe le matos et j'allume la bestiole, j'ai du faire les trois coupes disponibles au démarrage du jeu en 50cc (oui j'étais un faible, mais j'étais jeune) et j'ai éteint la machine. Le lendemain, je veux m'attaquer au 100cc sauf que je viens de comprendre qu'on avait zappé avec ma mère d'acheter une carte mémoire pour sauvegarder les données du jeu donc c'est comme si j'avais rien effectué la veille, gg wp, etc
Une fois la carte mémoire achetée, je me lance à fond dedans et je commence vraiment à y prendre goût et à m'améliorer au niveau des dérapages, notamment sur les traditionnels mini-boost. Et arriva ce jour merveilleux, quelques semaines plus tard, je termine complètement le jeu, avec les 4 personnages cachés débloqués et toutes les coupes remportées dans chaque cylindré en étant arrivé premier à chaque circuit.

Voilà pour la petite histoire, émouvante (ou pas), à présent je vais traiter les différentes parties techniques du jeu. Parlons de ce que l'on voit directement lorsque l'on lance un jeu pour la première fois, autrement dit les graphismes. Je trouve que pour l'époque, il ne faisait pas peine à voir, les couleurs pétaient bien à l'écran, le jeu était lisible dans son ensemble (ce qui n'était pas vraiment le cas de MK 64) et les modélisations des protagonistes ainsi que des différents karts étaient assez propres, perso j'en demande pas plus (surtout quand tu mesures 1m35 et que t'as 9-10 ans).

Ensuite, vient le scénario du jeu, bourré de rebondissements avec une intrigue très bien menée... wait, non je déconne mais abordons ce qui fait la base d'un Mario Kart, soit tout ce qui touche au game-play du soft et les différents modes de jeu. En premier lieu et en mode solo (le mode forever alone quoi), le jeu nous propose soit le Time Trial pour faire exploser le chronomètre ou alors tout simplement, le mode Grand Prix. Trois cylindrés sont alors à votre disposition dès le départ : 50cc, 100cc et 150cc (il y a aussi le Miroir qui se débloquera par la suite, il s'agit simplement du 150cc avec les tracés des circuits inversés). Ces derniers correspondent juste à la vitesse des adversaires, donc à la difficulté du jeu, bien entendu c'est par ordre croissant, 50cc les adversaires sont lents et donc c'est facile, mais 150cc les concurrents ont quand même réussi à trouver où se situait l'accélérateur (mais t'inquiètes, ça reste facile quand même).

Une fois le cylindré sélectionné, tu arrives sur l'écran des sélections des personnages et feature exclusive à ce Mario Kart, tu peux choisir deux personnages (d'où le nom de l'opus), où comme d'habitude tu as plusieurs catégories de poids avec les passe-partout, les moyens et les gros porcs (dédicasse à Roi Boo qui est classé dans les poids lourds alors que c'est un fantôme et qu'il est donc en théorie censé ne rien peser...). Chacun ayant leurs propres caractéristiques et leurs karts, les légers auront une meilleure accélération pour avoir en contrepartie une vitesse pourrie, les gros ça sera l'inverse et les moyens eux se contenteront du juste milieu. Il vaut mieux choisir au début des personnages légers car leurs karts proposent une meilleure maniabilité (je trouve), et également chaque personnage possède un coup spécial qui lui est propre (certains coups sont plus cheatés que d'autres malheureusement...)

38 minutes plus tard, après avoir regardé ton agenda et capté que t'étais à l'école primaire et donc que t'avais aucun devoir à faire pour le lendemain, et que ta paire de personnages est choisie, trois coupes comprenant chacune 4 courses te sont proposées et elles sont elles aussi classées par ordre de difficulté. Cela donne par ordre de la plus simple à la plus difficile : Champignon, Fleur et Étoile (la Spéciale, qui est la meilleure et la plus dure se déloquera par la suite). Une fois que tout ça est remporté, tu débloques un truc énormissime, j'ai nommé le Grand Chelem, cet OVNI rassemble tout simplement les 4 coupes en une seule, et c'est juste epic car c'est le seul MK qui propose ceci, par contre prévois d'aller pisser juste avant de le lancer, ça peut être handicapant pour la suite (expérience vécue).

En terme de circuits, malgré que cet opus n'en propose que 16 (et c'est bien dommage), je trouve les tracés vraiment bons, pour tout vous dire, sur les 16 il n'y en a que deux que j'apprécie pas (Royaume Sorbet et le Désert Sec Sec). Concernant le game-play pur, vous aurez l'occasion de voir durant les circuits, des doubles cubes (exclusifs donc à cette version), vous fournissant deux objets, et avec la touche Z de votre manette vous avez l'opportunité d'intervertir vos personnages et donc vos objets, ce qui s'avéra assez utile au final. Les karts pour moi se manient à la perfection, malgré qu'au début ça glisse assez facilement, mais une fois qu'on les maîtrise et qu'on a pigé comment fonctionnent les mini-boost, c'est un véritable régal (même si comme tout, cela demande un temps d'adaptation, normal).

Vient enfin le principal d'un MK, le mode multijoueur, et là grosse déception sur un point et c'est pour moi le défaut majeur de ce jeu (et le seul en fait). Lorsque vous choisissez en local de jouer à 3 ou 4 joueurs, et bien vous ne serez que 3 ou 4 sur la piste, les adversaires gérés par le CPU seront absents (encore heureux qu'à 2 joueurs, ils y sont). Autant sur la Nintendo 64 je veux bien que cette fonctionnalité ne soit pas possible, mais là, sur une 128 bits, faut pas se foutre de ma gueule Nintendo hein. Mais bon, ce détail important passé, vous avez le choix entre le VS pour vous fightez la gueule et voir celui qui a la plus grosse en sélectionnant les circuits de votre choix (en général le répertoire ne va pas plus loin que la Special Cup et le Parc Baby) ou sinon vous avez le Mode Bataille que je trouve vraiment complet. Ce mode propose 3 "minis-jeux" si je peux exprimer ça ainsi : la Bataille de Ballons, le Voleur de Soleil et l'Explosion Bob-ombs, le tout dans 4 arènes différentes avec 2 cachées qu'il vous faudra donc débloquer.

Après avoir bien blablaté et en constatant en fait que cette critique est limite un test ahah, je pense qu'il faut conclure. Si vous avez 3 potes qui ont le même niveau que vous à ce jeu, vous pourrez y jouer à vie (à part si on vous ampute les pouces), et vous ne serez jamais lassés. Pour moi, le but de ce jeu (et de la série entière hein) réside pratiquement que dans le multijoueur mais il faut quand même passer par le solo pour s'entraîner et débloquer le contenu caché du jeu afin d'en profiter pleinement. J'y joue encore régulièrement avec ma traditionnelle séance de 4 heures hebdomadaire chez des potes le Mercredi où c'est encore et toujours l'éclate totale, c'est donc pas pour rien qu'il correspond à mon jeu favori depuis une génération entière et que je lui accorde un 10.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 707 fois
4 apprécient

DS_ a ajouté ce jeu à 6 listes Mario Kart : Double Dash !!

Autres actions de DS_ Mario Kart : Double Dash !!