Schnek Eater

Avis sur Metal Gear Solid : HD Collection sur PlayStation 3

Avatar Mr_Vercetti
Test publié par le
Version PlayStation 3

"Tu veux qu'on s'tire l'oreille ?", "NANOMACHINES FISTON", Psychomantis et autres trolls à base de : "Hideo Kojima, le réalisateur ?". Si on a un pied dans le milieu du jeux vidéo, on connaît déjà la série MGS de par ses petits running gags et ses moments cultes. J'ai abordé cette série en 2014 et je n'ai absolument pas regretté.

Tout d'abord, je n'ai que peu joué à MGS1, mais en ayant vu plusieurs fois le speedrun et l’essentiel des cinématiques et codecs sur youtube, je pensais avoir une solide base pour aborder tranquillement MGS2, le premier épisode de cette collection.

Je me suis bel et bien trompé, on arrive au milieu d'une plate-forme au milieu de l'océan avec un héros un peu étrange, les autres personnages nous sont aussi peu familier, à l'exception du colonel. Je commence à comprendre pourquoi MGS2 tient sa réputation de plus étrange des MGS.
Néanmoins, le jeu est d'assez bonne facture, le scénar' est en acier trempé et vous retourne le cerveau à plusieurs reprises (pour peu qu'on ne soit pas trop dérangé par les cinématiques). Les boss, ainsi que les différents protagonistes ont salement la classe. Et quand on sait que ce jeu date du début des années 2000, on se dit que Kojima est décidément un sacré visionnaire et qu'il se plaît bien à se jouer de nous, je ne peux malheureusement en parler d'avantage sans entrer dans le spoil. Le jeu n'est néanmoins pas exempt de défaut, la maniabilité et la caméra sont à la ramasse, l'inventaire est inutilement compliqué, de ce point de vue là on ressent le mauvais côté des 2000's par contre.

Emballé donc par la série, je me dirige ensuite vers MGS 3 : Snake Eater, après une intro musicale sublime, je me retrouve dans la jungle à me cacher dans des buissons et à jouer au chat et à la souris avec les gardes. Et quel bonheur, le gameplay a été complètement retravaillé et on se plaît à traquer les gardes, à changer de tenue selon le situations, à fouiller la moindre bâtisse à la recherche d'un petit bonus sympa. Et quel casting mes amis ! Pain, Sorrow et surtout Boss, pour moi un des meilleurs personnages féminins de jeux vidéo, à n'en pas douter, j'ai tout de suite été charmé par cette force tranquille. le scénario lui est moins capillotracté, mais est tout aussi satisfaisant. J'ai trouvé qu'il y a quand même quelque raté de mise en scène et/ou de phases de jeu. [spoil] Le moment où Volgin nous poursuit avec le Shagohod et les 18 combats sont bien trop nombreux et peu palpitants, de même pour les séquences de rail-shooting, ça m'a un peu exaspéré sur le coup, dommage !

En revanche, le jeu fini en apothéose avec le boss final et la bande son qui vous fait saigner le cœur, un délice !

Continuant sur ma lancée, voici que je lance MGS Peace Walker, je m'attendais à un sous-MGS3 comme ce n'est "qu'un" opus PSP, hé bien je me trompais. Certes, le gameplay est plus rudimentaire, mais on a supprimé toutes les séquences les moins intéressantes en découpant les phases de jeu en missions, c'est ingénieux et ça passe assez bien une fois qu'on est dedans. De plus, les phases de comic-strip sont du plus bel effet et on ne ressent pas trop le côté cache-misère de la chose. Le scénario est plus secondaire mais pas inintéressant pour quiconque a déjà joué aux MGS précédents. Je trouve par contre assez problématique le fait qu'il faille faire TOUTES LES MISSIONS du jeu pour avoir le true last boss avec la true last end, c'est malhonnête comme procédé pour rajouter du temps de jeu assez artificiellement (pour pallier à cela, youtube est votre ami).

Quelques petits mots sur les graphismes tout de même, on se demande quand même parfois si le terme "HD" est bien justifié à voir certaines textures, mais bon, vu la qualité du reste de l’œuvre, on passera volontiers outre ces menus problèmes.

On pourra conclure en disant que l’œuvre que nous a laissé ici Kojima est bien très solide, et mériterais sa place à un quelconque musée du jeu vidéo, car il a réussit à réunir dans une saga des personnages charismatiques, un gameplay plutôt infiltration/TPS assez sympa dans l'ensemble et un scénario consistant qui aborde sérieusement de nombreux thèmes jusqu'ici peu abordés dans le jeu vidéo, et qui étaient jusqu'alors plutôt réservé à des médias plus "sérieux" tel le cinéma ou la littérature. Il est à noter aussi que les MGS sont vraiment des jeux singuliers, de par la petit touche "Kojima" dans chacun de ces jeux, sous formes d'easter eggs introuvables, de privates jokes ou d'humour un peu limite, ça nous donne vraiment la sensation de jouer à un jeu à part. Et maintenant je n'ai qu'une seule hâte, trouver MGS 4 en occasion pas trop cher !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 280 fois
2 apprécient

Autres actions de Mr_Vercetti Metal Gear Solid : HD Collection