Un jeu adapté aux joueurs d'aujourd'hui...

Avis sur PUBG: Battlegrounds sur PC

Avatar Duncan Kalyon
Test publié par le
Version PC

Attention : avis rédigé durant l'Early Access et donc susceptible de changer (un peu).

Généralement quand un jeu fait surtout parler de lui via Youtube et Twitch, j'ai tendance à beaucoup me méfier. Déjà parce que la majorité du publique et les principaux intervenants de ces deux plateformes sont plus souvent des abrutis qui pètent plus haut que leur cul, que des gens vraiment intelligent avec deux doigts de réflexions. Sans oublier bien entendu le fait que l'on parle d'un jeu en Early Access, sur un thème qui est très tendance depuis quelques temps: le Battle Royale. Malheureusement je suis quelqu'un de trop curieux, je ne pouvais donc pas passer à côté de Playerunknown's Battleground, alias le jeu au titre le plus con et long, alias PUBG pour des raisons pratiques évidentes.

Les qualités évidentes

Pour peu que l'on se soit un minimum intéressé au jeu sans pour autant y avoir joué, ce qui va suivre vous semblera assez évident.

Tout d'abord PUBG repose sur un principale : adapter Battle Royale (le film, le roman, ou le manga), ou si vous avez des goûts de chiotte (chose trop courante de nos jours) Hunger Game, en jeu vidéo multijoueur. L'idée est donc très simple : 100 joueurs, en solitaire ou en équipe, sont lâché une grande île avec pour objectif d'être le derniers survivants. Pour y parvenir ils vont devoir récupérer de l'équipement et de l'armement, tout en évitant ou en tuant les autres joueurs, le tout sans se faire griller par un espèce de mur électrique qui réduit la zone de jeu au fil du temps. Et histoire de rendre les choses encore un peu plus intéressantes, certaines zones sont aléatoirement bombardées et régulièrement un avion vient larguer une caisse contenant du très bon équipement.

C'est simple, c'est court (une trentaine de minute environs) et assez sympa voir très fun à jouer en équipe. De plus le jeu n'est curieusement pas si frustrant que ça. Pourtant on se fait très souvent abattre en quelques balles par un tireur que l'on a été incapable d'identifier, ou de se faire connement ouvrir en deux en un coup de fusil à pompe par un type planqué dans les chiottes… De plus le jeu a quand même un côté aléatoire assez présent. Certes au fur et à mesure que l'on acquiert de l'expérience en tant que joueur, on parvient à survivre de plus en plus facilement. Mais il y a aura toujours le petit facteur chance qui viendra faire pencher la balance à notre faveur ou non.

Malgré tout ça je n'ai jamais été frustré ou énervé, alors que je suis pourtant quelqu'un d'assez nerveux. En fait une que l'on s'est fait tuer, soit on relance une partie en espérant faire mieux, soit on quitte le jeu pour y revenir plus tard. Je n'arrive pas bien à cerner comment les créateurs du jeu sont parvenu à obtenir se résultat.

Les défauts évidents

Jeu en Early Access oblige, il est évident que sur le plan technique il y a beaucoup de choses à dire. Les bugs sont bien présents, certaines animations font peine à voir, et la physique est parfois très étrange (surtout en véhicule).
Le jeu n'est bien optimisé, sauf si l'on bricole directement les fichiers de configuration pour, par exemple, activer la synchronisation verticale qui n'existe pas dans le menu des options. Enfin l'interface est aussi rustique peu encourageant, et c'est encore pire en français.

Esthétiquement le jeu n'est vraiment pas attirant. Certes ce n'est pas totalement moche non plus, mais les textures sont parfois bien baveuse et l'ambiance très "Europe de l'Est" ne plaira pas à tout le monde.

Réaliste mais (surtout) pas trop

Mais le plus gros problème de PUBG, selon moi, c'est que l'on a clairement à faire à un jeu qui veut à la fois être réaliste, mais aussi plaire à tout le monde. Ce n'est pas étonnant si ce jeu a autant de succès auprès du grand public : le jeu est aussi simple à comprendre en jouant qu'en le regardant.

Et la meilleure illustration du problème est sans aucun doute cette putain de vue à la troisième personne ! D'un côté on a un jeu qui se veut réaliste avec un système d'arment assez complet, avec même un réglage des distances sur les lunettes, je suis d'ailleurs mais pas sur que la plupart des joueurs connaissent cette option. Le feeling des armes est par ailleurs assez bon et me semble même assez réaliste.
Malheureusement tout cela est foutu en l'air par une vue à la troisième personne qui permet tous les abus possibles. Ainsi on peut donc rester derrière son petit muret et regarder par-dessus sans se voir, et ce n'est là que l'exemple le plus évident. Mais est-ce pour autant si surprenant que les développeurs aient fait un tel choix ? Bien sur que non, il faut bien que le premier abruti venu de Youtube ou Twitch puisse avoir l'impression qu'il est un très bon joueur, et quoi de mieux qu'une vue TPS pour cela.

Une communauté… Débile

Ce n'est plus un secret depuis plusieurs années maintenant. Désormais lorsque l'on joue à un jeu multijoueur il faut savoir s'attendre à rencontrer une grande majorité d'abruti. Premier réflexe à avoir, couper les voix, sinon vous allez avoir le droit aux insultes et autres débilités. En fait c'est surtout ça qui m'énerve dans les jeux d'aujourd'hui, plus que de perdre parce que j'ai été mauvais. Croyez moi, une fois que vous aurez réglé le jeu pour n'entendre que les voix de votre équipe, vous vous sentirez tout de suite mieux.

Les choses auraient cependant put s'arrêter là si je n'avais pas eu l'idée de sonder un peu Youtube et Twitch pour voir un peu comment jouaient les autres, après tout le succès du jeu vient de là. Et c'est là que l'on se rend compte à quel point les joueurs sont devenus, comment dire… Toxique… Mais comme je n'ai pas envie de m'étaler sur le sujet, je vais me contenter là encore d'un seul exemple. Parfois vous vous demanderez peut-être, soit en jouant soit en regardant une vidéo (en direct ou non), comment certains joueurs parviennent à connaître votre position avec précision après que vous ayez tiré une seule balle. Pour certains c'est bien entendu grâce à l'expérience et le talent, cela je ne le nie pas. Mais il y aussi, et surtout, les petits malins qui profitent de tous ce qu'ils peuvent pour abuser du jeu. Par exemple réglant le jeu au niveau le plus bas, mais ça c'est quelque chose de connu depuis des années. Non là j'ai plutôt envie de citer cet exemple d'un streamer qui avoue, en direct, et qui même s'en vante, que grâce à sa carte mère Asus Gamer il a put installer un petit programme très pratique qui s'affiche par-dessus le jeu et qui indique la direction des tirs…

Verdict

Bien que PUBG soit un jeu assez sympathique, en l'état il n'en demeure pas moins globalement médiocre. Pourtant il est indéniable qu'il un grand succès, et une fois que l'on s'y est intéressé un peu et que l'on y a joué con comprend très vite pourquoi. Mais surtout PUBG est un jeu qui correspond bien au joueurs d'aujourd'hui : facile d'accès et surtout facile d'en abuser, permettant ainsi au plus abrutis de se croire meilleurs que les autres. Et c'est bien triste… Vivement des serveurs "harcore", avec une vue FPS obligatoire et une minimap en moins.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 610 fois
1 apprécie · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Duncan Kalyon PUBG: Battlegrounds