Little Big Adventures in the Sky

Avis sur Omno sur PC

Avatar LoutrePerfide
Test publié par le
Version PC

Développé par Jonas Manke et co-édité par Future Friends Games, Omno est un jeu d’aventure solo financé par une campagne Kickstarter dans lequel on incarne un personnage plongé dans un monde fantastique et où il devra mener à bien sa quête. Point notable, le jeu est développé par une seule personne à savoir Jonas Manke qui avait précédemment travaillé dans le milieu des jeux vidéos et du cinéma.

Après une campagne Kickstarter maitrisée de main de maitre et une explosion sur les réseaux sociaux et autres organismes de presse vidéo-ludique, Omno est parvenu à se faire une place dans la Wishlist Steam de nombreux joueurs et même de se payer le luxe d’être mis en avant par Epic en Mai dernier lors de la présentation de la version 5.0 du moteur.

Omno nous propose donc un un voyage à travers un ancien monde fantastique. On y incarne un jeune homme qui doit mener à bien une quête dans de nombreux biomes différents peuplés de créatures mystérieuses et non hostiles. On avancera dans le jeu par le biais de puzzles et d’énigmes, on pourra également découvrir des secrets et bien des créatures mystiques.

Omno est avant tout une expérience unique à vivre. Pas de gros challenge, pas d’ennemis, pas de combats et surtout pas de Game Over. Notre mission est simple, restaurer des autels afin de pouvoir passer à la zone suivante. Il vous en faudra 3 pour activer la zone suivante mais sachez qu’il est possible de dénicher toutes les orbes et toute l’histoire du jeu en explorant un peu.

Le jeu se démarque déjà grâce à son style graphique simple mais ô combien élégant. La direction artistique est vraiment au top et je n’ose imaginer tout le boulot qu’il a fallu faire pour créer tout cet univers si cohérent par une seule personne. Pour ceux qui achèteront l’artbook disponible aux backers de la campagne Kickstarter, sachez qu’il y a beaucoup de détails sur la création non seulement du jeu et des créatures mais également pas mal d’informations sur la génèse du projet.

Forcément, beaucoup feront le rapprochement entre OMNO et Journey mais le premier parvient à tirer son épingle du jeu en étant unique dans son gameplay et dans sa façon de gérer nos déplacements et la logique de ses puzzles. Oui, on pourra surfer sur du sable (sans forcément avoir les pieds dans l’eau) ou sur de la neige mais ce biais sera surtout utile pour se déplacer rapidement plutôt que de déclencher des séquences sur rail comme dans l’excellent Abzû par exemple.

Omno propose également un panel de variations du gameplay plutôt bien senti et on se surprend à ne jamais s’ennuyer ne serait-ce qu’une seule seconde lors des 6-7 heures que dure notre aventure. La bâton provenant d’une ancienne civilisation est fort utile et il nous permettra de faire bien des actions. On pourra ainsi surfer sur lui, communiquer directement avec les créatures afin qu’elles nous donnent une partie de leur essence vitale mais également nous permettre de nous téléporter.

Le voyage de Chi-OMNO
Omno ne fait donc pas les choses à moitié, il y a beaucoup de choses à voir mais aussi à faire. En plus de la recherche des orbes, on pourra également chercher des parchemins nous permettant d’en découvrir plus sur le monde qui nous entoure et sur ce qui est attendu de notre protagoniste. Il en existe 3 par biomes et ils vous seront utiles pour terminer le jeu à 100%.

Sachez d’ailleurs qu’il ne sera seul dans cette aventure, on sera accompagné par une charmante créature volante qui nous aidera dans notre aventure en essayant tant bien que mal de nous indiquer là où il se rendre pour pouvoir avancer. Ce n’est pas toujours très efficace soyons clair mais je ne suis pas resté bloqué plus de 10 minutes sur un puzzle ou sur une énigme. Il lui arrive d’ailleurs de ne pas toujours savoir où se placer mais on ne lui en tiendra pas rigueur.

Pour ceux qui se demandent si on peut caresser ladite créature, je vous répondrai par l’affirmative! Soyez donc rassuré. Il n’y a d’ailleurs pas qu’elle qui est à découvrir, il faudra aussi faire la connaissance de 41 créatures afin de remplir confortablement son OMNO-Dex. Sincèrement, il me semble impossible de passer à côté de l’une d’elle tant les niveaux sont remarquablement bien désigné.

Pour être honnête je trouve que la source d’inspiration artistique de OMNO se retrouve plus dans les productions Ghibli que dans d’autres jeux vidéos par exemple. Cet univers est vivant et il arrive à être crédible grâce au remarquable travail apporté aux animations dans le jeu. Forcément, Jonas Manke étant animateur, on voit immédiatement la différence qualitative avec d’autres productions indépendantes.

L’OMNO-tion est palpable
Omno ne se contente pas seulement de chatoyer nos yeux et nos oreilles, il arrive également à nous raconter une histoire poignante sans la moindre parole. Pour peu que l’on se donne la peine de tout explorer, on se rend compte que l’histoire est vraiment intéressante même sans en faire des caisses sur l’émotion avec des ressorts dramatiques connus et rincés. Pas de cutscene larmoyante, pas de morts, rien de tout cela.

Le jeu fait dans le simple et l’efficace, on débarque dans une zone, on explore, on cherche le cercle de méditation nous permettant de trouver les points d’intérêts du niveau et on se met à chercher les puzzles. Si on est motivés, on va à la chasse aux divers créatures et aux parchemins (non indiqués par le bâton par ailleurs, va falloir explorer) mais le vrai sel du jeu, ce sont les puzzles et les énigmes.

Il y en a de plusieurs sortes, certaines nous demanderont de l’agilité, d’autres de la vitesse d’exécution et d’autres encore de la logique. Rien d’insurmontable, la preuve j’ai terminé le jeu à 100% dès ma première partie, mais les plus jeunes d’entre vous auront peu de mal. Mon fils de 10 ans est parvenu à gérer tous les puzzles sans grande difficulté par exemple, plus jeune, ce sera plus compliqué.

OMNO fera le bonheur de la chaine YouTube Girlfriend Reviews par ailleurs étant donné que regarder quelqu’un jouer au jeu est tout aussi plaisant que d’y jouer. C’est une expérience à vivre à plusieurs si possible.

Il y a des séquences magnifiques dans le jeu que l’on a pu apercevoir dans les derniers trailers et franchement c’est un vrai régal que ce soit pour les yeux mais également pour les oreilles. En effet le jeu est vraiment superbe avec des décors variés et toujours bien à propos dans l’univers du jeu.

Floating Through the Clouds
Techniquement OMNO est bluffant pour un jeu réalisé par une seule personne. Le moteur Unreal Engine est bien utilisé et il n’y a que très peu de ratés techniques. Graphiquement il y a pas quelques options à choisir mais le frame rate du jeu est excellent même sur une machine plutôt ancienne. Il y a 3 modes de qualités différentes, la gestion du brouillard volumétrique et la limitation des FPS pour les possesseurs d’écrans 144hz ou plus.

En plus de son ambiance et de sa réalisation graphique, OMNO a un autre très gros point fort, sa bande son. Elle parvient à se faire discrète mais elle est toujours là au bon moment pour mettre en exergue certaines situations ou certaines rencontres plus importantes que d’autres. Je ne sais pas si elle sera en vente en tant que DLC sur Steam mais je viens de la récupérer suite à mon pledge Kickstarter et je suis très content de voir que tous les MP3 sont bien taggués contrairement à la bande son de Scarlet Nexus pour ne citer que lui (gros bordel d’ailleurs pour tout retaggué comme il faut).

Omno est intégralement en français dans le texte et je n’ai pas remarqué de grosses fautes même si certains termes ne me semblent pas les plus appropriés vu le contexte mais sincèrement ce n’est pas bien grave. Le jeu se termine en 5-7 heures pour les plus aguerris d’entre vous et il ne vous faudra qu’une seule partie pour débloquer tous les succès du jeu ce qui fera plaisir aux amateurs de succès compulsifs, oui j’en connais!

On notera également un mode Time Attack qui nous permettra de mesurer nos meilleurs temps de glisse sur le parcours enneigé pour le moment, c’est simple mais toujours efficace et cela permet à tout le monde de revivre cet excellent moment dans le jeu.

Le jeu est disponible sur Steam, Epic Games Store, Xbox One, Xbox Game Pass PC et Console, et PlayStation 4. Il sortira bientôt sur Switch car il demande encore quelques aménagements pour tourner sur la console de façon parfaitement fluide.

Au final, Omno est un jeu apaisant et remarquablement bien réalisé qui montre que l’on peut encore réussir à se démarquer en tant que développeur indépendant (comme The First Tree par exemple) en 2021. Le jeu est également très agréable à jouer et on passe vraiment un excellent moment à explorer cet univers unique qui mérite très clairement d’être découvert par le plus grand nombre. Foncez!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 202 fois
0 apprécie · 2 n'apprécient pas

Autres actions de LoutrePerfide Omno