Just because I like you doesn't mean I won't kill you.

Avis sur Mass Effect 3 sur PC

Avatar Boon
Test publié par le
Version PC

Enchaîné direct après Mass Effect 1 & Mass Effect 2, voici le dernier du troupeau, pour le meilleur et pour le pire. Pour ma part, c'est celui qui m'a le plus régalé, voyons voir pourquoi !

Je me dois de rappeler, pour ceux qui n'ont pas lu mes critiques du 1 et du 2, que j'ai joué à Mass Effect pour la première fois en 2015, sans avoir été divulgâché, et que ça a donc été pour moi une totale découverte.

Après avoir passé le 1 et le 2 en tant que gentil qui aime tout le monde -Paragon quoi-, j'ai décidé de bousculer un peu mes habitudes et passer en full Renegade, et les conséquences m'ont donné les plus gros frissons de la trilogie, et de loin.

Evidemment, Mass Effect tourne autour de l'univers et des personnages. Personnages, qui, après deux épisodes et des dizaines d'heures de jeu, commencent à être sacrément familiers. On s'y attache. Mais on ne s'en rend vraiment compte que quand ils disparaissent. Et quand ce sont nos propres choix, nos clics de souris, les uns apres les autres, qui entraînent le destin d'un personnage pour le voir mourir la sequence d'après, et ben, damn, ça remue. C'est de notre propre chef qu'on laisse mourir ce personnage avec qui on vient de passer deux épisodes côte à côte. Moi, ça m'a touché.

Peut-être que j'aurais pu avoir ce sentiment dans les précédents opus mais les choix que j'ai fait alors n'ont pas permis ce genre d'émotions et de conséquences. Du coup, contrairement au 2 qui est une sorte de crescendo avec un climax ultime à la fin, ici, le climax pour moi était au milieu du jeu. J'ai vraiment beaucoup apprécié les conséquences de mes choix, de voir que les décisions que j'ai prises dans le 1 sont toujours d'actualité dans le 3, c'est dingue.

De voir que certains jouent avec Raiden depuis le début alors que pour moi, il est mort, et que je joue depuis avec Ashley, que certains ont tué Wrex dans le 1, alors que moi,

c'était mon pote jusque dans le 3, et que j'ai du froidement l'assassiner dans la Citadelle quand il s'est rendu compte que je l'avais baisé sur le virus. DAMN !

De voir que certains ont joué avec un Shephard mâle alors que moi je me suis attaché à ma (MA) Shepard, avec sa gueule que je vois, et sa voix que j'entends depuis si longtemps. C'est comme si les autres avaient joué à un autre jeu ! C'est juste... incroyable.

Et oui, tout ça ne m'a marqué que pendant le 3ieme volet de cette trilogie -sûrement parce que j'ai enchainé les 3 d'affilé, sans attendre. Et c'est pour ça que pour moi, c'est le meilleur, car c'est l'aboutissement de toutes nos décisions qui se passent sous nos yeux, et c'est dingue. Car elles ont un réel impact, et c'est rare. Du pur bonheur.

Je note tout de même que ce troisième opus en lui-même ne vaudrait pas grand chose sans les deux premiers. C'est grâce à tout ce qui se passe avant que cette trilogie atteint son paroxysme ici. C'est donc difficile à juger, et à noter. Mais vu que mon émotion a été crescendo tout au long de l'Histoire, telle a été ma note.

Les missions secondaires sont interéssantes et variées. Les missions où il faut trouver le mec dans la citadelle sont chiantes et insupportables -faut dire qu'à la fin, je connaissais tous les recoins de la citadelle ! Le gameplay est une suite logique du 2 et même une amélioration à mon goût, avec le retour des niveaux des armes et des différentes armures. La difficulté est crescendo et m'a parfaitement convenu.

Quant à la fin, qui fait tant débat et qui est au coeur de la déception majeure du 3, je dois dire que je m'en fou. Vraiment. Il est tout à fait objectif de dire que cette fin n'est pas à la hauteur, mais en même temps, avec un univers aussi vaste, aussi profond et intense, c'est presque impossible d'avoir une fin digne de ce nom. Ceux qui lisent un peu du Peter F. Hamilton (dont je suis un grand fan) savent que ce qui compte, c'est pas vraiment la fin, c'est plutôt comment évolue l'histoire, l'importance des personnages, la manière dont ils évoluent, leurs choix, etc... Le dénouement, quand on crée un univers aussi complexe, est très probablement décevant -très probablement, pas forcément. Ils ont foiré sur ce coup, on est d'accord, mais ce que je retiens, c'est pas la fin, mais le jeu pour ce qu'il est.

En fait avec Mass Effect, j'ai un peu eu l'impression d'être imergé dans un univers de Hamilton, sauf que c'est moi qui prenait les décisions. C'est sûrement pour ça que j'ai absolument adoré cette trilogie. C'est du grand art. Merci.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 99 fois
1 apprécie

Boon a ajouté ce jeu à 1 liste Mass Effect 3

  • Jeux vidéo
    Jaquette The Legend of Zelda : Ocarina of Time

    Top 10 Jeux vidéo

    Em nombre d'heures jouees, Wolrd of Warcraft & Starcraft seraient loin devant sur la liste. Mais je ne pense pas que la duree de...

Autres actions de Boon Mass Effect 3