Vous allez finir par vous aimer les uns les autres, bordel de merde ?

Avis sur Mass Effect 3 sur PC

Avatar Karrie
Test publié par le (modifiée le )
Version PC

Je ne suis pas la première à faire cette blague, mais ouais, dans ME3, Shepard est devenu Space Jesus.

Un petit mot sur le multi avant de s'attaquer au solo. Déjà, notons qu'avant l'EC (Extended Cut), il est littéralement impossible d'obtenir la "meilleure" fin du jeu sans son aide. Ensuite, je vois dans ce multi beaucoup de potentiel gâché. Bon, c'est plutôt fun à jouer, mais ça n'apporte rien de particulier par rapport au solo (mis à part jouer d'autres races). Ils n'ont pas assez insisté sur la coopération. En gros vous tirez sur les ennemis et vous désactivez des trucs en appuyant sur espace de temps à autre pendant que vos potes gueulent. Dommage.

Maintenant le solo.

C'était... perfectible (et ça fait mal de le dire). Bon quand même. ME3 a pris les bons côtés de ses prédécesseurs, lifté le gameplay de ME2 entre autres pour une expérience encore plus spectaculaire qu'au préalable. L'inventaire n'est pas vraiment de retour mais le nouveau système d'améliorations des armes ou encore de montée de niveau fait un joli mix entre ce qui était sympa dans ME1 (personnalisation des armes) et ME2 (inventaire moins foutoir). Les phases de combat sont dynamiques et pêchues, un vrai plaisir à jouer ; côté classes, certaines sont vraiment OP. J'ai joué une vanguard et il me suffisait d'utiliser deux pouvoirs pour me débarrasser de la majorité de mes ennemis: charge biotique + nova.

Gros point noir : les quêtes annexes. La Citadelle est un repaire à quêtes Fedex. C'est très pesant. Et puis Shepard, je t'ignorais cette tendance à espionner les gens.

Côté musique : quelques morceaux sont sympas mais c'est globalement très inférieur à Jack Wall. En plus Clint Mansell n'a pas lâché ses pianos et violons. Et je n'aime pas qu'on me cale une musique qui gueule "SOIS TRISTE KARRIE SOIS TRISTE, TU VOIS C'EST TRISTE, POURQUOI TU PLEURES PAS ESPÈCE DE SANS-COEUR??"
Ta gueule, Clint, j'étais triste quand Kaidan est mort sur Virmire, et ce malgré l'expression robotique de Lexane la vanguard. Le contexte, c'est plus important que du putain de piano mélodramatique. Si Bioware avait voulu me faire pleurer, ils auraient du tuer Anderson. Pas un gamin inconnu.
On est dans un univers de SF, pas dans un film de Michael Bay.

Et bordel, ce gamin. Ce putain de gamin qui va hanter les rêves de Shepard...

L'univers est étendu et beau, la Citadelle est plus belle et grande que jamais. Le côté pan pan boum boum prends ça dans ta gueule est renforcé MAIS du côté émotions, ça cartonne aussi. Il y a des scènes véritablement inoubliables, plus une tonne de memes que BW a réutilisé. Le Normandy et la Citadelle sont vivants. Les gens bougent, parlent, l'univers vit. Parfois je vais voir Garrus dans la batterie principale et ce con est en train de faire le malin en racontant nos exploits à un rookie près d'une table de billard.
Pour tout fan de ME, 90% du jeu semble être une véritable déclaration d'amour de la part des dévs... sauf qu'on SENT qu'ils ont pas eu le temps de tout finir. Toutes les bases d'un jeu excellent sont là : mais ils n'ont pas eu le temps. Ils ont fait des trucs inutiles à côté (genre Diana Allers, epic fail absolu). Et c'est rageant...
Certains nouveaux personnages apportent une dimension vraiment novatrice au jeu, notamment Eve, la femelle krogane, qui nous offre une toute nouvelle perspective de la culture krogane et finit de ridiculiser la partie de moi qui a grogné en voyant Wrex pour la première fois : "Génial, encore une brute stupide."

J'aime pas le design d'Ashley et d'EDI. Je pouvais ignorer la tenue ridicule de Samara et même de Miranda parce que leurs personnages déchirent sa race et que ne pas les retrouver dans ME3 en tant que squadmates m'a... contrariée, au bas mot. Mais bon, tout le monde ne pouvait pas revenir et à l'instar de Nilhus, elles travaillent mieux en solo.

Mais cette sous-Ashley qu'on m'a livrée dans ME3 m'a brisé le coeur. J'adorais Ash dans ME1. Dans ME3, elle meuble une pièce du Normandy et c'est tout, une tonne de ses dialogues est passée à la trappe. Et son design colle pas. D'ailleurs vous prenez vraiment vos fans mecs pour des cons, Bioware, "il fallait sexualiser Ashley parce que c'était une option de romance" ? Vraiment ? Genre, vos fans sont pas du tout attachés aux personnages à cause de leur PERSONNALITÉ.

On nous a promis un jeu où les liens avec les personnages étaient renforcés, et c'est le cas. Le gros souci à mon sens c'est qu'il n'y a pas vraiment de moyen d'être franchement désagréable avec eux comme c'était possible dans ME1... à moins de les ignorer, ce que personnellement, je ne trouve vraiment pas suffisant. Je pouvais être garce avec mes coéquipiers dans le 1 ; pourquoi pas maintenant ? Genre Ash/Kaidan qui continuent à geindre comme des gosses, encore qu'on peut les envoyer bouler sur Mars. J'ai fait la grimace cela dit quand je me suis rendue compte que je pouvais pas envoyer Kaidan se faire foutre quand il m'a reproché de l'avoir "trompé".

Selon les sages paroles de Ross Geller : "WE WERE ON A BREAK!!!" Bref.

Impossible aussi de faire chier Liara, clairement la chouchoute des scénaristes ; et ses fans devraient s'en RÉJOUIR, pas gémir que les autres fandoms sont méchants quand ils n'aiment pas Liara. Ou même Garrus (clairement chouchouté lui aussi, tant mieux pour moi). Comme si Bioware avait établi un consensus comme quoi tout le monde adore Garrus et que conséquemment, Shep ne pouvait être que super pote/follement amoureuse de lui. Ce serait sympa d'avoir un peu plus de liberté rôlistique. Et non, dire que c'est un Action-RPG donc qu'on peut saborder les aspects RPG n'est PAS une excuse valable.

Les romances sont inégales. Certaines sont superbement écrites (SQUEEEEEE), d'autres sont carrément jetées aux oubliettes. Genre Jacob, ce qui est pas surprenant mais le traitement est franchement dégueulasse. Pour Thane ? Apparemment la nouvelle équipe des scénaristes a oublié qu'il était un Love Interest pour une FemShep et a du remanier son script à la dernière minute. Bravo.

L'auto-dialogue: ME3 déclenche beaucoup plus de dialogues automatiques où le joueur ne peut pas intervenir que son prédécesseur. Bon, c'est plus immersif que d'entendre 100 000 fois le dialogue "Salut Shepard, ça roule ? - On peut parler ? - Non, faut que je nettoie le moteur/nettoie les armes/fasse des rapports à l'Homme Trouble/fasse du calibrage."

Mais ça donne encore plus envie de gifler son Shepard. Les conneries qu'elle a pu me sortir !! ME3 nous enlève notre Shep. Je veux bien que Shepard soit plus humain, c'est même une excellente idée ; mais personnellement je faisais le roleplay d'une Paragade, garce au grand coeur, et je doute fort qu'après toute la merde qu'elle a vue, elle fasse une fixation sur un gamin qu'elle n'a pas pu sauver sur Terre. Et putain Thessia. Thessia ?! Genre t'es triste parce que des asaris sont mortes alors qu'elles ont rien branlé depuis le début du jeu ?? Un peu de dignité, Lexie !

Mass Effect 3 n'est pas le meilleur Mass Effect. Il a cruellement manqué de temps de développement, et c'est affreusement flagrant. Un aspect RPG encore plus flingué contre un système de combat certes amélioré, des moments émotion forts contrebalancés par des séquences ridicules (aka toutes les scènes comportant le gamin), un multi fun mais plutôt inutile... et une rejouabilité TRÈS pauvre. Mes Lexane, Jane, Alan, Ganaelle et Kelly ont été grosso modo mélangés les uns aux autres pour créer ce personnage insipide, "Bioware Shepard", un Shepard qui se soucie d'un gosse qu'il a rencontré dix minutes plus tôt, qui aime quasiment toute son équipe et se préoccupe du sort de la Terre quoi qu'il arrive... entre autres.

Rendez-moi mes Shepards. Rendez-moi ma Lexane chiante et aigrie, folle amoureuse de Garrus et suicidaire, rendez-moi "Sainte Jane priez pour nous" et sa Liara toute mimi,, rendez-moi mon Alan techos et aux allures de mâle dominant et protecteur qui rendra son monde à Tali pour lui construire une maison, ma Ganaelle "je fais le boulot quoiqu'il en coûte" (sauf si ça doit tuer Traynor), et mon Kelly qui aime tuer les gens pour le fun (et qui n'aime personne).

Alors quel est le meilleur Mass Effect ? Objectivement, je vais dire le 2, d'ailleurs il se bonifie à mes yeux. Je préfère encore le 1, malgré son système de combat et d'inventaire foireux.

Maintenant pour les SPOILERS:

J'étais TRÈS sceptique à l'annonce du personnage d'EDI. Balancer un twist comme ça juste histoire de donner une copine à Joker, je trouvais ça moyen. Et plus je joue, moins je l'aime. Son histoire est plutôt tragique (je la sacrifie à chaque fois) mais elle n'apporte pas de grand plus avec ce qui était déjà traité avec le personnage de Légion, qui lui reste supérieur à mes yeux. Et je n'épiloguerai pas sur le fait qu'elle soit si ridiculement sexualisée comme Ashley. Franchement, y a d'autres moyens de rendre des personnages féminins intéressants.

Javik le Prothéen est exactement l'inverse de ce que j'attendais d'un Prothéen. C'est génial.

Garrus Vakarian est divin. Point. Il a renversé Shepard en arrière et l'a embrassée sur fond ensoleillé. C'était honteusement cliché et complètement génial.

Si vous avez suivi la controverse sur la fin, tout est vrai. Mass Effect 3, c'est comme un gigantesque feu d'artifice, l'un des plus beaux que vous ayez jamais vus, qui vous éblouit jusqu'à la fin, puis on vous annonce le bouquet final, c'est splendide... et une fusée fonce droit sur vous et vous explose la gueule.

Update : Avec l'EC, pas de surprise : le Catalyseur étant toujours présent avec son potentiel destructeur de narration comme tout diablos/deus ex machina qui se respecte, on ne pouvait pas avoir une fin géniale. MAIS l'EC la rend supportable, voire même appréciable. Ce n'est pas la fin que méritait la saga, car c'est une fin qui prend le jeu pour ce qu'il n'est pas : elle introduit des thèmes beaucoup trop complexes À LA DERNIÈRE MINUTE pour la saga qu'était Mass Effect, au final un space opera classique et jouissif, et du coup les thèmes en question font figure de cheveu sur la soupe. Avec la trame narrative qu'il présentait, Mass Effect méritait une fin "fuck yeah". Comme Mass Effect 2.

À ce titre, je déteste toujours autant la fin de la synthèse que je trouve beaucoup trop utopique et à côté de la plaque, j'y crois pas du tout. C'est à la fois ridicule et glauque, curieux mélange. En revanche la fin contrôle est elle aussi glauque, mais... tellement badass.Et narrativement plus logique.
Pour ce qui est de la fin Destruction, c'est ma préférée, même si EDI doit partir en fumée avec les Geth. À mon sens la moins mauvaise solution des trois... non, pardon, des quatre ! Car Bioware nous a aussi donné la possibilité d'envoyer le Catalyseur se faire foutre, ce qui résulte en un poutrage complet de la galaxie. Ce qui m'a beaucoup fait rire. Beau troll, Bioware. Beau troll.

Je persiste à dire qu'expliquer l'objectif des Moissonneurs était une énorme connerie, et que la fin Synthèse est d'un ridicule utopique rarement égalé qui redonne tout son éclat au terme "space magic".

Non, j'aime vraiment pas cette fin. Et plus j'y pense, moins j'aime EDI et son épilogue à la con.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4772 fois
76 apprécient · 10 n'apprécient pas

Karrie a ajouté ce jeu à 1 liste Mass Effect 3

  • Jeux vidéo
    Illustration Top Bioware

    Top Bioware

    Ils m'exaspèrent. Mais au fond, je les aime. Parce qu'ils m'ont volé des centaines d'heures de ma vie.

Autres actions de Karrie Mass Effect 3