Sage comme une image ? Pas sûr !

Avis sur Paper Mario : La Porte Millénaire sur GameCube

Avatar K A N N I  B A L
Test publié par le
Version GameCube

"Mais mec, pourquoi t'as racheté une GAMECUBE ???
-J'avais besoin de rejouer à un jeu !!!
-Kuua ? Juste pour ça !? C'est quel jeu à la con que tu voulais !
-Paper Mario : La Porte Millénaire
-Et y avait-il une raison spéciale à cette folie ?
-Laisse moi te l'expliquer."

Réalisation
Passons directement à la première chose qui frappe dans la série Paper Mario, le design papier qui embellit le côté RPG. C'est un pari réussi de la part de Nintendo pour ce changement de cap, le but étant bien évidemment d'attirer l'œil et la curiosité des personnes tombant par hasard sur une pub ou une image. C'est avant tout un objet de promotion car la série n'est pas la première tentative de BIG N de vouloir faire emprunter au plombier un autre chemin que les jeux de plates-formes ou sport. Et oui, en 1996 sort Super Mario RPG sur Super Nintendo, jeu dont nous avons peu entendu parlé et fut un échec.
Pour retenter un Mario-RPG, l'initiative des designer se veut plus que bienvenue. Les graphismes, l'animation, les décors sont tous très bons. Il en est la même chose pour les dialogues qui ne manquent pas de pêche ! (SI ce n'est les dialogues explicatifs et longs bien sûr...)
Le format papier va aussi permettre l'introduction de personnage tous plus loufoques les uns que les autres pour nous faire entrer dans un monde de folie ! Où qu'on aille, nous croisons forcément un personnage qui vous marquera. La mention spéciale revient aux compagnons qui rejoignent notre équipe et qui viennent combler un fan-service maitrisé du début jusqu'à la fin de l'aventure en croisant tout type de personnage de l'univers Mario : un Yoshi bagarreur, un marin Bo-Bomb, une Goomba étudiante en archéologie, une dame nuage à l'allure d'Aretha Franklin etc.... Ici ce sont vos compagnons, la panoplie de personnage se veut encore plus remplie !

Gameplay
Ici, c'est comme le cochon, tout est bon ! Les combats sont très bien dosés ; ni trop simple, ni trop dur. J'ai peut être fait le jeu sans avoir perdu mais celui-ci m'a quand même réservé quelques moments de tension. Par ailleurs le jeu ne s'encombre pas de statistiques à l'instar des autres RPG, dans Paper Mario tout se mise sur le réflexe et l'attention que cela soit pour l'attaque ou pour la défense. Etrange me direz-vous, mais efficace et originale parce que cela fait qu'on ne s'ennui pas pendant les combats. On ne doit pas relâcher un seul instant notre attention pour infliger un maximum de dégâts à l'adversaire ou limiter les dégâts subis sur nous.
Un autre fait vient endiabler l'ambiance des combats : les spectateurs. Les combats ne sont pas des affrontements dans un environnement, mais se passe sur une scène de spectacle. Qui dit scène dit spectateur. Ils sont autant utiles pour la réalisation que pour le gameplay : plus ils sont contents du show donné, plus on bénéficie d'étoile pour utiliser nos bonus.
Mais le côté RPG n'est pas négligé pour autant. A chaque niveau passé, nous avons le choix entre Point de vie, Point de Fleur et Point de Badge. Se concentrer sur un seul permet une approche différentes sur les combats. Le premier permet de tenir sur le long terme des combats, le deuxième permet d'expédier vite fait les ennemis à l'hôpital pat l'utilisation de capacité spéciale coutant des Points Fleurs, et le dernier permet de débloquer justement ces capacités grâce à des badges que l'on trouve dans la nature ou que l'on achète. (Perso l'approche la plus tactique se veut la répartition équilibrée entre les Points)

Scénario
Celui-ci se veut un mixte standard entre un Mario et un RPG. Il faut sauver la princesse Peach et empêcher les forces du mal de se répandre. Mais la qualité du scénario se veut par le voyage qu'il nous fait entreprendre. Il nous fait voyager d'un bout à l'autre du royaume dans lequel nous sommes en passant par toutes les atmosphères imaginables : Un château digne d'un Niveau Bowser, une forêt mystique, la folie d'une arène de combat, une île hantée par un fantôme pirate et j'en passe.

Cette deuxième tentative du format papier du plombier moustachu est une véritable réussite avec une réalisation délirante, un gameplay aux petits oignons et un scénario classique mais qui nous montre d'une chouette façon le background du jeu.

"Tu comprends maintenant pourquoi ?
- Nan j'm'en fous, passe moi les chips plutôt"

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 173 fois
5 apprécient

K A N N I B A L a ajouté ce jeu vidéo à 13 listes Paper Mario : La Porte Millénaire

Autres actions de K A N N I B A L Paper Mario : La Porte Millénaire