Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

"J'ai attendu cette douleur, CETTE DOUULEUUUUR !"

Avis sur Metal Gear Solid V : The Phantom Pain sur PC

Avatar ghallium
Test publié par le
Version PC

Environ 24h après avoir fini cet ultime chapitre de Metal Gear, je dois dire qu'il va me falloir encore un peu de temps pour donner un avis vraiment définitif, comme en témoigne le léger changement de la note que je lui ai attribuée. Cela peut paraître cliché mais comme beaucoup l'ont dit, je suis passé par toutes les émotions possibles et imaginables en jouant à The Phantom Pain.

J'ai d'abord pesté devant la difficulté du jeu (j'ai toujours fait les MGS pour le scénario et pas pour l'infiltration en elle-même, et je les ai tous faits en mode facile), puis loué son gameplay d'une richesse encore jamais vue dans un jeu d'infiltration. J'ai râlé devant la narration éparpillée aux quatre vents, et chialé de bonheur devant des scènes grandioses. J'ai ragé en mourrant de façon random contre les Skulls et autres boss et hurlé de joie une fois ces derniers vaincus.

Certes, le passage à l'open-world ne se fait pas sans heurts, les missions scénarisées sont parfois aussi répétitives et inintéressantes que des missions secondaires, qui sont également souvent inintéressantes. Mais quel pied quand l'histoire décolle enfin. D'autant plus que la réalisation est tout simplement impeccable et pour y avoir joué sur PC, le jeu est magnifique et fluide en toutes circonstances même sur une config moyenne. T'entends ça Warner ?

Alors oui, il est regrettable que le rythme du Chapitre 2 soit tout simplement infâme (sur les 18 missions, seules 4 sont inédites, les autres étant une sélection d'anciennes missions à jouer en Extreme, Discrétion totale etc. Si vous ne le sentez pas, vous pouvez aussi faire des side ops chiantes, ça marche aussi). Il est aussi regrettable que Kojima n'ait pas pu aller au bout de ses idées, étant donné que beaucoup d'éléments du scénario furent charcutés du "final cut". Quant à la controverse Quiet, dommage que Kojima en ait fait un tas de viande hyper sexualisé car il y'a vraiment quelque chose d'intéressant chez ce personnage, et pas seulement au niveau des boobs.

Enfin le final ne sera pas au goût de tout le monde et divise d'ailleurs déjà les fans. Personnellement cette fin m'a laissé groggy, amer et frustré dans un premier temps. Mais après avoir pris un peu de recul, après avoir extrait tous les débris du 4ème mur logés dans mon crâne, j'arrive à accepter ce final et à l'apprécier à sa juste valeur bien qu'il ne nous laisse bien plus de questions en suspens que de réponses. Mais eh, quel épisode de MGS ne le fait pas ?

Avec une telle durée de vie et son souci de boucler la boucle, The Phantom Pain peut parfois décevoir. Mais il reste ce gameplay extraordinaire, ces personnages iconiques, sans parler de la géniale sélection musicale. Contenter tout le monde était impossible, mais malgré cela Hideo Kojima nous offre un chant du cygne tout à fait digne. Terminer une série sur une bonne note, tout en ébranlant le joueur et en ne lui offrant pas forcément ce qu'il attend...quelle autre série de jeux AAA peut se le permettre de nos jours ?

(8/10 est ma note objective pour le jeu dans son ensemble, ce 9 étant la note du kokoro)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 878 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

ghallium a ajouté ce jeu à 4 listes Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

Autres actions de ghallium Metal Gear Solid V : The Phantom Pain