"Sens le cul"

Avis sur Need for Speed Carbon sur PC

Avatar Jopopoe
Test publié par le
Version PC

Need For Speed Carbon (10ème jeu de la série tout de même) reprend la formule du précédent (Most Wanted) en y mélangeant un héritage provenant des opus 7 et 8 (les Underground).

On retrouve ainsi la plupart des sensations de Most Wanted, dans un cadre urbain nocturne à la Underground.
Et là ça y est j'ai résumé le jeu. En trois lignes. Je vous laisse imaginer la profondeur du jeu...

Ça sent vraiment le jeu bâclé à plusieurs niveaux, afin de respecter un rythme stupide du genre "un jeu par an". Le mode carrière se finit en moins de 15h, et les défis prennent à peine 5h de plus, et là ça y est vous avez finit le jeu solo à 100% !
Les défis, non contents d'être peu nombreux, ne font preuve d'aucune imagination, se résumant à "faire une poursuite de X temps puis s'échapper", ou "cabosser X flics puis s'échapper". En gros il s'agira dans les 2/3 des cas d'échapper à la police pendant 5 à 15 minutes puis de réussir à s'enfuir. D'où une impression de faire tout le temps la même chose assez pénible...

En fait la seule nouveauté est un nouveau type d'épreuve nommé "Canyon" mais qui auait pu s'appeler "sens le cul" tellement elle se rapproche de l'activité sociale favorite des chiens en tous genres : il s'agit de coller au cul de votre adveraire le plus prêt possible, en vous enivrant de ses odeurs d'échappement, mais sans le toucher (toucher le cul c'est mal, m'voyez). Et après, à lui de vous faire la même. La course anale, innovation majeure de Need for Speed Carbon !

Comme d'hab' dans la série l'histoire (et surtout les acteurs/doubleurs) est risible, et doit tenir sur un post-it ; ce qui ne serait pas grave en soi (après tout peu importe l'histoire dans un jeu de course) si ladite histoire n'était pas régulièrement mise en avant via de superbes cinématiques (des séquences live vaguement filtrées en post-production).

Heureusement le gameplay arcade est fidèle au poste, les sensations de conduite sont plutôt bonnes pour qui ne cherche pas une simulation, ce qui fait que dans l'ensemble le jeu reste une expérience plutôt positive.
On notera juste deux soucis d'équilibrage : la séparation des voitures en tier 1, 2 et 3 dépendants des zones de la ville que vous avez débloquées, qui crée deux paliers brutaux dans la difficulté du jeu. Deuxième soucis d'équilibrage : la Corvette. Vous pouvez faire ce que vous voulez avec cette caisse, vous ne perdrez jamais une course avec. Elle est atrocement plus balaise que toutes les autre voitures, et même les dernières courses du jeu se finissent toutes seules tellement vous déposez vos adversaires avec cet avion de chasse.

Malheureusement au niveau technique le jeu a beaucoup trop mal vieilli pour une production de 2006 : impossibilité de le faire tourner en 16/9 (malgré les différents fix de WGF), plantages réguliers, et surtout sauvegarde qui se corrompt en plein milieu de la partie : mon progrès du mode carrière est retombé à 0% alors que mes voitures achetées ont été conservées ! Encore heureux que de nombreuses sauvegardes trainent sur le net !

Pour résumer : un jeu moyen, qui aurait gagné à être étoffé un poil avant d'arriver sur nos PC.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 397 fois
1 apprécie

Jopopoe a ajouté ce jeu vidéo à 1 liste Need for Speed Carbon

  • Illustration jeu terminé en 2012

    jeu terminé en 2012

    Avec : Beat Hazard Ultra, The Elder Scrolls : Arena, Bastion, Mount & Blade, Tomb Raider III

Autres actions de Jopopoe Need for Speed Carbon