Metroid, le précurseur.

Avis sur Metroid sur NES

Avatar Deroxil
Test publié par le (modifiée le )
Version NES

Sorti au Japon en 1986, c'est quelques années plus tard, que je découvre Metroid, j'avais à peine 8 ans et la NES était à son apogée. J'ai passé des dizaines d'heures sur ce jeu, totalement scotché sur l'écran à faire mourir Samus des centaines de fois. A l'époque je ne me demandais évidemment pas pourquoi ce jeu m'avait autant plu, j'y jouais et c'est tout. Aujourd'hui, à l'Aube de mes 30 ans et après l'avoir terminé à nouveau, je peux enfin mettre des mots sur ce que je ressentais en jouant à ce jeu, précurseur d'une série qui est depuis devenue culte. Bien plus que le côté nostalgique qui évidemment est très présent, c'est bien des qualités indéniables que ce jeu avait pour l'époque que je souhaite mettre en avant.

Techniquement, Metroid n'était pas impressionnant, une succession de salles sur fond noir dans lesquelles seules les couleurs du sol et des plates-formes variaient au gré de notre progression, aucun détails, aucune explosion de pixels laissant supposer une quelconque animation, et malgré ce "vide" graphique, le jeu se permettait de ramer comme pas possible lorsqu'il y avait plus de 2 ennemis à l'écran. Mais paradoxalement, cette simplicité technique a bien plus apporté au jeu que l'on pourrait l'imaginer.

Et en ce sens on est tous d'accord: ce qui fait de Metroid qu'il est Metroid, c'est son ambiance inimitable. Cette sensation lourde de solitude qui pèse sur nos épaules durant toute notre progression Et cette ambiance, aucun jeu ne l'illustre mieux que ce Metroid premier du nom. Le fond noir permanent donne l'impression d'avancer dans un monde sombre, inconnu et hostile, l'absence d'animations permet d'éviter les bouillies de pixel citées plus haut et de se concentrer sur son personnage et sur les ennemis qui nous entourent et dont beaucoup ne vous laisseront aucune chance. Vous ajoutez à ça une ambiance sonore simplement phénoménale faite de thèmes et de sons qui se marient parfaitement à l'univers du jeu et qui colleraient les miquettes aux plus courageux d'entre-nous.

Du courage il en faudra justement, car le jeu est d'une difficulté phénoménale, et il faudra avoir un tempérament extrêmement patient pour ne pas balancer votre manette dans la TV, ou votre 3DS par la fenêtre, si vous jouer sur la console virtuelle... Ici, point de difficulté croissante, vous êtes balancé sur la planète Zebes, un labyrinthe géant, sans la moindre carte à disposition et pour survivre il va falloir défourailler du monstre, et autant dire qu'ils sont des plus coriaces et que vos premières heures de jeux seront extrêmement éprouvantes, en tout cas jusqu'à ce que vous puissiez dénicher quelques améliorations de votre équipement qui sont disséminées dans les méandres labyrinthiques de Zebes.

On en arrive logiquement à parler du gameplay et des systèmes de jeu. Il va en effet falloir vous équiper si vous espérez arriver au bout du jeu, cela consiste à découvrir des amélioration de vos armes et costumes disséminées un peu partout sur la planète, certaines extrêmement bien cachées, ce système de progression est au coeur même du jeu et permettra de gérer toujours plus efficacement votre avancée. Celle-ci est un réel plaisir grâce au gameplay d'une très grande qualité pour l'époque. La possibilité de doser la puissance des sauts pour arriver au poil de cul sur cette plate-forme éloignée que vous lorgnez et qui semble indispensable à votre progression, des tirs précis avec des armes aux multiples effets, une gestion des munitions (missiles) qui seront nécessaires pour débloquer certain passages, et évidemment la "boule morphing", technique emblématique de la série, qui vous permettra de vous faufilez dans les coins étroits à coups de bombes et découvrir un nombre impressionnant de passages secrets, dont la plupart sont même indispensable à trouver pour espérer progresser.

Pour toutes ces raison Metroid reste encore aujourd'hui un jeu auquel on peut prendre un réel plaisir à jouer et le défi de taille qu'il représente en fait un jeu résolument gamer, il fait partie de ces jeux mythique, précurseurs non seulement de la saga Metroid en elle-même mais également de bon nombre de jeux actuels pour ses innovations en terme de gameplay et d'ambiance et dont il est indispensable de jouer une fois dans sa vie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 658 fois
3 apprécient

Deroxil a ajouté ce jeu à 2 listes Metroid

Autres actions de Deroxil Metroid