Désopilant et bien pensé.

Avis sur Paper Mario : La Porte Millénaire sur GameCube

Avatar Yohmi
Test publié par le
Version GameCube

J'avais acheté ce jeu à l'époque, car j'avais adoré Paper Mario sur Nintendo 64, ainsi que Mario&Luigi : Superstar Saga sur Game Boy Advance.

Mais, à cause d'une difficulté revue à la hausse (en tout cas dans mes souvenirs), et d'une ambiance pas sécurisante pour un sou, je m'étais arrêté non loin de la fin.
Alors, j'ai voulu prendre ma revanche.

D'une part, il faut le dire, ce jeu est excellent. Il s'agit d'un RPG totalement déjanté, rempli de lignes et de passages mémorables. Le système de jeu n'est pas en reste, puisque les combats vous demanderont une certaine stratégie.
En effet, alors que vous avez de nombreux partenaires qui vous suivront au long de cette aventure, les niveaux de Mario et des partenaires sont gérés de façon totalement indépendante.

Afin de faire évoluer vos partenaires, vous devez traquer des blocs plus ou moins bien cachés, qui serviront de monnaie d'échange sur le lieu principal de la carte. L'évolution est prédéfinie, elle augmente le nombre de points de vie, et ajoute une attaque spéciale prédéfinie. Mario, lui, à chaque niveau, peut gagner au choix des points de vie, des points fleur (pour les coups spéciaux) ou des points badge.
Les partenaires se servent sur la réserve de points fleurs de Mario.
Mais là où le jeu prend un tournant tactique, c'est au niveau des points badge. En effet, et c'est je crois ce qui m'avait fait abandonner à l'époque, les badges sont un élément essentiel du gameplay. Si vous trouvez les bons, et que vous définissez une stratégie avec, alors le jeu peut se révéler fort simple.
Ces badges peuvent avoir des caractéristiques variées. Certains augmentent vos points fleurs, certains augmentent votre défense, votre attaque, troquent un point d'attaque contre un point de défense et inversement, vous permettent d'utiliser de nouvelles attaques spéciales, vous permettent de retrouver de la vie aléatoirement durant le combat, vous permettent de résister au feu etc.

Ajoutez à cela des combats qui ne sont jamais passifs : appuyez sur A au bon moment, et votre attaque gagne en puissance. Appuyez sur A à un autre moment, et le public vous acclame (ce qui permet de faire monter une jauge d'un pouvoir spécial). Appuyez sur A au bon moment et votre défense augmente. Appuyez sur B au bon moment, et l'ennemi ne vous touche pas et prend des dégâts. Appuyez sur X au bon moment, et vous éviterez les canettes, les os ou les cailloux que le public vous jette.
Saupoudrez le tout par des combats qui ne sont pas aléatoires (les ennemis apparaissent sur la carte, vous pouvez les éviter, les attaquer, ils peuvent vous attaquer), des énigmes qui vous poussent à utiliser les caractéristiques de vos partenaires, et mâtinez la recette de dialogues particulièrement barrés (je suis un fan inconditionnel des corbeaux qui parlent des énergies renouvelables et de l'avenir de la communication informatisée), et vous obtenez Paper Mario 2.

Au niveau de la durée de vie, j'en ai eu (sans courir ni effectuer toutes les quêtes facultatives) pour 40 heures. Le jeu n'a graphiquement pas pris une ride, les animations sont nombreuses et réussies, l'univers graphique est cohérent et varié, les habitants de ce petit monde sont tous différents (et pourtant très nombreux), et il n'y a finalement qu'un petit regret, c'est le 4:3. Hormis ce détail, sur Wii en 480p, le jeu reste une merveille.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
1 apprécie

Autres actions de Yohmi Paper Mario : La Porte Millénaire