👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Voici un jeu assez difficile à jauger et à expliquer... Je donne une note maximale, mais c'est difficile de dire "car il est meilleur que tel autre jeu que lui je noterai 9", la raison à ça est que j'ai trouvé l'expérience que proposait ce Outer Wilds assez unique.

Elle est loin d'être parfaite, mais son originalité couplée à un certain nombre de moments où quand tu les vois pour la première fois tu te dis "oh putain!", ça fait qu'au final la découverte de ce jeu est assez fascinante (bien sûr il faut y jouer sans se renseigner du tout sur ce que c'est, ce qui a perso été mon cas, je ne savais même pas à quoi les graphismes allaient ressembler).

Bref, pour parler de ce jeu, je dois obligatoirement gâcher la surprise, je conseille à tous de se faire sa propre opinion en le découvrant totalement.

Y'a vraiment pas mal de choses que je trouve assez géniales dans ce jeu. Tout d'abord, à moins que ma mémoire me fasse défaut, je ne crois pas que j'avais vu jusque là de jeux vidéo qui faisaient une bonne utilisation de la boucle temporelle (qui a été bien utilisée dans plusieurs films/séries). Et là c'est vraiment très bien utilisé, car pour progresser à certains endroits il faut connaître le timing de certaines choses qui se passent à l'échelle macro, et rien que ça c'est assez génial (notamment avec la planète du sable).

Ce qui m'amène à parler de la grandeur des forces mises en jeu : deuxième chose géniale. Alors oui les graphismes ça reste du jeu indé, faut pas s'attendre à 10 000 polygones, mais je trouve que ça garde un cachet avec l'éclairage, et surtout comme j'a dit, quelle grandeur. Voir cette colonne de sable, ces trombes marines géantes, les énormes morceaux de roche qui se détachent en direction du trou noir, etc... C'est énorme quoi. Moi je me suis forcé à jouer à ce jeu dans de bonnes conditions (c'est à dire que j'attendais tous les jours que ça soit le soir, pour que ça soit parfaitement silencieux, à température basse, et sans soleil qui vient gêner), en essayant de m'immerger dedans au maximum, et à chaque découverte j'y étais vraiment quoi, j'me disais "mais c'est quoi ce bordel" ^^. On est pas non plus dans Interstellar, mais Outer Wilds est un des rares jeux qui m'a mis dans des conditions où j'avais l'impression d'être nu face aux forces de la nature m'entourant.

Et pourquoi ? Troisième très bon point. Car son exploration est 100% ouverte. En fait, le jeu n'a pas de but apparent. Et ça je pense que y'a pas mal de joueurs qui ne vont pas apprécier à cause de ça, car ils vont s'emmerder, ils ne vont pas trouver ça intéressant d'aller explorer au hasard. Bref ça ne sera pas un jeu pour eux. Mais bon c'est pas grave, on ne peut pas tous tout aimer ^^, et ce jeu est plutôt fait pour ceux qui aiment farfouiller sans s'attendre à forcément "progresser" de façon significative. Et ce que j'ai trouvé d'autant plus intéressant avec ce Outer Wilds, c'est que ce qu'on trouve c'est vraiment de l'information. Et rien que ça, c'est très rare dans le jeu vidéo. Alors bien sûr ça fait très longtemps qu'on explore pour trouver de l'information (les notes immersives de Resident Evil, les audiologs de System Shock 2, etc etc...), mais là on va encore plus loin avec Outer Wilds, car "comprendre ce qu'il se passe" est presque l'unique chose sur laquelle on se concentre, au fur et à mesure qu'on se familiarise avec son univers.

Je pourrais encore développer ce que j'ai bien aimé dans ce jeu (entre autres le thème de l'univers, l'utilisation de la roche quantique, le level design varié, le "scout" qu'on envoie en trajectoire courbée autour de la planète, etc etc...), mais pour éviter que ça s'éternise, je vais plutôt passer à ce qui m'a moins plu.

Alors, la mécanique de la boucle de 22 minutes, elle est géniale, mais putain qu'elle est également casse-couille. Si vous savez le nombre de fois où j'étais tranquillement en train d'explorer et puis hop, retour à la case départ... C'est marrant les premières fois, mais quand t'essaies d'être minutieux dans ton quadrillage des lieux (et notamment ceux où le temps entre en jeu, donc Hanging City et Sunless City), devoir se retaper encore et encore et encore le chemin jusqu'à la planète peut devenir légèrement gavant, ne se le cachons pas ^^ (surtout que la toute première fois que ça m'est arrivé, j'étais en train de parler à un personnage, le tout premier personnage que je découvre, je suis en train de lui parler et hop l'écran s'éteint, et lorsque je reviens après pour le voir, il me dit direct "t'es de retour ?", sans que j'ai l'occasion de savoir quel était le vrai dialogue de la première rencontre. Rageant ^^).

Et toujours dans le même thème, je dirais que les seuls moments dans le jeu que j'ai trouvé pénibles, c'est quand tu fais des trucs qui sont assez longs à faire, et que tes tentatives résultent juste à ta téléportation à la case départ soit parce que tu crèves (putain me faire chier à atteindre la Sun Station pendant des plombes et ensuite faut faire un espèce de saut qui t'aspire vers le soleil, merci ^^) soit parce que c'était pas ça et tu te rends compte qu'il reste moins de 10 minutes donc autant se suicider plutôt que de tenter autre chose pour ensuite ne plus avoir le temps si tu réussis (beaucoup plus de suicides/méditations que de vraies morts dans ce Outer Wilds ^^).

Enfin, même si au global j'ai beaucoup aimé l'ambiance que créait ce jeu, comme j'ai dit j'aime bien cette histoire où l'on découvre les efforts d'une race pour comprendre l'univers... Ben malgré ça j'ai trouvé que la narration aurait pu être bien meilleure. Alors elle est bien hein, mais je sais pas... Que ça soit dans les messages qu'on trouve, ou les personnages à qui l'on parle et qui ont totalement perdu le goût de l'exploration (je peux les comprendre s'ils en sont à leur 1000eme boucle, mais bon ^^)... Y'a vraiment que quand on rencontre le Nomai qu'il se passe quelque chose. Alors que je pense que ça aurait pu être passionnant en terme d'écriture beaucoup plus souvent. J'aurais voulu que les personnages racontent des anecdotes de fou, que les messages qu'on trouve parle de moments sanglants avec de l'émotion. Le ton du jeu est un peu trop léger au global pour mon goût, comparé au degré d'immersion qu'il offre à côté de ça.

Après, je me plains de certains trucs, mais bon je chipote un peu également hein. Car bon tomber dans le soleil et être exaspéré, c'est un fait, mais le fait que ça soit possible, je trouve ça excellent ^^ (tout comme glisser d'une roche, tomber dans le trou noir et se retrouver à 20km de là où je voudrais être et se suicider, c'est chiant, mais c'est évidemment une qualité que ça puisse arriver, et pas l'inverse. Et puis au final l'ambiance est trop "légère" pour moi mais bon, c'est cool quand même, et il en faut aussi des jeux immersifs avec des ambiances légères).


Bref, une expérience qui n'offre ni un gameplay ultra fun et nerveux, ni un scénario ultra-profond/passionnant, ni des graphismes à t'arracher la rétine. Une expérience qui a ses hauts et ses bas, mais qui pour peu qu'on accroche bien à ce type de délire d'exploration, ben ça vient combler un trou vidéoludique dont on espère que d'autres s'inspireront dans le futur.

diegowar
10
Écrit par

il y a 2 ans

3 j'aime

Outer Wilds
lhommegrenouille
10
Outer Wilds

22 minutes de pure intelligence. Encore et encore...

22 minutes. Quand j’ai compris, au bout de quelques cycles de jeu, que ce titre pouvait – techniquement parlant – très bien se finir en une seule run de 22 minutes, là j’ai pris conscience du monstre...

Lire la critique

il y a 2 ans

61 j'aime

34

Outer Wilds
Benetoile
10
Outer Wilds

Poésie d'un cosmos éphémère

Critique publiée à l'origine sur Etoile et Champignon.fr Outer Wilds est un jeu d’exploration unique en son genre, qui fait se succéder des émotions très diverses : s’y mêlent une grande excitation...

Lire la critique

il y a 2 ans

30 j'aime

Outer Wilds
zero_argument
10
Outer Wilds

Loop is loop is loop is loop is...love

Outer Wilds c'est la nana assise au fond du bar, loin des lumières du dancefloor et qui ne demande rien a personne. Pas super bien looké mais qui a quand même l'air sympa. Et comme j’en ai un peu...

Lire la critique

il y a 3 ans

21 j'aime

7

Sonic CD
diegowar
4
Sonic CD

Critique de Sonic CD par diegowar

Quelle déception !! Et ma note n'est pas due à ma déception, c'est la note que je trouve que ce jeu mérite, je ne le trouve pas, mais pas du tout, bon, ni même moyen. Les thèmes des niveaux (à part...

Lire la critique

il y a 9 ans

14 j'aime

10

Home
diegowar
5
Home

Critique de Home par diegowar

Une tentative louable mais qui peine toute de même à convaincre. Se débarrasser de tout gameplay d'action pourquoi pas : pour raconter une histoire on n'a pas toujours besoin de faire interagir le...

Lire la critique

il y a 9 ans

8 j'aime

2

Dead Cells
diegowar
5
Dead Cells

Critique de Dead Cells par diegowar

Par où commencer... Ben c'est simple, il y a des gens qui aimeront plus ou moins le système de loot, le fait que le jeu te pousse à jouer de façon kiki mou vu que la vie remonte rarement, etc.....

Lire la critique

il y a 3 ans

7 j'aime