Avis sur

Mass Effect sur PC par Elfmaniac

Avatar Elfmaniac
Test publié par le
Version PC

Enfin ! Presque 10 ans après sa sortie, et longtemps après avoir profité d'une solde Steam, je me lance enfin dans ce RPG occidental qu'est Mass Effect premier du nom ! Le problème, c'est que tout ou presque a déjà été dit dessus. Par contre, je vais pouvoir vous dire si ce jeu tient encore la route en 2016 !

Alors déjà, le faire fonctionner sur une config' actuelle ne sera pas forcément de tout repos. Et pourtant, je n'ai même pas Windows 10 ! Il m'a quand même fallu bidouiller un peu pour le faire fonctionner, et malgré ça j'ai eu quelques bugs graphiques vers la fin du jeu (on dira que c'est parce que je suis chez AMD). Bien sûr, rien n'empêche de se le prendre sur Xbox 360, mais à ce moment là on perdra la nouvelle interface de combats créée spécialement pour la version PC.

Ce qui est génial avec Mass Effect, c'est que la création du perso est vraiment aboutie sans être trop complexe. Quel que soit le "Shepard" qu'on se crééra, on finira forcément par s'y attacher. Je me suis fait un commandant Shepard femme, prénommée Lydia (parce que j'avais Beetlejuice sous les yeux à ce moment là), porte-étendard histoire d'équilibrer arme et magie (ici appelée biotiques), on peut même lui inventer un petit background, comment il est devenu ce qu'il est, tout ça...

Bon alors première constatation : le maniement a un peu vieilli, Shepard est rigide, rien de méchant mais forcément old school maintenant. Et sur le plan graphique, autant les personnages sont super bien modélisés - avec une mention spéciale pour les races aliens telles que les Krogans, les Turiens, les Galariens et les Asaris - autant le jeu pêche pas mal du côté des textures, même pour l'époque. Ça donne une impression de vide, surtout sur les planètes explorées qui de plus ne sont pas très riches. Avec seulement de vastes entrepôts pour la plupart d'entre elles.

Cela dit la Citadelle, zone la plus vaste du jeu, est très bien rendue. On s'y perd (littéralement) facilement, avec ses quartiers commerçants, son bar, sa boite de nuit, ses quartiers du SSC (Service de Sécurité de la Citadelle) etc. C'est le centre névralgique du jeu. C'est l'endroit où l'on passera le plus de temps quand on ne sera pas en mission sur les planètes principales du jeu ou en mission secondaire sur des petits systèmes. La Citadelle regorgeant elle-même de nombreuses missions secondaires.

Je ne vais pas m'attarder sur le scénario, très bon au demeurant, car il est tout aussi complexe et riche que l'univers créé pour la saga. Dans les grandes lignes, on doit enquêter sur un SPECTRE (soldat d'élite) tout comme nous, mais qui a trahi l'Alliance interstellaire et semble préparer un plan diabolique en réveillant une espèce hostile éteinte. Bon c'est vraiment les grandes lignes hein, on découvre plein de trucs, mais le jeu est tellement riche qu'il y a une véritable encyclopédie concernant son univers, qui se débloque au fur et à mesure de nos découvertes.

Revenons-en à mon avis personnel. J'ai eu du mal à me faire aux combats en temps réel du jeu. Les combats dans les RPG, c'est toujours ce qui m'a le plus rebuté. C'est pour ça que mis à part Skies of Arcadia et Chrono Trigger, peu de RPG m'ont attiré jusqu'au bout. Mais ici nous avons affaire à du RPG occidental, combats purement action, assez peu tactiques. Voilà pourquoi je m'étais enfin décidé à commencer cette saga déjà culte, j'espérais que les combats n'étaient pas trop rebutants. Mais pourtant ils l'étaient... au début ! En effet, si on prend le temps de farfouiller toutes les zones, de faire toutes les quêtes secondaires et de pirater tous les coffres, on peut facilement se faire de l'XP et se trouver un arsenal très convenable dès le début du jeu. Au final, seules les deux premières heures de jeu auront été laborieuses pour moi niveau combat. La suite je la faisais avec deux bastos dans chaque ennemi, boss inclus, et ce avec juste le flingue de base augmenté au max ! Donc autant dire que les combats sont vite devenus une partie de plaisir. J'imagine que cela a été de même pour beaucoup d'autres personnes. Qualité ou défaut, à vous de juger.

Après ça, il y avait les balades sur les planètes arrides à bord du Mako, sorte de véhicule tout terrain. Certains appréciaient le maniement de l'engin, d'autres pas. Disons que c'est un coup à prendre. En revanche, se servir du Mako comme arme est déjà moins évident. Les coups ne font pas toujours mouche et on ne sait pas pourquoi. En tout cas, les quelques missions annexes sur des planètes dites secondaires se feront surtout à bord du Mako.

Voilà, j'ai à peu près fait le tour du propriétaire. Citadelle, Mako, et planètes plus ou moins habitées composeront le gros des quelques heures de jeu (une petite vingtaine pour ma part, en ayant fait quelques missions annexes). Pour autant, est-ce qu'on s'ennuie ? Non, clairement pas. Le jeu est vraiment dynamique. Les phases d'action s’enchaînent fluidement pendant les enquêtes. Les dialogues sont très bien écrits et le doublage français très convaincant. De plus, le fait de faire évoluer diplomatiquement son personnage de deux manières (conciliation et pragmatisme aka. charme et agression) est une des meilleures idées qui soient (encore mieux exploitée dans le 2, que j'ai commencé).

Au final, moi qui suis assez peu adepte des RPG, et même assez hermétiques au jeux SF spatiaux car souvent trop alambiqués, je me suis délecté de ce premier Mass Effect, que j'ai savouré de bout en bout ! Ni trop dur ni trop compliqué, ni trop long ni trop court, mais surtout avec un univers cohérent et diablement prenant !

Passés outre son maniement légèrement archaïques, ses menus de gestion des personnages et de l'inventaire un peu hasardeux et une compréhension de l'univers qui peuvent prendre un peu de temps, vous ne pouvez que passer une expérience mémorable. Sans aucun doute un des meilleurs jeux de la gen précédente, et je dis ça en arrivant après la bataille !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 388 fois
8 apprécient

Autres actions de Elfmaniac Mass Effect