L'odyssée d'un puzzle cosmique

Avis sur Outer Wilds sur PlayStation 4

Avatar Tim Spekler
Test publié par le
Version PlayStation 4

[Spoil: les 45 premières minutes de jeu]

L'habit ne fait pas le moine

Il faut bien l'avouer, Outer Wilds n'est pas très vendeur sur le papier. On y fait quoi ? Explorer et lire des textes anciens ? Mouai.. Bien loin de beaucoup de standards de l'industrie, il faudra plusieurs critiques excellentes sur ce titre pour me décider à m'y mettre. Et une fois les manettes en main, Outer Wilds nous aspire dans une expérience immersive, unique et envoutante. On se demande pourquoi on ne l'avait pas fait plus tôt. On en sortira changé, touché, ému. Quelle claque !

Hal, ouvre la porte s'il te plait.

Tout démarre sur notre petite planète d'Atrebois ou l'on explore un village et discutons avec quelques habitants. On y découvre les différents éléments qui nous accompagneront tout le long de notre périple. Après 20 bonnes minutes, on arrive à notre vaisseau spatial et c'est parti ! On se retrouve en quelques secondes propulsé dans l'espace au beau milieu d'un système planétaire. On a envie de partir explorer chaque recoins de chaque planète, de s'amuser avec les attractions gravitationnelles. Mais dans le même temps, un élément reste troublant : quel est notre objectif ?

Alors en quoi consiste cette mission ? …Quête ? …Chose ?

C'est déjà un changement important comparativement à beaucoup d'autres jeux : nous ne sommes pas pris par la main. Pas de quête, pas d'objectif, simplement notre curiosité. Au départ, on découvre de nouvelles planètes. On tombe nez à nez avec des fragments de textes anciens, mais rien n'est clair. On comprend que l'on doit chercher nos camarades astronautes, on essaie de les trouver. Mais à peine le temps d'aller plus loin, notre système planétaire éclate dans une supernova et on reprend le jeu 22 minutes en arrière. On repart, on explore, on apprend. Puis 22 minutes plus tard, retour à la case départ. Dans cette boucle temporelle, rien ne change jamais sauf nous, joueur. Nous avons changé car nous avons appris. Et c'est dans cette boucle de 22 minutes que nous allons apprendre toujours d'avantage, recoller les morceaux, pour comprendre l'histoire de cet univers et notre but.

Cohérence et non réalisme

Alors qu'est ce qui rend Outer Wilds si prenant ? Tout d'abord, l’exploration : vivifiante, attirante, effrayante. Les échelles sont vertigineuses. Le soin apporté à chaque planète les rend denses et uniques. Le monde est organique, il vit sans nous et n'a pas besoin de nous. L'autre atout majeur d'Outer Wilds est son histoire, qui n'est pas décrite mais que l'on vit dans notre interprétation. On est face à un puzzle géant, une énigme où il faut rassembler chaque pièce et comprendre comment elles s'imbriquent pour que tout fasse sens. Nos théories sont sans cesse remises en question, et nous sommes toujours en quête de plus d'indices pour assouvir notre curiosité.

Un jeu qui fait aimer le jeu video

En clair, si vous aimez l'exploration et la narration, vous allez vivre potentiellement un de vos plus grands moments de jeu video. Car même après avoir lâché la manette, il sera trop tard. Vous n'y jouerez jamais deux fois de la même façon. Vous avez évolué avec Outer Wilds, vous avez changé, il n'y a plus de retour en arrière.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 96 fois
Aucun vote pour le moment

Tim Spekler a ajouté ce jeu à 1 liste Outer Wilds

Autres actions de Tim Spekler Outer Wilds