Avis sur

Metal Gear Solid sur PlayStation

Avatar Julius
Test publié par le
Version PlayStation

On ne saura probablement jamais pourquoi Hideo Kojima mettra près de 12 ans pour faire revivre sa série après les deux premiers épisodes sortis sur MSX et Famicom.
Ce qui fait donc , en toute logique, que MGS est le troisième épisode de la série, mais pour moi, ce fut comme s'il était le premier. Et ce jeu fait partie de ceux qui m'ont marqué. Comment oublier ? Je ne peux pas. J'avais regardé les previews présentes sur Game One ( qui à l'époque était une bonne chaîne), et dans les magazines... Cela me faisait vraiment envie... Alors, lorsqu'il est sorti, je n'ai pas hésité...

La menace nucléaire n'est pas en Iran, mais en Alaska...
Tout se passe au début du XXIème siècle. des rebelles de l'ancien corps paramilitaire Fox Hound ont pris d'assaut les installations nucléaires de l'île de Shadow Moses, en Mer de Béring. Ce groupe, mené par un certain Liquid Snake, a fait connaître ses revendications: Ils exigent que les restes de Big Boss leur soient restitués, ainsi qu'une rançon de un milliard de dollars. Ils détiennent deux otages: Kenneth Baker, le président de la société ArmsTech,et Donald Anderson, le chef du DARPA. Le gouvernement Américain a 24 heures pour satisfaire leurs exigences, faute de quoi les rebelles lanceront un missile nucléaire sur la Maison Blanche.

Vous, Solid Snake, avez deux objectifs:
1) délivrer les otages, arrêter les terroristes, et
2) savoir si ils ont les moyens de lancer un missile nucléaire. Si c'est le cas, il faut à tout prix les en empêcher.

Snake ne sera pas seul pour accomplir sa mission: Il pourra communiquer par Codec avec son ancien supérieur, le Colonel Campbell, le Docteur Naomi Hunter , Mac Donell Miller son ancien formateur, et Mei-Ling, qui se chargera des données de la mission et de la sauvegarde du jeu.
Bien entendu, l'opération étant secrète, il faudra se faire le plus discret possible...

Metal Gear Solid fut le premier jeu PlayStation à être réalisé entièrement réalisé en 3D temps réel , aussi bien pour les décors , la modélisation des personnages et les scènes du jeu, ce qui a permis de gagner le mémoire sur les disques, car cela prend moins de parce que des cinématiques en images de synthèse. Un exploit pour la console, mais cela au prix de graphismes un peu cubiques et froids... Mais cela n'est pas un défaut gênant, étant donné que le jeu se déroule dans un univers militaire.

Ceux qui s'attendaient à un jeu d'action purement bourrin comme on en fait trop en ont été pour leurs frais... Ici, le mot d'ordre c'est " plus 007 que Duke Nukem": autrement dit, si vous passez en force, vous êtes fichu. Parce que, si vous êtes repéré, l'alerte sera immédiatement déclenchée. Vos ennemis, la plupart du temps des "soldats-génome", sont intelligents. Si vous passez dans une flaque d'eau et qu'un soldat vient à l'entendre, il se dirigera immédiatement dans votre direction. De même, faites attention à ce que vous empreintes, dans la neige, ne vous trahissent pas. Un soldat qui les remarque se mettra immédiatement à les suivre... Ne faites pas trop de bruit, sinon...

Heureusement, vous disposez ( sauf dans les modes les plus durs), d'un radar qui vous permet de repérer la disposition des soldats, leurs mouvements et la direction dans laquelle ils regardent. Si vous êtes repéré, ce sera l'alerte générale. D'autre soldats n'hésiteront pas à venir en renfort pour vous mettre hors d'état de nuire. Et ils sont coriaces, avec leurs mitraillettes... Seule solution: La fuite. Il vous faut trouver un endroit calme en attendant que ça se calme.
En cas d'alerte, le radar devient rouge avec un pourcentage de danger qui diminue si vous prenez la fuite. lorsqu'il tombe à zéro, il devient orange, c'est la phase de veille. Si aucun soldat ne vous trouve pendant cette phase, l'alerte sera levée. Dans le cas contraire, il repasse au rouge.

"Ouais, pff, il suffit de se planquer et d'attendre que ça se passe, les soldats ne peuvent pas nous trouver, notamment sous un véhicule..."
Hé non! Ce n'est pas si simple! Si un soldat vous voit vous glisser sous un véhicule, il vous lancera une grenade, pour vous forcer à sortir. Faites attention aux endroit où vous vous cachez... . De même, attention aux caméras de surveillance, qui peuvent vous jouer de très vilains tours...

Bien entendu, le gameplay est assez particulier: la 3D temps réel apporte un plus dans la jouabilité: vous pouvez faire à peu près toutes les actions qu'un homme peut faire dans la vie ( bon, ok, pas danser la lambada avec le représentant de l'ONU en scaphandrier),mais Snake peut marcher, courir, se plaquer contre les murs, et même faire du bruit pour attirer un garde. Bien entendu, il dispose d'armes pour se défendre mais attention, el moindre coup de feu met les soldats en alerte. D'une manière générale, évitez d'utiliser vos armes. Moins vous tuez, plus votre rang sera élevé à la fin du jeu. Bien entendu lorsque vous affrontez un boss, oui, il faudra tout de même vous en servir... Mais le jeu vous le signalera... J'y reviendrai plus bas...
Vous disposez également d'une tonne de gadgets qui vous permettront de vous sortir de cet enfer militaire du Grand Nord. Lunettes à infra-rouges, jumelles... Et n'oubliez pas que si fumer tue, cela permet également de révéler des faisceaux lasers... Mais cela grignotera un peu de votre barre de vie.

Les pièges, le froid, les soldats, ne seront pas les seuls dangers que Snake devra affronter.
Les leaders du mouvement terroriste seront de redoutables adversaires que vous devrez combattre en fac à face: Revolver Ocelot, Vulcan Raven, Psycho Mantis, Sniper Wolf et Liquid Snake tenteront à plusieurs reprises de vous arrêter dans votre mission. Leur barre de vie s'affiche en dessous de la vôtre, et ils demandent une tactique ou l'utilisation d'une arme particulière pour en venir à bout. Attention, parce qu'ils ont parfois des otages... Si ces derniers meurent, c'est directement le Game Over... Impossible d'oublier certains combats , je pense notamment à ceux contre Sniper Wolf et Psycho Mantis... L'intensité à son paroxysme!

Au niveau technique , le jeu est tout de même bluffant. Comme je l'ai déjà dit, les décors, entièrement en 3D polygonale, rendent à merveille le froid de l'Alaska et l'univers militaire. Chaque angle de caméra est utilisé judicieusement pour l'action. Pour la petite histoire, Kojima a monté tous les décors du jeu en LEGO pour chercher la meilleure perspective possible, et s'est même entouré d'un conseiller militaire pour rendre le jeu le plus réaliste possible. Certains cadrages sont cinématographiques aussi bien dans l'action que dans les scènes, qui n'utilisent pas d'images de synthèse, gourmandes en mémoire.

Hollywood a influencé le prodige de chez Konami et ça se voit: le jeu emprunte des références flagrantes aux monuments du cinéma d'action, tels que New York 1997 , par exemple...

La musique y est également pour beaucoup dans l'ambiance que dégage le jeu: composée par Harry Gregson-Williams, elle est magnifique, et entre les purs morceaux de bravoure , les moments plus émouvants, elle colle parfaitement à l'ambiance. La qualité est là, et on ne sent pas un seul défaut de compression.

Les sons sont également très présents. les coups de feu claquent, les pas résonnent, tout bruit a une signification et le fait savoir. Le moindre petit bruit peut mettre les ennemis en alerte.

Le cinéma est également présent par le biais du scénario du jeu. Oui, un jeu d'action/infiltration peut avoir un excellent scénario et c'est le cas! Parce qu'en partant du postulat de départ, on ne tardera pas à découvrir qu'un danger plus grand encore menace, et pas seulement pour les États-Unis, mais également pour le monde entier...

On regrettera juste deux choses dans ce jeu: On est parfois plus passif qu'actif, étant donné la longueur de certaines scènes , avec des voix, SVP, et une légère baisse de rythme au début du deuxième disque.

Sans trop en dévoiler, il faut bien le dire, le futur dévoilé par Kojima est effrayant. Mais il amène à se poser des questions... Et pas des petites...Et qui sont d'actualité aujourd'hui. Que se passera t-il si un pays est capable de construire une machine capable de lancer un missile nucléaire de n'importe quel point du globe ? Que peut-il se passer, si on laisse proliférer l'arme et le danger nucléaire ? Quel est le rôle des grandes compagnies d'armements ? Et le rôle de la science ? Quels sont les dangers pour l'écologie ( oui, il y a de l'écologie dans MGS)? Plus globalement... Quel monde allons laisser à nos enfants ?
Autant de questions auxquelles l'humanité pourrait se retrouver bien malgré elle confrontée...Kojima serait-il un visionnaire avant l'heure ?

Comptez 10-15 heures pour boucler l'aventure, ce qui est très bien pour un jeu du genre, d'autant que vous ne les verrez pas passer.

Personnellement, la seule chose que je n'ai pas aimée, c'est la séance de torture, qui décide de la fin du jeu. Il faut des doigts d'acier pour résister à cet enc*** d'Ocelot.

"Colonel, est-ce que tu m'reçois ? "
J'entends déjà tous ceux qui y ont joué en VF se tordre de rire en voyant et entendant de nouveau cette phrase, dite avec la voix de Rambo. Parce que un des gros défauts du jeu, qui n'existe pas dans les versions Japonaises et Américaines, et qui l'empêche de prétendre au quasi sans-faute, ce sont bien CES PUTAINS DE VOIX FRANÇAISES !!!! Je savais que les Français étaient peu doués pour le doublage, mais là, ça dépasse l'entendement... Ce n'est pas possible!

Un jeu digne d'un film à grand spectacle, à gros budget mais fait avec de mauvais acteurs, de mauvais doubleurs, ce qui discrédite n'importe quelle situation dramatique, la rendant même parfois-bien malgré elle- comique! J'ai peine à le croire...Non, il n'y avait pas possibilité de choisir sa langue, ni les voix. Comment tolérer tant d'erreurs ? Snake parle avec la voix de Rambo, alors qu'il est sensé en être tout le contraire! il
Je ne salue pas non plus le travail des traducteurs, qui ont systématiquement confondu le "you" anglais en le remplaçant systématiquement par "tu" sans se rendre compte que ça voulait également pouvoir dire "vous".
Conséquence: Snake et le Colonel se tutoient. Hé ho! Je veux bien, ce sont d'anciens compagnons d'armes, mais quand même ! Campbell est le supérieur hiérarchique de Snake...Et puis le "comme d'hab"... En voilà une façon de parler pour un militaire!

Le doubleur de Liquid Snake ne fait pas non plus dans la dentelle. Il force sa voix, et ça s'entend! Je veux bien croire que Liquid ait la haine contre Solid, mais tout de même... Pourtant, quand on sait qui se cache derrière, on a mal au coeur, d'autant que ce comédien et doubleur est quelqu'un de reconnu dans ses professions...
Mei-Ling récolte la palme de la doubleuse la plus chiante des JV tous formats confondus. Avec sa voix, vous aurez envie de lui mettre des gifles au bout de trente secondes . Le pire, c'est que vous aurez affaire à elle lorsque vous voudrez sauvegarder, une sauvegarde qu'elle ne manquera pas d'agrémenter d'un proverbe... Mais ferme là !!! Je comprends pas là...En version américaine, sa voix était des plus agréables... QUI a fait le casting et QUI a décidé du jeu d'acteur ?

Quant au ninja...Alors là, on a le droit sans doute à l'une des plus belles bourdes, le calque parfait qu'il faut éviter de faire lorsque l'on traduit et les traducteurs de Konami sont tombés dans ce piège. Traduire "Make me feel alive" par "fais moi sentir vivant", fallait oser...Ça coûtait trop cher, de chercher autre chose comme "redonne moi la sensation de vivre ?" c'est plus long, certes, mais cela aurait sans doute mieux convenu.

Et Meryl, bon sang... Elle parle comme un charretier! L'actrice qui la double, est constamment à côté de la plaque! Du "chuis pas une bleue!!!" sur le ton de " céçuikydikyié" digne d'une gamine de 6 ans, en passant par son monologue sur la guerre, en disant que ce n'est pas bien, alors qu'elle s'est prise deux balles dans les jambes par Sniper Wolf, on est servis! Elle parle beaucoup et souvent pour ne rien dire...

Et encore bravo pour les accents...En plus du surjeu flagrant, les doubleurs français ont sucré les accents, révélant les origines des personnages! Nastacha (doublée par une droguée, on dirait), et Revolver Ocelot sont Russes. Sniper Wolf est Kurde. RIEN de tout cela ne transparaît dans la VF!!! Bravo!!!

Je pourrais continuer comme ça encore longtemps, mais je préfère m'arrêter là... pourtant , des bourdes, il y en a plein... Dire qu'ils ont retardé la sortie de quatre mois pour ÇA... ÇA... Des acteurs complètent à côté de la plaque , et dire que pourtant, certains sont pourtant reconnus dans leur milieu...Je me demande s'il y a vraiment eu un coordinateur artistique dans le jeu...
Mais Konami ne commettra pas l'erreur deux fois. Pour les épisodes suivants, ainsi que pour le remake sorti sur Game Cube, ils se contenteront de conserver les voix américaines, en en traduisant que les textes écrits...

Ce qu'il faut retenir, c'est que, malgré une VF calamiteuse, tous les autres points sont traités avec tant de virtuosité qu'on en peut qu'adhérer. Il y avait les films d'auteur, on dirait bien que Kojima a inventé les Jeux-Vidéo d'auteur...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 434 fois
4 apprécient

Julius a ajouté ce jeu vidéo à 8 listes Metal Gear Solid

Autres actions de Julius Metal Gear Solid