Avis sur

Max Payne 3 sur PlayStation 3 par alexlecoq

Avatar alexlecoq
Test publié par le
Version PlayStation 3

Max, l’homme au sombre passé , revient après 9ans d’absence et il est toujours aussi classe. Sa passion ? Le trouage de crane tout ça en sautant au ralenti. Normal.

Payne capitale !

Lâchée par Remedy pour aller jouer avec un certain écrivain plutôt éveillé (lol), c’est Rockstar (Est-ce qu’il est nécessaire de les présenter ?) qui a récupéré la licence du flic pas content.
Côté scénario, on retrouve notre cher ami à Sao Paulo au Brésil où il a été engagé par Rodrigo Branco, un riche businessman, pour protéger sa famille. Max, toujours aussi tourmenté par la mort de sa femme et sa fille, est devenu un alcoolique/drogué qui passe les ¾ de son temps bourré et sous antalgique. On notera un petit filtre de caméra, qui donnera mal à la tête à certains, pour traduire l’état de déchéance dans lequel se trouve notre (anti)héros.

On aura de la payne pour ses ennemis.

Malgré la presque décennie qui sépare le deuxième volet de son petit frère, le gameplay reste à quelques poils de cul le même. On court, on plonge, on tire, on tue ! Simple et efficace, comme dirait un mec décrivant un truc simple et efficace. Au rang des nouveautés, on notera un système de couverture un peu bancal. En effet, Max est un gros bestiau et l’animation créée pour qu’il se planque derrière un élément du décor est un peu trop longue, il arrive donc de mourir bêtement à cause de ça ! En dehors de ce détail, le jeu reste fluide dans l’action et on a un plaisir (malsain) a éclater tous les ennemis jusqu’au dernier qui aura le droit au ralenti de sa mort, pas sympa pour lui, plus pour nous. Instant de barbarie jouissive et gratuite garanti ! De plus, Max évolue dans des environnements variés allant de la boîte de nuit aux favelas brésiliennes. Tout ça sous la puissante beauté du moteur de Rockstar. Max a la classe et c’est ça qui est bon !
Niveau bande son, Rockstar nous fait l’honneur de garder le magnifique thème des précédents épisodes tout en ajoutant sa patte avec des musiques collant à l’ambiance et dans l’ensemble plutôt classes dont le thème du Chapitre 11 qui est, pour ma part, le plus sympa !
Mais là où le jeu éclate tout c’est au niveau de ses doublages. Pour Max, on aura le droit encore une fois à James McCaffrey dont la voix colle parfaitement au personnage qui est, comme à son habitude, cynique au possible lors de ses commentaires en cours de partie. Max en prend plein la gueule, mais c’est un sacré branquignol !

Payne ta shneck !
Avec sa durée de vie d’une grosse dizaine d’heures et son multi-joueurs de qualité à base de gangs et de cassage de gueules en deathmatch ou team deathmatch. Max Payne 3 s’impose comme un bon gros TPS au scénario prenant et mature à souhait qui se suit avec intérêt à travers des scènes dans le présent et de flashbacks. Un dernier détail de merde, Max n’a pas de sac magique et ne peut porter que 3 armes maximum, deux armes de poing et une arme d’assaut. Ainsi, Max ne pourra pas se servir de ses deux flingues à la fois s’il a à porter une arme lourde. Tout con!

La maison Rockstar était vraiment la mieux placée pour reprendre la licence et c’est vraiment réussi. Dans ce jeu personne n’est épargné et Max avec les cheveux rasés c’est quand même le truc le plus badass.
S'il n’appartenait pas au monde virtuel, M. Payne serait sûrement au casting d’Expendables 3 !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 441 fois
3 apprécient

Autres actions de alexlecoq Max Payne 3