I'm commander Shepard and I am a huge Mary-Sue.

Avis sur Mass Effect 2 sur PC

Avatar Karrie
Test publié par le (modifiée le )
Version PC

J'aime Shepard, son marysuisme son awesomeness absolue, sa badasserie générale, son calme général face aux situations les plus dramatiques, ses crises de colère, ses discours épiques, ses cicatrices, sa tendance à frapper les reporters, sa drague lamentable, et j'en passe.

Mass Effect 2, en revanche, m'a tapé sur les nerfs au départ - mis à part qu'il est devenu un véritable nid à memes Internet et que le mot "calibrations" me fait désormais glousser comme une imbécile (autant par fangirlisme éhonté de Garrus que par la créativité du fandom de ME, toujours prompt à trouver une nouvelle blague avec le mot calibrations deda - ASSUMING DIRECT CONTROL). Fort heureusement, cette impressiona a changé. C'est le meilleur des Mass Effect, sans la moindre hésitation - même si en termes d'ambiance SF, le premier garde ma préférence.

Mais on commence à assister à la chute continuelle des éléments RPGs. Alors je sais que Mass Effect est un ACTION-RPG, à proprement parler, mais on kiffait aussi les aspects RPG, Bioware. On aimait explorer vos planètes aux paysages grandioses. On aimait ces ciels splendides. Là les missions annexes n'ont que très peu d'intérêt. On passe son temps à combattre vingt mille fois les mêmes monstres et conclure la mission par une simple pression de la touche espace... ces "scans" de planètes où même EDI, une version gentille de GLaDOS, a l'air de se faire chier. Et où diable est passé l'inventaire ?

Le mako a posé beaucoup de problèmes aux joueurs dans le 1 : difficile et chiant à manoeuvrer, il était plus source de frustration qu'autre chose et rendait - apparemment - les phases d'exploration pénibles. Mais c'était pas une raison pour le supprimer complètement, ils pouvaient corriger le tir ! Se balader sur des planètes inhabitées et se faire déchiqueter par un tresher maw, ça pouvait être répétitif au bout du compte, mais ça offrait une alternative aux quêtes couloir. Dans ME2 j'ai pas du tout eu l'impression d'explorer la galaxie et c'est vraiment dommage, ça offrait une ambiance SF au 1 qui je trouve manque cruellement au 2. Ça et la bande-son.
Grosse déception personnelle, ils ont aussi réduit la Citadelle aux trois quarts ; le Présidium se réduit maintenant au bureau du Conseiller humain. Pourquoi ?!

Mais bon sang, finir Mass Effect 2 en mode démentiel, c'est jouissif. Bon sang, casser du Récolteur et crever une dizaine de fois sur cette FOUTUE plateforme dans notre premier passage sur le vaisseau des méchants, c'était génial.
Sans compter le coeur du jeu : ces supers personnages. Je constaste aujourd'hui que *même Jacob* a des dialogues sympas. Dommage que Lexane ait sans arrêt l'air de vouloir lui sauter dessus dès qu'elle lui parle. *facepalm* Le mec que tu kiffes est un étage en dessous, chérie !
Pardon aussi pour Grunt, même s'il est moins charismatique que Wrex ( ), son objectif n'était pas de le remplacer, plutôt de représenter l'adolescence krogane. Et bon sang, on croyait qu'un ado humain c'était difficile...

Les personnages sont loin d'être anodins dans le scénario au fond très classique mais superbement narré du jeu, puisque le succès de la mission finale (grandiose mais facile) dépend en grande partie de l'équipe que vous construisez et de la loyauté que vous inspirez à vos coéquipiers. Si vous ne faites pas ce qu'il faut, y aura des morts. Et aucune queue de phénix ou sort de ménestrel ne pourra changer ça. Je trouve l'idée super. Ça fout la pression, ça oblige vraiment à réfléchir à ce qu'on fait et à faire gaffe à leurs compétences - ou à aller consulter des guides sur Internet, oui.

Le problème c'est que honnêtement s'en sortir sans morts n'est pas bien compliqué, même avec juste un peu de jugeote. On en vient au point où les joueurs bossent *pour* tuer certains de leurs coéquipiers, histoire d'insuffler un peu de roleplay dans leur épopée personnelle du grand commandant Shepard.

Malheureusement toute la phase recrutement est très répétitive : vous obtenez le dossier, vous faites la mission de recrutement, vous tapez la causette à votre pote, il ou elle finit par vous expliquer un problème que vous vous empressez de résoudre, le/la rendant loyal(e). Sauf qu'au bout de deux fois, ça devient chiant. Heureusement, ils essaient de varier un peu au niveau des missions de loyauté, et les dialogues sont supers.

Oh, et éventuellement vous couchez avec l'un d'entre eux (teehee). Côté romance d'ailleurs, je ne ferai qu'un seul commentaire : fanservice is assuming direct control. Mais... je... ouais, bon. Garrus est génial, voilà, c'est bon. Et Tali est chou.

C'est également dommage qu'on ait pas de figure de grand méchant comme Saren ou Sovereign. Parce que Harbinger et ses battle taunts tout droits sortis d'un porno, pour le moment, il n'est pas très impression... I WILL DIRECT THIS PERSONALLY.

L'Homme Trouble, à l'époque, était un allié méchant délicieusement ambiguë. Dès le départ je pouvais pas le saquer, mais en même temps j'adorais son rôle. Et puis Mass Effect 3 est arrivé, mais c'est un autre sujet...

Côté BO, j'accroche moins à la BO orchestrale qu'aux synthés du 1 à la Blade Runner. Mais Suicide Mission et Reflections m'ont conquise.

Au final, on nous laisse avec un/une Shepard plus en forme que jamais et qui s'annonce bien parti(e) pour botter le cul des Reapers dans le troisième épisode. Dieu que j'ai hâte de parcourir la Voie Lactée, yet again, avec Garrus et Tali sur mes talons (haha).

Bon. Ok, j'ai aussi très peur. D'un côté, c'est une bonne peur : je sais que Bioware va me briser le coeur. Il l'a fait avec DA:O, il l'a fait avec ME sur Virmire, il le fera très certainement dans ME3. (M'en fout, la galaxie peut crever, je veux juste que Garrus et Shepard partent gambader dans les champs après le générique de fin.)

De l'autre, c'est une peur beaucoup moins excitante : j'ai pas envie que Bioware verse dans le mélo à la Michael Bay à l'excès. Parce que je sais pas vous mais le gamin qui se fait tuer par un Reaper sous les yeux résignés de Shepard, ça m'a carrément fait lever les yeux au ciel.

EDIT post Mass Effect 3 : aaah, putain ça fait mal de relire ces derniers paragraphes !!
... au moins Garrus et Shepard sont partis main dans la main. Enfin, presque. .__.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2275 fois
38 apprécient · 3 n'apprécient pas

Karrie a ajouté ce jeu à 5 listes Mass Effect 2

Autres actions de Karrie Mass Effect 2