Meuporg Effect

Avis sur Mass Effect : Andromeda sur PC

Avatar PfzBlacky
Test publié par le
Version PC

Mass Effect, c'est ma came. J'ai refait au moins une bonne dizaine de fois la trilogie originale et je la considère, malgré sa fin discutable, comme une des meilleures expériences vidéo-ludiques que j'ai pu tâter. Donc oui, niveau objectivité sur ce test, on repassera.

A l'approche d'Andromeda, le hype train se met en marche, même si j'essaie de rester à l'écart pour éviter de gâcher un peu la surprise, j'arrive a quelques semaines du lancement en ne sachant pas grand chose du jeu, candide as fuck, plein d'espoir.

Et au début, ça marche pas mal, la magie opère "wow grave bien nouvelle galaxie, nouvelles mécaniques, ça claque sa mère graphiquement, et tout et tout" mais déja un reproche : le jeu à un rythme complètement pété à mon goût. Le début de Mass Effect 2 avait les mêmes vibes - tu viens de te réveiller et c'est le bordel - avec son lot d'action et de questions, mais c'était mieux dosé.

Ici, c'est direct le premier contact avec les Kett qui tourne au vinaigre, pas le temps de niaiser et tire. On aurait pu avoir un truc plus progressif juste avec les systèmes automatisés des Remnants (les Relicats pour les trois du fond qui jouent en VF) qui mettent le zbeul et plus tard, découvrir les Kett. Non la c'est direct "regarde comme on des enculés" dans ta tronche, même pas un peu de mystère.

Mettons ça sur le compte du "on veut de l'action dès le début du jeu et direct poser les antagonistes", je veux bien leur pardonner ça.
D'ailleurs j'étais prêt à pardonner plein de trucs à ce jeu à son lancement : le physique douteux des protags de base (et pas plus aidé par un éditeur de perso moisi, j'ai mis un moment avant de faire un perso potable), les animations faciales un peu funky, le cast en mode "diversité maximale" plus ou moins forcé, tout ça pour moi c'était du détail qui serait oublié si j'avais ma nouvelle dose de Mass Effect. Mais c'est pas le cas.

Pourquoi donc ?
Parce que les 3/4 du temps j'ai eu l'impression de jouer à un MMORPG et son abominable lot de quêtes Fedex qui en découle. Parce que OK, les planètes sont jolies, et la première sortie en Nomad sur Eos est pas mal, ça rappelle le Mako, on explore un peu, c'est marrant, on se dit que ça peut être cool de trouver des endroits qui claquent et établir une colonie. Sauf que le jeu ne vas jamais plus loin que "va du point A au point B activer ou scanner un truc/faire un sudoku du bled/buter des fdp/parler à un NPC".
Après 6 ou 7 planètes comme ça, ça devient vite relou.

Merde quoi, même Star Wars : The Old Republic, un MMORPG de BioWare, avait des quêtes secondaires mieux foutues que ça, avec des choix et des antagonistes fignolés.
J'ai pas eu non plus le courage de faire la quête pour retrouver des fragments mémoriels de papa Ryder aux quatres coins de l'univers, au moins dans SWTOR les holocrons étaient astucieusement planqués et donnaient des bonus aux stats, la j'en ai juste rien à battre puissance 8000.

Le jeu n'à vraiment de la gueule que dans les missions principales et les missions de loyauté, et même si oui, ça fait très couloir, on s'en bat les couilles. Et je suis le premier à défendre les jeux proposant des approches différentes, mais Mass Effect marche mieux quand le gameplay est très encadré et scénarisé. MEA à ses moments comme ça, qui rappellent la trilogie originale. Les missions de loyauté de Liam ou Drack par exemple : L'intrigue est intéressante et bien rythmée, l’interaction entre les différents persos est vla drôle et le niveau est bien foutu. Je vais pas en rajouter pour éviter les spoilers, mais quand MEA reste dans ce chemin, on s'enjaille de ouf comme dans les opus précédents. Mais ça c'est malheureusement 10-15% du jeu à tout casser.

Quand bien même on à une potentielle mission sympa en vue, on arrive à un des gros problèmes du jeu : MEA n'a AUCUN respect pour le temps investi par le joueur. Je vais prendre la mission de Peebee comme exemple : Faut aller sur trois planètes différentes récuperer des trucs, puis a la troisième, "lol en fait non" faut aller ailleurs, puis attendre que Peebee nous en dise plus (c'est un putain de jeu AAA, pas Candy Crush bordel), puis aller ailleurs, et rebelotte deux fois avant que ENFIN on aille faire la partie intéressante de la mission.
Il faut passer par dix couches de bullshit avant de faire le morceau sympa de la quête. C'est pas utile de dire qu'il faut 50h pour faire le jeu, si on passe 80% du temps à se faire chier à faire des aller-retours et les temps de chargement associés.

C'est des trucs qui auraient pu être améliorés un peu partout qui mettent les nerfs à ce niveau la, des petits détails qui font perdre du temps qui s'accumulent. Autre exemple : la carte de la galaxie et ses transitions inutiles. Dans les anciens Mass Effect, a l'arrivée dans un nouveau bout de la galaxie, je prenais le temps de "visiter" les différentes planètes, ici ça prend tellement de temps que j'en ai plus rien à foutre. Pareil, quel est l'intérêt d'avoir un scanner autour de la planète si y'a qu'un seul endroit où se poser ? Et les planètes comme Kadara, qui ont plusieurs zones distinctes ? Et bah nique ta mère, y'a qu'un seul endroit où se poser quand même, tu te démerdes avec le fast travel une fois au sol.

Une des forces de BioWare c'est son world-building et son écriture, et la aussi le constat est mitigé pour moi.
L'équipe du Tempest tient le coup, même si chaque perso souffre de la comparaison avec l'ancien équipage. Y'a que Peebee qui tranche vraiment avec Liara, ou Suvi avec son accent écossais et ses croyances, et Jaal qui sortent vraiment du lot. Après comme je suis un vendu pour les Krogans, Drack c'est mon coéquipier insta-lock, mais le reste du cast, j'ai un peu de mal a m'y attacher.
Et je vous vois venir à me dire que forcément je suis aveuglé par la nostalgie, et je reconnais que y'a des persos dont on se bat assez les couilles aussi dans l'OT, mais je continue à penser que BioWare aurait pu approfondir sur certains perso d'Andromeda, que ce soit les membres de l'équipage ou les NPCs.
On passera vite fait sur les Asari qui ont littéralement toutes la même gueule, Peebee étant la seule survivante de la station de clonage, je préfère en rire qu'en pleurer.

Puis parlons du cas Ryder : où sont les choix un peu plus burnés ? Pareil, je suis prêt à admettre que le système Paragon/Renegade était un poil trop manichéen, mais y'a pas mal de moments où ca manque de saveur sur Andromeda.
Sur Kadara, on se fait bolosser par Sloane tout du long sans pouvoir à un moment lui dire d'aller se faire mettre ? Même pas un petit pain dans la gueule quand elle nous traite de chien-chien ? On est dans une cave où y'a personne qui sera témoin, ça serait l'option logique de la buter/neutraliser pour reprendre le contrôle. Non au lieu de ça on est sur du dialogue à la Fallout 4 où le perso principal à aucune couille. OK, c'est pas Shepard le vétéran promu Spectre, on est supposé être un noob à qui on a soudainement donné des responsabilités, mais c'est pas une raison pour avoir le charisme d'une huître 3/4 du temps non plus.
Et la dynamique qui aurait pu être créée avec le/la frère/soeur Ryder ? Euh non, il/elle va dormir la moitié du jeu et on l'aura jamais a nos côtés dans les missions, parce que ntm.

Le méchant il est très très méchant ouh la la, à côté de Saren : badass gone rogue et la menace planante des Récolteurs avec leur endoctrinement, l'Archon fait quand même vachement tiép. Sérieux on dirait Liara avec son obsession pour la technologie ancienne, mais au lieu d'être cute af, c'est juste un gros con.

Autre moment qui me vénère, le premier contact avec les Angara. On aurait pu avoir un truc vla stylé avec des débuts à tâtons après que les deux camps se soient fait vicos par les Kett, et même si ça arrive un peu plus tard dans le jeu, la on arrive sur Aya : "Oh salut, on connaît déja tout sur l'Initiative et ce qui s'est passé tkt, tiens voila les clés de ma maison met toi à l'aise. Oh et ton traducteur universel qui fonctionne sur des langages établis, euh bah la il fonctionne tranquille alors qu'on parle un tout nouveau langage, allez a+". Le plus dégueulasse c'est qu'on est teasé sur un truc comme ça en arrivant, dans le vaisseau ils nous parlent dans une langue inconnue en nous forcant à nous poser, et une fois au sol c'est la teuf y'a pas de souci de communication. WTF ?
Ok supposément, ils ont déja eu un contact avec les exilés, mais y'a pas une info la dessus qui est remontée jusqu'au Nexus que SAM pourrait nous donner pour expliquer tout ça ?

Et les quariens ? Oh bah salut on en entend parler vite fait à la fin du jeu, un peu comme si ils allaient être vendus séparément dans un DLC ou intégrés dans le deuxième épisode, juste pour créer une nouvelle feature artificielle. Paresse des devs ou avarice d'EA ? Les deux pêchés capitaux ça pète moins que les sept on va pas se mentir.

Pour revenir sur du positif, je dirais que le système de combat à été amélioré de manière générale, même si y'a plus de cooldown négatif pour faire des builds plus basés sur les pouvoirs ou le fait de ne pas pouvoir contrôler ses coéquipiers pue un peu, la mobilité avec le jetpack et les cooldowns individuels ajoutent du dynamisme aux combats. L'arbre de compétence à pris du muscle, avec la possibilité de choisir différents profils, et donc pas être restreint au choix de classe initial comme avant. Pour ce qui est de l'équipement, un nouveau sytème de craft est mis en place, pour pouvoir customiser ses armes et son armure avec un système de R&D assez sympa. Après pour les flemmards qui veulent de l'équipement tout prêt y'a quand même des trucs préfab à looter/acheter, donc si vous en avez rien à battre c'est pas grave.

Autre bon point, c'est joli. Les étendues désertiques d'Elaaden claquent, surtout une partie qui fait très "Jakku", la Cita- euh, le Nexus est propre, et même si Kadara fait très "Oméga du pauvre" on arrive à apprécier d'un point de vue purement artistique l'ensemble. Voir les planètes depuis le pont du Tempest c'est classe aussi. Après ça manque de cité futuriste à mon goût, mais étant donné qu'on arrive sur des terres vierges, c'est logique.

Dernier point, le multi. Je sais que la plupart des afficionados de la série s'en branlent, donc je lui donne un spot à l'écart, comme une victime. Perso, le multi de ME3 était vraiment une surprise dans le bon sens, ok le fait de DEVOIR y jouer pour augmenter ses chances dans le solo c'était une idée de merde, mais pour un TPS co-op par vagues que personne attendait, c'était sacrement fun.
Dans MEA on retrouve plus ou moins le même principe, avec la couche de verticalité apportée par le jetpack, et des ennemis moins teubés - sur le papier c'est bingo. Mais ils ont merdé sur l'équilibrage de manière à ce qu'il y'ait quasiment rien qui soit fun à jouer, et buter un grunt de base en difficulté Bronze prend une heure. A nouveau, on peut me dire que le multi de ME3 était loin d'être parfait au lancement et qu'un multi ça s'équilibre à renfort de patches.
Mais le truc c'est justement que le multi de ME3 dans sa dernière itération était jouable, fun, varié, équilibré, et chacun y trouvait son playstyle. Oui je sais qu'on peut pas juste copier/coller le code de ME3, mais putain y'avait quand même une base saine de laquelle ils auraient pu partir, au lieu de sortir un multi douteux.
Sachant que je m'étais dit que même si le solo était moisi, je pourrais au moins me rabattre sur le multi pour justifier mon investissement, ça fait un peu chier.

Voila, on arrive à la fin de ce pavé, et comme vous avez pu remarquer grâce à mon utilisation subtile du langage familier, ce jeu me met les boules.

Parce que y'avait du potentiel dans ce jeu, mais chaque pas en avant équivaut à trois pas en arrière, j'ai eu l'impression de jouer à un truc le cul entre deux chaises, qui ressemble à un MMORPG lambda avec son open world et ses quêtes sans saveur, mais sans la partie MMO, et le côté RPG bâclé. Entre l'écriture moyenne, les animations pas dignes d'un AAA et les allers-retours incessants et inutiles qui niquent le rythme du jeu, Andromeda remplit probablement le cahier des charges donné par EA, mais sans réelle saveur pour les fans de la série. Et la preuve vivante que vouloir tout faire sauce open-world, c'est parfois une idée de merde.

On m'avait pourtant prévenu, que c'était le fantôme de Dragon Age Inquisition qui hantait ce jeu, mais comme je suis un peu naïf j'ai mis ça sur le compte des haters. Quelle erreur.
Et ça me fait chier, parce que la prochaine sortie Mass Effect, au lieu d'avoir les paillettes dans mes yeux, j'aurais juste de la méfiance enfouie dans mon cœur, désormais aigri.

Pour boucler la boucle : Mass Effect, c'est ma came.
Sauf qu'avec Andromeda j'ai pas eu ma cocaïne, j'ai eu de la farine. Les deux se ressemblent, mais y'en a un qui est clairement plus fade que l'autre.
La note sera donc de 5 dealers qui n'auront plus ma clientèle sur 10.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2157 fois
16 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de PfzBlacky Mass Effect : Andromeda