Effet massif de déjà-vu

Avis sur Mass Effect: Andromeda sur PC

Avatar FullLegal
Test publié par le
Version PC

On n'est pas déçu par un mauvais jeu. Un mauvais jeu, on l'arrête vite, et on peste sur le temps et l'argent perdu. On est déçu par un jeu qui, sans être mauvais, n'est pas à la hauteur des attentes que l'on avait placé en lui.

Mass Effect Andromeda n'est pas un mauvais jeu. Ce n'est en tout cas certainement pas le désastre annoncé par une certaine critique à sa sortie. Le jeu était alors certes affublé de tares techniques assez gênantes, et notamment bugs à foison et animations faciales qui rendaient toutes les séquences de dialogue très gênantes. Ce dernier problème a vite été corrigé quelques semaines après, de sorte que l'on se demande comment le jeu a pu sortir dans cet état tellement ce problème a généré un bad buzz prévisible. La nécessité absolue de le sortir avant la fin du trimestre fiscal, peut-être...

Mais si l'on met ces détails techniques à part, le jeu coche toutes les cases du bon Mass Effect et même du bon BioWare. Environnement exotique et varié? Check. Vaisseau-home pour explorer la galaxie avec son équipe, tous des personnages aux personnalités variées et aux nombreuses lignes de dialogue? Check. Roue de dialogue et choix scénaristiques? Check. Combat mêlant lévitation, boule de feu et fusil d'assaut? Check encore, et pour le coup ils sont effectivement bien plus dynamiques que les précédents.

Alors qu'est-ce qui coince? Eh bien, le fait que le jeu est... plat. Le scénario, qui est pourtant censé être au coeur du jeu, a une écriture banale et n'a aucun rebondissement qui n'est pas largement prévisible. La race d'alien antagoniste et l'ennemi principal sont assez peu inspirés (même si on n'atteint pas le désastre de Corypheus dans la fin de DAI), les missions de loyauté, si elles ont le mérite d'exister, sont assez peu mémorables malgré certains personnages plus intéressants que d'autres (coup de cœur personnel pour Vetra)...

D'une façon générale, on n'a pas dans le scénario de "moment Sovereign" où l'on renverse complètement les enjeux du scénario ou bien de moment où l'on est sommé de choisir entre la vie de deux personnages que l'on adore... Rien n'est surprenant, les choix ont extrêmement peu d'impact et peu d'explications est finalement fournie sur le nouvel univers que l'on vend. Certains passages sont plus réussis que d'autres, notamment Kadara qui vient enfin mettre un peu de gris dans le scénario jusque là ultra-manichéen entre les gentils Angara devenus nos alliés en 10 minutes et les méchants Kert... Mais on reste à mille lieux des questionnements politiques et parfois quasi-philosophiques que pouvaient soulever les précédents épisodes de Mass Effect.

Mais le problème est plus fondamental à mon avis. Il est dans l'orientation générale que BioWare a donné à ses dernières productions. Parce qu'il fallait à tout prix un open world, pression éditoriale oblige sans doute, on nous vend des zones très grandes où, certes il y a pas mal de choses à faire, mais où toutes les missions finissent par se ressembler. Parce que BioWare n'est pas Rockstar et ne sait pas habiller et scénariser toutes les petites missions répétitives qu'on nous impose. Et c'est un problème, parce que le scénario en ressort très dilué et que c'est censé être le coeur des productions BioWare, n'en déplaise à ceux qui réalisent leurs jacquettes.

À l'heure où j'écris, on sait que l'équipe qui a réalisé Andromeda est dissoute et que la licence est en pause. C'est sans doute salutaire car BioWare s'est engagée sur une voie qu'il ne maîtrise pas et qui risque, au nom de l'intérêt commercial, de condamner ses licences à la médiocrité et, pire, à l'indifférence du public. Après avoir bâti des univers si riches et trop rares dans le jeu vidéo, le studio mérite bien mieux!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 263 fois
1 apprécie

FullLegal a ajouté ce jeu à 2 listes Mass Effect: Andromeda

Autres actions de FullLegal Mass Effect: Andromeda