Chaleur pour tout le monde

Avis sur New Super Mario Bros. U sur Wii U

Avatar Pitrobot
Test publié par le
Version Wii U

Alors que la France commence à vivre les heures les plus sombres de l’hiver, il est temps de chercher des moyens de se réchauffer le cœur, à défaut des pieds. Je pense par exemple à cette bonne tasse de café bien chaude que l’on tient au creux des mains en se collant au radiateur près de la fenêtre pour regarder la neige tomber. Eh bien, ce nouvel épisode de Mario aurait pu être quelconque mais c’est un véritable rayon de soleil dans le triste paysage vidéoludique.

Je ne vais pas tourner autour du pot, tout le monde sait ce qu’un nouveau Mario 2D implique : 8 mondes à parcourir (avec l’ordre classique plaine, désert, eau…) pour aller botter la carapace de l’infâme Bowser. La vraie question est qu’apporte la Wii U à la franchise. Je vais vous faire une réponse de Normand : peu et beaucoup à la fois. Tout est dans le détail. Prenons par exemple l’aspect graphique du jeu. D’aucuns auront vite fait de dire : “c’est le même moteur que sur Wii, c’est trop de la merde pour une console next-gen lol”. Après avoir distribué une baffe à chacun, je rétorquerai qu’effectivement la patte graphique est la même mais qu’il y a beaucoup plus de subtilités maintenant. Les effets de lumière ont par exemple reçus une attention vraiment particulière, que cela soit les boules de feu ou les éclairages dans les caves. Les fonds des niveaux sont aussi superbes et rendent l’ensemble beaucoup plus vivant que la version Wii.

Je sens déjà la chaleur vous gagner alors je vais en ajouter une couche : le retour de la carte du monde contribue à rendre New Super Mario Bros. U (NSMBU) bien plus mémorable que ces prédécesseurs. À la manière de Super Mario World, celle-ci se transforme au gré des niveaux accomplis et des passages secrets débloqués. Voir Mario et ses acolytes glisser sur les fesses sur un arc-en-ciel est une petite joie en soi.

Si vous n’êtes pas un gros dur, vous devez déjà vous demander dans quelle crémerie acheter cette merveille. Pour les plus exigeants d’entre vous, je vais quand même rapidement mentionner la qualité des niveaux : c’est extraordinaire. Voilà. Foncez maintenant. Plus sérieusement, chaque niveau possède sa propre mécanique qui ne réapparaît jamais après. Les habitués de la série New reconnaîtront quelques idées empruntées aux anciens titres, ce qui est dommage mais pas très grave tellement NSMBU fourmille d’idées.

Un ajout, que je trouve très loin d’être anecdotique, est le mode “Défis” qui propose tout un tas de courts niveaux avec des objectifs particuliers : finir le plus rapidement, ne pas ramasser de pièces, éviter les boules de feu… Ce truc est à gouffre à temps. L’aventure classique est déjà plus qu’honorable, pour peu qu’on essaye de tout collecter, mais le mode “Défis”, c’est un truc de maboule. C’est, en plus, particulièrement bien conçu puisque la vidéo de la meilleure run sera enregistrée, histoire de pouvoir se faire mousser en soirée pour pécho. L’utilisation du GamePad prend d’ailleurs tout son sens dans ce mode (et principalement dans ce mode). Celui-ci permet à un deuxième joueur de poser des plates-formes sur lesquelles le premier devra sauter. Si vous associez ça au fait de devoir faire le meilleur temps, ça devient vite un exercice d’optimisation des trajets fort sympathique.

Tout seul c’est bien, mais autant partager le bonheur à plusieurs. À deux, la coopération et les encouragements sont de mise. À quatre, c’est le bordel et on se cherche les embrouilles mais c’est tellement fun que ça reste un incontournable pour les soirées. Ça et le mode “Course aux pièces” où là l’objectif avoué est de ramasser le plus de pièces au détriment des potes. Un joyeux bordel en somme !

NSMBU, c’est une attention aux détails, un parfait mélange entre le confort de ce que l’on connaît et la joie de l’exploration. Quand je suis arrivé au bout du jeu, que j’ai vu la fin et les crédits défiler, mon cœur s’est serré parce que j’avais l’impression d’avoir vécu une vraie aventure et qu’il fallait maintenant retourner au quotidien, aux choses grises de tous les jours. New Super Mario Bros. U a été ma lueur, mon rayon de soleil. Et comme tous les rayons, il a fini par disparaître dans la nuit, mais la chaleur est restée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 217 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Pitrobot New Super Mario Bros. U