Avis sur

Mass Effect : Andromeda sur PC par Jérôme Richenauer

Avatar Jérôme Richenauer
Test publié par le
Version PC

Mass Effect et Bioware en général, je suis fan. Malgré les défauts. Malgré les égarements. Alors quand ils ont annoncé Andromeda, j'étais comme une puce, ayant fait 3 fois la trilogie originale. Mais au fur et à mesure que la sortie arrivait, les mauvais retours se faisaient plus nombreux. La vraie question est: ce torrent de mécontentement était il justifié ? Mass Effect Andromeda est il aussi mauvais que ça ?
Non.
Clairement, le jeu a des défauts. La plupart énoncés sont bien présent, mais pour la plupart bien exagérés aussi.
La technique est un peu à la ramasse, certes. Mais ça se remarque à peine tant la direction artistique est sympathique et fidèle à l'univers.
Les animations faciales sont catastrophiques et les visages ne ressemblent à rien. Il est vrai qu'au lancement, c'était très imparfait, même si au final ça ne m'a pas trop gêné. J'avais fait une personnalisation du visage de Ryder (fem) qui rendait bien, j'avais mit le doublage en anglais pour éviter les problèmes de synchronisation labiale, et Bioware a rapidement patché le tout, ce qui a quand même bien arrangé les choses, même si au final c'est pas parfait.
Le charisme des personnages. C'est vrai que laisser de côté Shepard et son équipage, c'est difficile. Mais au final, ma Ryder a gagné en personnalité au fur et à mesure et au final il m'a fallut moins longtemps pour apprécier Ryder que Shepard. Pareil pour l'équipage, au final ils sont tous très sympas (à part Liam, lui j'ai vraiment du mal, beaucoup trop quelconque, mais j'avais le problème aussi sur des persos de la première trilogie) et attachants, encore plus au fur et à mesure qu'on fait leurs quêtes persos, qu'on écoute les dialogues lors des déplacements (souvent hilarants).
Les quêtes type fedex. Alors ici aussi, c'est vrai, mais pas totalement. Je m'explique. Il y a quatre types de quêtes. Les quêtes principales, les quêtes secondaires, les quêtes personnelles et les tâches secondaires. Pour les trois premières catégories, on retrouve l'intérêt des quêtes de la saga. Je trouve même les quêtes personnelles mieux foutues dans cette épisode, plus longues, s’étalant sur tout le jeu, et chacun bénéficiant de moments bien classes. Non, le problème vient des tâches. Même si certaines sont sympa, ça reste des quêtes très basiques, sans intérêt, voir chiantes. Mais on peut s'en passer et ne faire que les sympas, comme l'interview.
L'univers, comme d'habitude, est fidèle à la saga avec tout l'approfondissement du codec. C'est un univers qu'on connait et, même si on peut regretter le manque de dépaysement (car tout reste très calibré), ça ne manque pas de travail de la part de Bioware.
Pour le gameplay, je ne vais pas revenir totalement dessus, vu qu'il reste fidèle au genre de la saga. Je vais parler des différences. Tout d'abord, on reprend les déplacements en véhicules. Ceux ayant en horreur le Mako, rassurez vous. Le nouveau véhicule a une bien meilleure physique et fait moins boite à savon. Mais personnellement, je trouve ça moins fun que le mako, que j'adorais. Pas mieux, pas moins bien: différent. Ensuite, un défaut notable: plus de possibilité de modifier l'équipement des personnages de l'équipe, ni leur donner des ordres. Ici, on ne gère que Ryder. Vous avez toujours possibilité cela dit de distribuer leurs points de compétences. Mais c'est inutile, chaque personnage ayant largement la possibilité de tout apprendre. Nous avons le même problème pour Ryder. Le système de montée de niveau est clairement à revoir pour les prochains épisodes. Mieux qu'une longue explication, un exemple.
Je me suis monté un franc-tireur, expert en fusil de précision. Pour atteindre le rang maximum de cette "classe", j'ai dût monter un certain nombre de points dans des compétences totalement inutiles, la faut à la limitation à 3 raccourcis. Pire, arrivé vers le niveau 50 (finit le jeu au niveau 63), je distribuait les points au hasard, n'ayant plus besoin de rien. Un véritable problème sur la courbe de progression.
Ah, oui, le scénario s'améliore bien au fur et à mesure, pour finir sur des dernières quêtes bien épiques, comme on les aimes.
Au final, ce Mass Effect est comme le premier: Imparfait, mais au final je me suis laissé happé et ai passé 120 heures de plaisir dessus. Vivement un nouvel épisode qui, on l'espère, corrigera les défauts comme l'a fait le 2 à l'époque.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1191 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Jérôme Richenauer Mass Effect : Andromeda