Convenu, mais amusant !

Avis sur Marvel's Spider-Man : Miles Morales sur PlayStation 4

Avatar LionelIcyHeartB
Test publié par le
Version PlayStation 4

Personne n'arrête Miles Morales ! Personnage crée pour remplacer Spider-Man dans les Comics Ultimate, il fait maintenant partie de la culture pop et du paysage des comics, pour le meilleur (Spider-Man Into The Spider-Verse) et le pire (le dessin-animé Marvel's Spider-Man (2017)).

Et maintenant qu'il a eu son propre film, il revient avec son propre jeu vidéo. Ou presque.

Évacuons le problème principale de ce jeu, c'est un DLC vendu en boîte pour que la PS5 ait son jeu lancement (car soyons sérieux, Demon's Souls, déjà que c'est un jeu associé à la PS3, ce n'est pas le type de jeu idéale pour représenter un lancement de console auprès du grand public (ce n'est pas pour dire du mal de Demon's Souls, au contraire, c'est le seul jeu qui m'aurait donné envie d'acheter la console day one, mais faut être raisonnable aussi)), et ça se ressent surtout par sa durée de vie de l'histoire centrale, comptez 5 à 7 heures de jeu, peut-être moins, pour faire le scénario principale en ligne droite.

Et ça ne serait pas si grave si le jeu ne coûtait pas 60€, à côté, la re-sortie des jeux Pokémon Épée & Bouclier avec le pass extension inclus dans la cartouche passe pour une bonne affaire. En fait, la bonne affaire serait d'acheter l'édition Ultimate du jeu sur PS5 qui contiendra le premier jeu, pour ceux qui n'ont jamais eu l'occasion de jouer au premier jeu.

Bien sûr on a diverse activités annexes pour remplir la durée de vie. Bon, on a des versions assez médiocres de ce que faisait le premier jeu, genre pour remplacer les sacs à dos de Peter, on a les capsules temporelles que Miles a répartie aux 4 coins de la ville avec sa meilleure amie... Parce que... Alors il y a peut-être un Easter Egg au sous-côté Big Wheel dedans, mais quand même, ça fait trop redîtes au jeu précédent pour un équivalent qui ne le vaut pas. Mais rassurez-vous, il y a des activités intéressantes, comme les entraînements holographiques de Peter (que je vous recommande de faire au plus vite, car il y a de bonnes surprises à la fin) ou la collecte d'échantillons sonores, même si ça peut être rapidement relou de chercher le son qu'on veut trouver.

Maintenant je vais vous parlez de ce que j'ai le moins apprécié durant l'aventure : l'histoire principale est trop convenue, trop manichéenne, trop prévisible. Et j'avoue que j'ai beaucoup soufflé durant le visionnage des cinématiques, avec le "Regardez, je suis un riche entrepreneur, je fais trop genre que je suis un mec cool pour cacher SUBTILEMENT le fait que je suis le dernier des enculés" ou le "Je vais tout détruit pour me venger", ou encore le "je te fais du mal pour te protéger !" ou le traditionnelle "Ooooh ! Qu'ai-je fais ? C'est ma faute, mais laisse-moi t'aider à tout régler, comme si je n'y étais pour rien !".

Ce dernier détail s'incarne bien à travers le personnage de Phin Manson... Mais si vous savez ! Phin Manson l'amie d'enfance de Miles Morales !... La version femme/adolescente/noire afro-américaine de Phinéas Manson... Si vous ne voyez pas de qui je parle (et je peux comprendre, ça m'a fait clic 4 heures après la publication de ma critique, pendant que je corrigeais), il est connu sous un autre nom que vous verrez en spoiler.

Mais pour vous expliquez ce qui me déplaît vraiment chez le personnage, il va falloir spoiler :

Son grand frère, Rick Manson, travaillait pour Roxxon et a mit au point une nouvelle source d'énergie, mais qui se révèle dangereuse pour la santé, mais le méchant entrepreneur, Simon Krieger (comment veux-tu avoir une vie honnête dans une fiction avec un nom de famille pareil) voulait absolument mettre en place cette énergie pour, attention à la motivation de ouf, gagner des millions ! Et osef des morts que cela pourrait provoquer, c'est pas comme si des autorités extérieurs à l'entreprise allait découvrir le poteau rose... Rick meurt dans une tentative de stopper Krieger et Phin, dont Rick avait impliqué dans l'affaire, car c'était quelqu'un de très responsable, veut le venger ! Et pour arrivait à ses fins, elle :
-Rejoint le dangereux gang des Underground.
-Leur créer un arsenal high-tech pour faire d'eux le gang le plus craint de New-York, reprenant le nom de Tinkerer/Le Bricoleur, en étant parfaitement consciente qu'elle les aidait à commettre des crimes.
-Tue le Rhino parce qu'il l'avait provoqué.
-Manque de faire exploser un quartier de New-York et tuer tout ses habitants, parce qu'elle voulait détruire un bâtiment. Miles a essayé de la résonner en lui expliquant que la source d'énergie qu'elle a volé pour sa bombe était plus puissante que prévu, mais Phin ne l'écoute pas, comme si Miles avait quelque chose à gagner dans l'histoire...

Parce qu'il y a ça aussi, à un moment donné, on a le cliché du malentendu où Phin croit que Miles l'a piégé à un moment donné.

Et le pire, c'est qu'elle ne paiera pas pour ses crimes, puisqu'elle se sacrifie à la fin... Je crois que c'est la première fois que je ne ressens rien dans une scène où un personnage meurt par sacrifice. J'ai cru que le jeu allait nous surprendre à la fin, comme son prédécesseur, et faire tuer Miles Morales pour rebondir là-dessus dans la vraie suite de Marvel's Spider-Man, mais non...

Bref, je n'ai pas trop aimé le scénario principale, préférant les quêtes annexes beaucoup plus intéressant... Mais au moins, c'est mis en scène avec badassitude et le personnage de Miles est assez attachant, faut juste qu'il ne part pas dans le drame facile : "OH MON DIEU ! Pourquoi les gars de Roxxon m'ont tirés dessus ?! Bouhouhou, c'est la pire chose qui pouvait arriver aujourd'hui et c'est sur moi que ça tombe !".

Parlons maintenant de gameplay, cette fois on joue Miles qui a ses propres pouvoirs, dont 2 qui auront une place importante : La bio-électricité et le camouflage. C'est très cool de voir comment le gameplay peut se reconstruire efficacement autour de ces 2 éléments, notamment avec des ennemies qui évolueront pour s'adapter aux nouveaux pouvoirs de Miles. Même si globalement, on ne fait que reprendre le gameplay du premier jeu avec des pouvoirs en plus, Marvel's Spider-Man : Miles Morales trouvent tout de même de petit détail pour se distinguer, et ainsi on ressent quelques différences, comme les mouvements qu'on peut reproduire en l'air.

Après, il fallait trouver autre chose pour se distinguer du premier opus. Mettre New York sous la neige en est un. C'est totalement cosmétique, la neige n'est là que pour dire qu'on ne fait pas comme le premier jeu.

Et en parlant de cosmétique : COSTUMES ! Oui, c'est un élément facultative, mais comme son prédécesseur, les costumes sont magnifiques et on a envie de tous les débloquer. Mention spéciale au costume New Generation, qui reprend l'esthétique du film Into The Spider-Verse, et la tenue Miles Morales 2020 qui, selon moi, aurait dû être le costume sur la jaquette, j'espère que Insomniac Games m'entendra pour que cela devienne canon pour Marvel's Spider-Man 2. Je n'ai pas de problème avec la tenue traditionnelle de Miles Morales, mais Insomniac Games avait réussi à créer leur costume de Spider-Man pour leur Peter Parker, pourquoi on ne le refait pas pour Miles ? Par contre, Peter n'était pas très inspiré pour la tenue qu'il offre à Miles en cadeau au début du jeu.

Et... C'est tout ce qu'il y a à dire sur le jeu. Si vous avez aimé le premier Marvel's Spider-Man, vous devriez aimer cet opus. Après est-ce que vous allez le préférer ? Dans mon cas, je préfère le gameplay de Miles et New York sous la neige, mais ses problèmes sont trop envahissant pour le préférer au premier opus. Ce n'est qu'un jeu parenthèse mis dans le line-up de lancement de la PS5 pour que Sony ait des jeux de lancement marquant.

Toutefois, Insomniac Games donne plus d'identité à leur série et se détache de plus en plus de leur modèle Batman Arkham, car même si Insomniac Games avaient compris ce qu'il fallait reprendre de ces jeux pour pouvoir faire un jeu Spider-Man à la hauteur, il y avait quand même quelques points discutables, comme la scène d'illusion de Marvel's Spider-Man qui semble n'être là que pour pompé sur Arkham Asylum.

En tout cas, je vais maintenant m'asseoir et attendre impatiemment le prochain jeu de la série, avec les bases misent en place par les 2 premiers jeux, il y aura de quoi faire un jeu encore meilleur la prochaine fois, si Insomniac Games ne se repose pas sur ses lauriers. Je vous fais confiance les gars... Oh, et est-ce qu'on pourra garder New York sous la neige ? S'il vous plaît :3.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 478 fois
8 apprécient

LionelIcyHeartB a ajouté ce jeu à 2 listes Marvel's Spider-Man : Miles Morales

Autres actions de LionelIcyHeartB Marvel's Spider-Man : Miles Morales