La naissance de la plus grande héroïne !

Avis sur Metroid sur NES

Avatar Karasu Shiro
Test publié par le
Version NES

"Dans l'espace, personne ne vous entendra crier." Cette fameuse phrase d'accroche sur l'affiche du premier film de la saga Alien pourrait pourtant bel et bien présenter le jeu de cette semaine. Loin du royaume champignon ou des plaines d'Hyrule une autre saga historique débutait. Cap sur la planète Zebes!

Sorti sur NES en 1988 (1986 au japon sur Famicom, la NES japonaise) Metroid est un jeu d'exploration- aventure dans lequel vous incarnez Samus Aran, un chasseur de équipé d'une armure cybernétique et dont l'identité demeure secrète pratiquement durant tout le jeu.

Samus est en mission sur la planète Zebes avec pour objectif de s'emparer d'un spécimen de créature mystérieux. La créature parasite serait visiblement à l'origine de la disparition de certaines espèces dans la galaxie et aurait également la possibilité de se reproduire à une vitesse alarmante. Néanmoins la planète Zebes où se trouve le spécimen est sous le contrôle des pirates de l'espace, un groupe de mercenaires multi-race dirigé par l'horrible "Mother Brain". Zebes étant une planète infernale à la topographie hachée, la mission de Samus s'en trouve compliquée par de nombreuses grottes et une faune hostile. Vous ne pourrez compter que sur vos talents de tireur et l'inventaire de Samus qui s'étoffera bien vite. Dés les premières minutes du jeu en effet vous trouvez l'option "Morph Ball" pour votre armure qui va permettre à Samus de se transformer en petite boule pouvant passer dans des passages trop petits autrement. Viendront ensuite les missiles, tirs glacés et la Varia Suit , une amélioration de votre armure qui deviendra récurrente dans les autres épisodes.

Mélangeant les déplacements de Super Mario Bros et le système d'outils et artefacts de Legend of Zelda, Metroid est l'un des premiers jeux de type non-linéaire. Vous serez ainsi forcés de revenir dans d'anciennes zones avec de nouvelles capacités pour débloquer un passage qui vous était inaccessible avant.

L'aventure sera souvent entrecoupée par des combats contre de terribles Boss dont l'increvable Ridley, véritable nemesis de Samus qui apparaîtra dans pratiquement tous les autres épisodes d'une manière où d'une autre.

Pour l'époque les graphismes étaient assez détaillés et un véritable sentiment d'inquiétude voir d'horreur se faisait sentir tant l'ambiance de Zebes était lourde et inquiétante. La bande-son est également un point vital de l'ambiance oppressante de Metroid, pas de musique entraînante ou héroique ici, mais des compositions qui semblent sortir directement d'Alien dont le jeu s'inspire finalement beaucoup, tout comme le film de Ridley Scott, le jeu porte le nom de la créature "étrangère" et dans Metroid II , la planète où se déroule l'aventure est SR-388 alors que dans Alien, les héros trouvent les créatures sur une planète nommée LV-426, deux lettres et trois chiffres dans les deux cas.

Mais l'un des plus grand lien entre Metroid et Alien est également l'un des points qui à fait couler le plus d'encre à l'époque : les personnages principaux sont dans les deux cas des femmes. Information qui étaient même "omise" dans le manuel du jeu!

Si aujourd'hui avoir un personnage principal féminin dans un jeu vidéo est monnaie courante, quand ce n'est pas un véritable outil marketing en soi, n'a rien de surprenant, en 1986 cela avait surpris énormément de joueurs. Mais l'identité de Samus ne se révèle pas aussi facilement et il faudra terminer le jeu assez vite pour découvrir une fin différente qui présente le personnage hors de son armure ou bien rentrer un mot de passe bien spécifique pour jouer avec la chasseuse de primes en une tenue plus légère qui sera plus tard changée en la fameuse "Zero Suit". Jamais avant Metroid un jeu n'avait proposé un tel "twist" scénaristique. Samus devint ainsi l'une des toutes premières héroines de jeu vidéo et est toujours considérée comme étant LA première héroine tout simplement. Une réputation qui à bien quelques détracteurs car d'autres jeux (les premiers jeux de roles console par exemple) avaient des personnages féminins, mais ici nous parlons bien d'un jeu "original" qui n'était pas une adaptation de film ou d'autre média, ce qui fait donc bien de Samus la première héroine de l'histoire du jeu vidéo.

Malgré son ambiance mature ou peut être à cause de celle ci, le jeu n'as pas eu autant de succès que les autres jeux Nintendo sortis à l'époque, néanmoins l'aventure continua quelques années plus tard sur Game Boy avec Metroid II puis sur Super Nintendo , Gameboy Advance, Gamecube et plus récement Wii et DS. La structure du jeu restera pratiquement toujours la même jusqu'aux épisodes Gamecube qui deviendront des "First Person Adventure" , un système hybride entre le FPS et l'exploration typique de la série.

Il est également interessant de savoir que le système d'exploration des Metroid sera utilisé bien plus tard par Konami pour sa série Castlevania à partir de Symphony of the Night sur Playstation, mais ceci est pour une prochaine fois...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 263 fois
1 apprécie

Autres actions de Karasu Shiro Metroid