A mi-chemin entre Amnesia et un walking simulator.

Avis sur Outlast sur PC

Avatar Jopopoe
Test publié par le
Version PC

On incarne un journaliste d'investigation qui vient enquêter sur un asile suspect, et l'arrivée sur les lieux est très réussie : l'ambiance est excellente et n'est pas sans rappeler le début du premier Resident Evil et son manoir mystérieux.

Mais on se rend bien vite compte que le jeu va user et abuser du jumpscare à répétition pour tenter de nous faire peur, avec une musique intense en préalable pour fatiguer nos nerfs, une respiration haletante plein nos oreilles, avant de nous balancer un gros truc en pleine face. Perso ça n'est pas ce que je préfère, et le jeu ne m'a pas réellement effrayé au final, même si j'ai bien bondi deux-trois fois.

Pour renforcer l'immersion (et donc en théorie la peur) le jeu donne dans le body awareness bien prononcé, mais les mains sont ratées et au final ça ne marche pas très bien.

Globalement le jeu est plutôt joli, mais il triche avec l'éclairage pour renforcer l'obscurité ambiante, et ça m'a beaucoup perturbé. En gros lorsque vous regardez dans un coin sombre l'écran va s'obscurcir encore plus pour vous empêcher de voir ce qui s'y trame, et vous forcer à utiliser la fonction infrarouge de votre caméra. Une sorte d'accoutumance à l'obscurité inversée qui fait tellement fake qu'elle casse un peu trop l'immersion à goût.

Autre défaut un peu bête mais qui m'a crispé comme c'est pas permis : la musique qui accompagne chacune de vos morts est extraordinairement stridente, un truc cacophonique qui vous vrille le tympan et qui m'a forcé au bout d'une heure de jeu à me jeter sur la touche mute de mon clavier à chacun de mes décès pour ne pas subir cet assaut insupportable de mes oreilles !

Le jeu ne propose pas de combat, juste de la fuite, ce qui peut fonctionner très bien (Amnesia en est la preuve) mais ce principe est ici écornée par le côté die-and-retry parfois pénible, et la frustration et la répétitivité qui vont découler de certaines séances où l'on meurt en boucle annihilent la peur qu'est censé provoquer ladite séquence.

Car le gameplay est globalement hyper limité quand même : recherche et activation d’"interrupteurs" en esquivant un ennemi, et si on se fait voir on court se cacher le temps que ledit ennemis se calme. Et on y retourne. Le jeu déborde de scripts qui lui donnent un petit côté train fantôme de parc d'attraction, fort en émotions mais un peu limité quand même...

Oh et je ne mentionne pas l'histoire car elle est abracadabrantesque et incompréhensible : on pige pas grand chose et le peu qu'on comprend est sérieusement capillotracté !

Pas un immense jeu, mais l'ambiance est sympa quand même.

13/20

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 41 fois
Aucun vote pour le moment

Jopopoe a ajouté ce jeu vidéo à 1 liste Outlast

Autres actions de Jopopoe Outlast