Un merveilleux voyage.

Avis sur Ni no Kuni : La vengeance de la Sorcière céleste sur PlayStation 3

Avatar Sephrius
Test publié par le
Version PlayStation 3

Quel jeu grandiose... Sortir de Ni No Kuni, c'est revenir dans une réalité toute fade finalement. Dans ce jeu, on nous offre des panoramas sublimes, une DA à tomber, des musiques juste parfaites (en même, quand Dieu Joe Hisaishi est aux commandes, il n'y a jamais rien à redire)... Et pourtant, niveau scénario, on est dans le sombre comme pas possible.

Le jeu commence en effet alors Oliver vient de perdre sa mère. Sa peluche, Mr Lumi prend alors vie et lui annonce qu'il existe un autre monde ou il pourrait retrouver sa mère tout en devenant un grand magicien. Oliver décide alors d'y aller et entame alors une aventure qui sera ponctuée de rencontre extraordinaire, et des révélations inattendues...

Si l'histoire n'est pas ouf de par des dialogues simples (mais pas niais) et bien écrits, les thèmes abordés sont très bons et peuvent même surprendre. La mort, l'amitié, l'amour, la tristesse, la dépression même, y'a réellement des scènes très poignantes et touchantes. On est typiquement dans le thème principal du "Voyage du héros" avec Oliver qui va sortir grandit de cette aventure, mais c'est aussi une histoire typiquement Ghibli, auquel le studio a participé au développement du jeu. Cela se ressent donc dans les thèmes du jeu, dans la DA, et dans les cinématiques en dessin animé, superbes.

La panoplie de personnages rencontrés est également du pur made in Ghibli, pour le meilleur. C'est frais, c'est beau, c'est génial et c'est même drôle par moment. Bref, les personnages, l'univers et l'histoire c'est du très bon généralement, et tout est expliqué, on est dans un RPG ou les cinématiques sont très présentes et prennent le temps de tout expliquer, ça fait du bien.

En soi, la chose la plus dérangeante dans le jeu, ce sont les combats et le gameplay en général. Même s'il n'est pas déplaisant, j'ai eu du mal avec le système de combat qui reprend la formule de Pokémon. On peut contrôler Oliver et ses amis pour lancer des sorts ou se battre, mais comme ils sont relativement faibles, on invoque donc des créatures que l'on aura capturer au préalablement. Les attaques se font automatiquement (c'est à dire qu'on appuie sur X pour frapper, on a une jauge qui va se remplir jusqu'à faire le tour, et jusqu'à ce que ce soit fait, le personnage attaquera). On va avoir de la magie, des objets, des invocations, le système est complet et facile à prendre en main, mais j'ai pas trop accroché. Assez lent, problèmes avec les autres personnages qui font quelques fois n'importe quoi, le notre a du mal à se repérer quand il attaque automatiquement, du coup on perd du temps sur notre jauge... Ce sont des défauts assez relous sur le long terme.

Mais en dehors des combats, le jeu est très plaisant à jouer. Exploration, quelques interactions avec le décor du à la condition d'Oliver (magicien, je le rappelle) que ce soit en donjon ou sur la World map (meilleur thème musical de World map, merci Joe), l'exploration dans les villes est impeccable... En réalité, au delà des combats, je n'ai rien à reprocher à Ni No Kuni, qui est un jeu fantastique et intéressant jusqu'à la fin. Il a tout pour lui, et je n'attends qu'une chose, que sa suite fasse de même et soit encore meilleure.

Ni No Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste est un des meilleurs RPG de la gen précédente, et nous propose une aventure digne des plus grands Ghibli en termes d'univers et de DA. Le voyage se veut rafraichissant et bienveillant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 148 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Sephrius Ni no Kuni : La vengeance de la Sorcière céleste