Metro Exodus : Un voyage périlleux à travers une Russie ravagée.

Avis sur Metro: Exodus sur PlayStation 4

Avatar Joel-Ellie
Test publié par le
Version PlayStation 4

Je suis un très grand fan des Métro, j'avais peur de l'ouverture des zones qui pourrait nuire à l'ambiance excellente de la licence...

L'action des Metro se déroule une vingtaine d’année après une 3ème guerre mondiale dévastatrice, dans les ruines d’un Moscou irradié. Seules quelques milliers de personnes ont survécu et se sont réfugiés dans les couloirs du métro moscovite le jour du bombardement…
On incarne Artyom, né peu avant l’apocalypse, qui menait une vie normale dans une petite station mais qui suite à un périple va intégrer l’Ordre, un groupe d’homme ayant juré de protéger tout le Metro, quelques soit leur croyances.
Dans Exodus, on quitte le Metro avec notre femme Anna et des membres de l’Ordre pour trouver un endroit où vivre à la surface, sans masque à gaz, rêve d’Artyom depuis longtemps. On voyagera pendant toute une année à bord d’un train, l’Aurora, et on parcourera les régions proposées durant les 4 saisons.

L'immersion et l'ambiance sont très poussées grâce à plein de petits détails : on peut réparer son masque à gaz, qui peut avoir des marques de coups de griffes, du sang... après une attaque. On entend également Artyom suffoquer de plus en plus s'il n'a plus de filtre dans une zone irradiée.
On peut faire plein de petites actions comme fumer avec quelqu’un de l’équipage, faire marcher le sifflet de l’Aurora, boire un verre, jouer de la guitare, capter des messages avec la radio, trouver des journaux et des enregistrements audio qui nous en apprennent plus sur le lieu qu’on est en train de visiter, parler avec Anna et les membres de l’équipage…
On peut aussi baisser son arme si la personne n’est pas hostile, recharger sa lampe, pomper pour recharger les armes pneumatiques… On ressent aussi tout l’équipement que porte Artyom avec la « lourdeur » des déplacements.
Toutes ces petites actions nous plongent encore plus dans l’univers proposé, on peut se relaxer dans l’Aurora et on doit faire manuellement beaucoup de choses.

L'ost est excellente et accompagne parfaitement chaque moment du jeu, ce qui améliore encore plus l'ambiance de cette Russie post apocalyptique. Le jeu est très beau grâce à de beaux graphismes mais surtout une direction artistique magnifique, le monde est rempli de détails ce qui le rend très crédible.

On a une liberté d'approche entre action et infiltration, même si l'ia comme dans beaucoup de jeux n'est pas très efficace, et on a une alternance entre séquences tendues à la surface et dans les sous sols remplies de bestioles en tout genre et les séquences plus calmes à bord de l’Aurora où on pourra se détendre et y rester autant que l’on souhaite. Cela dit si tous les petits détails et les conversations ne vous intéresse pas, on peut quand même se diriger vers la carte et continuer l’aventure tout de suite.

On a également, dans Exodus (plus poussé que dans les anciens) beaucoup de choix dans la "composition des armes" (silencieux, différentes crosses, vision nocturne, laser, lunette de précision, taille du chargeur…), qu'on peut changer directement sur le terrain pour s'adapter à la situation, mais certains ajouts peuvent enrayer l'arme plus rapidement que d'habitude, l'ajout de munitions par chargeur joue aussi sur la stabilité de l'arme, par exemple. Il faudra aussi faire attention à nettoyer ses armes car elles peuvent s’enrayer encore plus vite si on n’en prend pas soin.

En plus des armes qu’on utilise, et du choix infiltration/action, on peut également choisir si on explore le jour ou la nuit. La nuit on rencontrera plus de mutants/anomalies alors que la journée ça sera surtout les bandits qui seront présents.
Les sensations de tir et les sons sont excellents, on sent que c’est des armes bricolées avec des éléments récupérés après la guerre avec des armes qui s’emballent rapidement.

On a un aspect survie bien fait, les filtres pour le masque sont très importants car on peut vite se retrouver bloqué dans une zone irradiée (moins présentes dans Exodus tout de même), et la gestion des munitions est aussi très importante car elle peut vous tirer d'une situation délicate avec des ennemis humains mais elle sert aussi de monnaie d'échange dans le Métro (2033/LL), vous permettant d'acheter armes, munitions, soins et filtres. Dans Exodus, les balles ne servent plus de monnaie mais on peut aussi trouver des éléments chimiques et des pièces métallique pour crafter des objets, nettoyer les armes...

Le bestiaire est bon et varié pour le genre : Humains (bandits, fanatiques, esclavagistes, enfants de la forêt…), hurleurs, nosalis, démons, crevettes, humanimaux, scornidées/araignées, rodeurs, ours, aveugles …
Tous ne se combattent pas de la même façon, les araignées sont sensibles à la lumière, les aveugles mieux vaut être discret et ne pas attaquer, les démons il faut surtout se mettre à l’abri s’il y en a un qui nous tourne autour, le combat n’est pas vraiment recommandable...

Dans 2033 / Last Light, il y avait certains bons personnages comme Khan mais Exodus développent plus les personnalités de chaque personnage, notamment grâce aux passages dans l’Aurora, et cet équipage évoluera au fil de l’histoire. On s’attache vraiment à l’ équipage au fur et à mesure qu’on avance dans le jeu si on prend le soin d’écouter les conversations avec eux et on n’est pas pressé de rejoindre le prochain lieu.

Les 3 jeux ont plusieurs fins et Metro Exodus a une fin par zone ouverte, selon les choix qu’on fait. Ce n’est pas vraiment des choix scénaristiques, mais plus selon ta façon de jouer, ne pas foncer dans le tas dans toutes les situations, ne pas tuer les innocents comme les esclaves ou certains fanatiques qui ne sont pas hostiles, sauver des personnes capturées, épargner certains ennemis plutôt que de les tuer, aider les gens qu’on croise… ces actions se remarquent par des flashs blancs ou rouges selon l’action que tu as faite (bonne/mauvaise).

Les zones ouvertes sont très bonnes, pleines de détails, magnifiques et variées : on passe de la Volga avec des fanatiques rejetant l’électricité à un désert peuplé d’esclavagiste ou encore une forêt dense, un bunker….

Il y a ni trop ni pas assez de quêtes annexes, ce ne sont pas vraiment des quêtes mais plus des activités comme des camps de bandits ou de mutants, des choses à chercher comme un nounours pour la petite Nastia…. Ça paraît inutile mais ça ne casse pas le rythme tout en donnant un intérêt à l’exploration, on pourra trouver des ressources pour crafter des balles, des filtres, ou autres boites de conserve, mais il faudra faire attention car cela nous en coutera aussi. On peut aussi trouver des humains qui n’attaquent pas si nous ne le faisons pas en premier qui pourront nous révéler certains points d’intérêts, qu’on peut aussi trouver grâce à nos jumelles . L’exploration et la découverte d’objectifs secondaires se font très naturellement et on a aussi une carte en temps réel qui renforce encore l’immersion (contrairement à la map qui est dans un menu à part pour beaucoup de jeux).

Cependant il y a quelques soucis comme les chargements longs au début d’une zone, des bugs que certains ont pu rencontré et le « paranormal » quasiment absent par rapport aux anciens opus.

Cela dit toutes les qualités du jeu ont couvert ces défauts pour moi et je n’y ai pas fait attention, alors que j’avais peur pour l’ouverture des zones mais le jeu reste excellent.

NG+ : Le NG+ rajoute plein de possibilités intéressantes : Armures plus résistantes pour les humains, mutants pouvant subir plus de dégâts, tempêtes de sables et autres événements météo qui arrive plus souvent, plus de zones radioactives (le masque et la gestion des filtres sert plus), mode Iron (une mort et on recommence le chapitre), possibilité de récupérer ses armes de l’ancienne partie…
Le NG+ rajoute également des cassettes vertes disséminées dans le jeu qui contiennent des commentaires des développeurs sur les changements qui ont été fait pour certaines zones, les changements dans l’histoire….

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 297 fois
Aucun vote pour le moment

Joel-Ellie a ajouté ce jeu à 1 liste Metro: Exodus

Autres actions de Joel-Ellie Metro: Exodus