Honte à l'Editeur

Avis sur Mass Effect : Andromeda sur PC

Avatar Skipwoof
Test publié par le
Version PC

Ayant apprécié la licence, et notamment les premiers épisodes, je ne pouvais pas passer à côté de cet épisode. Sachant les retours très négatifs, j’ai préféré attendre que l’édition Deluxe passe sous la barre des 10€ pour me laisser embarquer.

Une fois l’aventuré démarrée, il ne faut pas longtemps pour constater les dégâts causés à la licence.
Pour commencer, la personnalisation du personnage est possible... mais très limitée, malgré les mises à jour apportées. Ensuite, on fait très rapidement face à des bugs toujours présents, même après l’arrêt des mises à jour du jeu. Le souci, en plus de leur présence, c'est qu'ils sont très souvent handicapants en jeu (ex. véhicule Nomade qui disparaît, cadavre à scanner invisible, ennemis coincés dans des murs impossibles à tuer, partie qui ne recharge pas quand on meurt, objets de quêtes à scanner mais inscannables, etc...).

Je ne m’attarde pas sur les romances dans le jeu… elles sont intégrées plus pour satisfaire une fan-base pré pubère que pour apporter de la plus-value au scénario. En effet, je les trouve très mal intégrées et scénarisées. Dès les premiers dialogues t’as des approches possibles (et maladroites). Grossièrement, et en caricaturant très peu, ça se passe comme ça : "Bonjour, moi c'est Ryder, on se connait à peine, mais j'ai bien envie de te b..." et l'autre répond "ah cool ça tombe bien, moi aussi j'avais envie". Et voilà, la romance made in ME:Andromeda. Le pire dans l'histoire ? C'est que t'as le choix entre des gays et des thons...

Je pourrais aussi citer la présence d'incohérences de Gameplay (ex. Voiture "nomade" qui roule sur des PNJ comme s'il roulait sur des rochers...), ou des incohérences narratives (ex. l'équipage qui demande à retourner dans la première planète pour vérifier comment elle s'est améliorée, alors qu'on vient à peine de la quitter).
Je regrette aussi la présence de nombreux intérieurs clonés, le manque de variété dans les décors (et non, mettre une planète de glace, une de désert et une autre tropicale n'est pas ce qu'on appelle de la variété... d'ailleurs c'était prévisible). Bref, en dehors du rendu de la galaxie, ça manquait clairement de punch visuel…

La quête principale n’est en soi pas mauvaise, le souci se situe plutôt sur sa non complétion. En effet, après l’annonce de l’annulation de tous les DLC solo de Mass Effect Andromeda, on se dit qu’on n’aura juste pas d’équipements supplémentaires, ou d’autres éléments cosmétiques inutiles supplémentaires.... mais en fait non, on se rend vite compte que le scénario n’est pas fini ! Depuis quand on vend un jeu pour annuler son développement en plein milieu d’une histoire ? Rien que pour ça il ne peut mériter la moyenne.
Quid des Quêtes secondaires ? Leur problème ce n'est pas leur nombre ni le fait qu'elles soient inintéressantes pour la plupart (comme celles où il faut parcourir la Map aléatoirement à la recherche d'objets/corps dans des camps ennemis... ou encore celles où il faut se déplacer de planètes en planète pour récupérer un film... comme si internet ne fonctionnait pas... voir même aucun service de livraison postal...). Ni le fait qu’elles nous fassent passer (pour la grande majorité) pour des mercenaires caritatifs, qui aiment travailler à l'œil. Non, le souci avec elles, c'est plutôt qu'une fois la quête secondaire effectuée, rien ne change dans le jeu. A part de l’expérience en plus. Bref, strictement inutile dans un jeu RPG digne d'une série Mass Effect. Alors oui, il y a bien 2 ou 3 quêtes qui peuvent influencer la dernière mission du jeu, mais je généralise car le ratio est bien trop faible.

Je pourrais aussi critiquer l’IA qui est tout sauf réussie. Exemple simple : T'as 2 bêtes sauvages qui attaquent un ennemi, je m'approche à 20m (donc loin) pour le voir se faire tuer... bah le mec décide d'ignorer l'attaque des bêtes sauvages pour tirer sur ma voiture... tout en continuant de se faire lacérer par les bêtes sauvages. Du coup il se fait tuer encore plus rapidement, et de façon illogique. C'est quoi cette gestion des priorités, sérieusement ?

J’ai envie de m’attarder aussi sur l’équipage du vaisseau, car c’est très important dans la licence… Et bien encore une fois, déception. Aucun des membres d'équipages n'a de caractère mémorable, excepté le vieux Krogan (Drack) de 1500 ans, avec son ton bourru et mélangeant humour, vieux papy sympathique, et guerrier respectable qu'il vaut mieux avoir dans son camp. Le reste ? Aucun charisme... on jongle entre des équipières laides et pas naturelles (excepté la pilote, aussi peu utile qu'une IV/IA, et qui préfère brouter.. la rendant donc inaccessible en romance), des équipiers Gays/Bi et immatures, ou encore des membres qu'on ne voulait pas recruter mais que le jeu nous impose... Bref, ce n'est pas pour jouer la comparaison, mais certains équipiers des 3 premiers ME manquent énormément.
D’ailleurs, en parlant des 3 autres opus… je trouve la décision très idiote de ne plus permettre l’import de la savegame de la trilogie, alors que c'était justement l’un des nerfs de guerre de la licence. C'est bien pour moi l'un des gros points noirs pour cet épisode.

Concernant le background scénaristique dans cet épisode, quel est le nombre de nouvelles races introduites ? Seulement 3. Dont 2 qui reprennent les caractéristiques déjà inventées dans les précédents épisodes (assimilation des gênes par les Asari (de la trilogie) --> Race Kreg. Une race bâtarde du style des Goths de ME2 ? --> Les Reliquats. Une race qui détruit dans la Trilogie ? --> Une race qui créé dans cet épisode). Bref, on connait la musique. La seule race réellement originale, je n'adhère pas du tout à son apparence physique, notamment vis-à-vis de ses membres inférieurs qui défient toutes les lois de la morphogenèse et des sciences de la vie. A la limite, si les Angara marchaient sur leurs 4 membres, j'aurais rien trouvé à redire, mais là... Bref, à la limite je peux faire abstraction de ça, tellement il y a des défauts ailleurs dans le jeu...

Parmi les autres défauts, je pourrais citer (sans m’attarder dessus) le fait que le vaisseau n'est pas du tout améliorable... (seriously ?), ou encore la présence des énigmes qui en plus d'être rares, proposent que peu de renouvellement... on reste toujours dans le même registre. Je pourrais aussi parler du faible nombre de combats mémorables (à part peut-être les « serpents robots géants »), voire même des dialogues en pleine mission qui s'interrompent en plein milieu, nous laissant dans la plus totale des incompréhensions scénaristiques... Bref, beaucoup de choses à dire mais qui n’ont pas de valeur ajoutée car la conclusion reste la même : le jeu est mauvais. Donc heureusement que j’ai joué en mode Difficile (donc niveau 3 sur 4) pour pimenter un peu ma partie !

Et enfin, faut-il l’oublier ? Non ! On n’oublie pas ce satané mode Multijoueur ! La meilleure des mauvaises idées dans ce jeu. En plus d'avoir occupé l'équipe de développement inutilement, au détriment du solo, ça ne consiste qu'en de courtes missions où on bute des vagues d'ennemis avec d'autres joueurs stuffés au FPA (une arme laser que tout le monde utilise dès qu'ils l'obtiennent, car juste cheatée). La perle, c'est que ça n'a strictement aucune incidence sur la partie solo (à part offrir une ou deux munitions en cadeau pour le jeu solo... super...). Bref, on ne peut pas personnaliser notre personnage, on est obligé d'en sélectionner parmi une liste qu'on débloque en achetant des packs. Packs qu'on achète grâce à l'argent des missions qu'on termine... et la boucle est bouclée. Bref, ce mode ne sert qu'à descendre encore plus le jeu et à gaspiller le budget de développement du jeu.

Tout est à jeter ? Non. Et en même temps c’est difficile de mal faire quand on part sur les bases scénaristiques de la Trilogie. De plus, il y a bien un point où il se distingue des autres jeux de l’année : La qualité visuelle du jeu qui, sans être au-dessus de la moyenne de 2017, répond bien aux besoins minimum pour nous permettre une bonne immersion graphique et sonore. Et c'est notamment la partie "couleurs" qui tire la moyenne graphique nettement vers le haut... car il fait partie des rares jeux à supporter l'HDR (ayant un écran compatible, je confirme que ce n'est pas anodin comme ajout).

Bref, le problème ici, c'est qu'on s'attendait à un bon jeu... mais le nombre de déceptions se répétant au fur et à mesure de l'aventure ne fait que regretter l’existence de cet épisode. Et il faut compter environs 150h de jeu pour terminer à 100% toutes les quêtes proposées. Soit environs 120h de déception pour 30h de fun... C'est toujours ça de pris, non ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 168 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Skipwoof Mass Effect : Andromeda