👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Milieu des années 2000, souvenez-vous. Bioware est un studio attendu au tournant. Fer de lance du RPG occidental, l'ensemble est connu par des productions réussis et relativement rafraichissantes. Baldur's Gate bien sûr, mais aussi Neverwinter nights et un peu plus tard : le fantastique Knight of the old Republic (KOTOR pour les intimes, aka l'une des meilleures adaptations de la franchise Star Wars) ainsi qu'un certain jade empire (une petite réussite).

4 ans après KOTOR, Bioware remet le couvert avec la SF, sort alors fin 2007 le dit Mass Effect, objet de cette critique. On y découvre un avatar nommé Shepard, un commandant de l'alliance (sorte de confédération des nations terrestres) présenté vaguement comme un Jésus plus costaud que caustique et résolu à sauver les miches de l'univers (je schématise).

Il serait inapproprié de résumer l'ensemble du titre par ces quelques phrases : le jeu a un univers riche, faussement complexe mais très crédible ou on ressent très fortement les influences de Star Wars (fatalement )et des nombreuses œuvres parsèment l'histoire de la SF. Le joueur prend une claque d'entrée, passé le tuto, lorsqu'il arrive à la citadelle : un joyau dense et vivant, cité complexe aux tons space-opéra. L'univers est là, posé comme une pêche sur le toit ouvrant d'une voiture et un codex bien utile vous sera d'un grand secours pour vous plonger dans cet univers si incroyablement détaillé, et cohérent.

Alors pourquoi une note si basse ? Parce que le scénario, qui est globalement d'une bonne facture, ne représente évidemment pas l'intégralité du contenu de ce jeu. Oui car, il s'agit d'un jeu vidéo et le jeu vidéo, aux dernières nouvelles, et un média à part offrant la chance de faire évoluer le joueur à travers des liens interactifs forts avec le support ludique. Mais Mass Effect malheureusement délaisse son game-design au profit du scénario. Il est même prétexte au scénario.

Cette sensation on la ressent dès la citadelle quittée, lorsque l'on se rend compte que les planètes visitées, accusant un level-design archaïque, ne présente finalement que peu d’intérêt et que le système dit "RPG" en réalité étonnamment mal mêlé à une sorte de TPS mou du genou , est très bancal.

Mauvais plan cul oui. IA aux fraises, exploration limitée, système de combat mauvais , prétexte à un scénario qui, au fil du temps, se parfait dans un manichéisme insupportable, et pire encore des phases véhiculées ATROCES. (le Mako qui représente au bas mot 1/4 de l'aventure, vous renvoi 15 ans en arrière). Et ne parlons pas des planètes au nombre limité, le reste des astres se limitant à des lunes aux textures Nintendo 64 sans identité ou il n'y a rien à faire d'intéressant.

Mass Effect se complait alors dans la propre vanité de son univers si riche, délaissant ses propres mécaniques de jeu, mal fichues et moins complexes qu'un jeu sorti 4 ans plus tôt (KOTOR) comme apposées au dernier moment "histoire de dire" . L'ensemble oublie d'être fun nom d'un chien ! délaissant les interactions ludiques et outils qui pourraient rendre le soft plus passionnant à JOUER. Son système de combat bâtard et ses méthodes d'exploration douloureuses sont ostracisés. Reste un système de dialogue bancal ou les choix n'influencent que peu le sentiment d'appartenance au titre.....

Mass effect est un jeu que je ne comprends pas, parce qu'il choisit de délaisser les éléments propres à ce que l'on attend d'un jeu vidéo. Premier gros représentant du RPG occidental dit "moderne" ou l'essence du RPG est diluée dans un marasme de quêtes moisis et d'un game-design prétexté, afin de mettre en avant son univers et son écriture.... (hein the Witcher ?). Je ne suis probablement pas fais pour ce genre de titre et ne comprendrais jamais le déchainement des passions à son égard.

Bohr
4
Écrit par

il y a 2 ans

1 j'aime

5 commentaires

Mass Effect
damon8671
8
Mass Effect

Un début certes imparfait mais à l'univers incroyablement prometteur

Après le formidable succès de KOTOR dont il fut game-director, Casey Hudson veut repartir dans l’espace et répéter les grandes qualités des meilleures productions Bioware déjà existantes mais en...

Lire la critique

il y a 8 ans

35 j'aime

11

Mass Effect
Karrie
9
Mass Effect

"Le respect qui t'est dû ? Tiens, le voilà, connard." - Lexane Shepard, 2183

J'avais beaucoup de crainte en me lançant enfin dans Mass Effect : les space opera et la SF en général, à part Star Wars et Blade Runner, c'est pas trop mon truc ; et le gameplay me branchait pas...

Lire la critique

il y a 10 ans

34 j'aime

29

Mass Effect
Rhak
9
Mass Effect

Critique de Mass Effect par Rhak

Après beaucoup d'excellents échos, j'ai enfin décidé de m'y mettre: Découvrir la grande épopée qu'est Mass Effect. Visuellement pas mal, malgré le fait que le jeu date de 2007, il faut avouer que ça...

Lire la critique

il y a 9 ans

34 j'aime

12

Final Fantasy VIII
Bohr
7

Dernière fantaisie (la huitième)

FF8 a eu rôle très particulier dans ma vie. Il s'agit du jeu que j'ai gardé le plus longtemps dans mes cartons sans JAMAIS y touché. Acheté aux débuts des années 2000 je ne lance le titre qu'en 2020,...

Lire la critique

il y a 2 ans

7 j'aime

3

Journey
Bohr
3
Journey

Voyage voyage....

Oui je mets 3 à Journey. Considéré comme l'un des meilleurs jeux indépendants de l'histoire, meilleure direction artistique, invitation au voyage, à la poésie et au lyrisme.... Journey est un jeu...

Lire la critique

il y a 2 ans

6 j'aime

Assassin's Creed Origins
Bohr
5

"Dans le doute, appelons le Assassin's Creed"

"Bayek veut venger son fils". Le scénario de ce Assassin's creed Origins pourrait globalement tenir sur ce postulat et à raison puisque la vengeance est le véritable crédo de l'assassin du moins dans...

Lire la critique

il y a 2 ans

6 j'aime