Un épisode qui se rapproche de l'Ace Attorney idéal !

Avis sur Phoenix Wright : Ace Attorney - Dual Destinies sur Nintendo 3DS

Avatar Pgmallstars
Test publié par le
Version Nintendo 3DS

Faisons simple, faisons bien.

J'ai joué aux quatre épisodes précédents : je n'ai pas encore fait ni les Miles Edgeworth, ni Professeur Layton vs. Phoenix Wright. Je reviendrai donc très certainement à cette critique une fois ces derniers complétés.

Dual Destinies est pour moi un épisode très réussi, à bien des niveaux et qui perd un peu de l'essence de la série dans la foulée. C'est ainsi que j'ai pu découvrir avec joie le widget d'Athena, bien exploité et novateur ! On retrouve le magatama de Phoenix, le bracelet d'Apollo mais de manière trop expéditive et avec moins de difficultés que dans les volets précédents. Où sont passées les pénalités, même hors procès, que l'on subissait lorsqu'on faisait une erreur ? Alors certes, dans les faits, cela ne change pas grand chose car il suffisait de charger sa partie pour recommencer l'interrogatoire depuis le début. Mais tout de même, on perd cette montée d'adrénaline et cette peur de mal faire que l'on ressentait lors de ces phases de jeu. On aurait pu penser à un système alternatif que celui de pénaliser à la moindre erreur ou celui de ne recevoir aucune pénalité ?

Bien évidemment, Dual Destinies étant très réussi, il est doté de nombreux mécanismes qui rendent l'aventure plus agréable comme la possibilité de sauvegarder à n'importe quel moment du jeu, le fait de pouvoir appuyer de suite sur le bouton "b" pour accélérer les dialogues, de pouvoir jouer au jeu sans le stylet mais entièrement à l'aide des boutons, de revenir à l'écran titre très facilement, de relire les dialogues du jeu les plus récents n'importe quand, etc.
Le jeu réussit également en terme d'immersion avec sa jolie 3D, ses nombreuses cinématiques, les quelques sons que certains personnages émettent, parmi d'autres choses. Dommage que la 3D n'ait pas été plus exploitée : on pourrait imaginer d'autres points de vue depuis lesquels "balayer" le tribunal (derrière le juge, au-dessus du tribunal, depuis le jury, etc.) et non simplement le même mouvement de la caméra horizontal de droite à gauche.

On offre à présent au joueur un bloc-notes qui permet de savoir où aller en cas de détresse, ou bien l'avis du coéquipier/de la coéquipière lors des procès en cas de pépin qui permet de savoir quelle déclaration questionner. Bonne idée, vraiment, mais pas forcément pour Dual Destinies, qui n'est pas l'épisode le plus dur de la saga. Je vois là le désir des développeurs d'atteindre un public plus large, qui serait plus réfractaire au côté méticuleux des interrogatoires et qui manquerait de patience. Ce n'est pas moi qui vais leur jeter la première pierre : je dois avouer qu'il était agréable de ne pas avoir recours à une solution pour savoir quelle phrase questionner ou quelle pièce à conviction fournir (même si, une fois encore, je n'ai pas fait appel à l'aide de mes coéquipiers car la difficulté n'était pas présente).

J'ai adoré Trials and Tribulations, mais j'ai eu beaucoup de mal avec le manque de flexibilité quant aux objets à montrer pour prouver que tel témoignage pêchait. Il serait intéressant de pouvoir présenter plus d'un objet, lorsque ceci est possible, dans ce genre de situation. Dual Destinies est donc et intéressant, et frustrant à ce niveau-là car il est plus évident de trouver le bon objet à présenter mais le niveau de difficulté est revu à la baisse : où es-tu juste milieu !?

Un mécanisme de jeu que j'attends avec impatience est le suivant : assumer ses erreurs en tant que joueur jusqu'au bout. On pourrait penser à la possibilité pour les joueurs d'aller jusqu'au bout de leurs idées lors des procès, de présenter des pièces à conviction, de maintenir que tel ou tel témoin dit vrai, etc. pour finalement ne pas obtenir le verdict souhaité. A l'inverse, la série nous arrête de suite (ou presque) lorsque nous sommes dans l'erreur, ce qui permet au joueur de retomber sur ses pattes et essayer une autre approche. Imaginez la frustration que le joueur ressentirait en pensant bien faire jusqu'au bout pour finalement "perdre" le procès !

Petite note à part : j'ai remarqué beaucoup (trop) d'erreurs de grammaire dans la traduction de Dual Destinies. J'en avais déjà remarqué dans les autres épisodes mais celui-ci m'a particulièrement plus marqué de côté-là. Rien de bien méchant mais il est toujours plus agréable de jouer à un jeu bien traduit et grammaticalement correct.

Pour finir, je "regrette" d'avoir pu deviner qui était le coupable à chaque affaire (ou presque). Par ailleurs, j'ai aimé le côté mouvementé et animé du jeu qui n'était pas toujours à l'appel dans les précédents volets. Certains regrettent le fait de ne plus pouvoir analyser chaque lieu mais seulement celui du crime. Je comprends et je suis d'accord : on perd les pensées de Phoenix sur chaque objet, dans chaque pièce et les petites blagues à gauche à droite. Mais ce changement d'approche permet d'avoir un jeu avec un rythme plus ou moins constant et soutenu, et ça, c'est un gros plus !

En résumé, c'est avec joie que j'ai pu faire Dual Destinies, retrouver mes héros préférés (Apollo et Pearly <3), en découvrir d'autres (Athena, Woods) et être impressionné, une fois de plus, par l'imagination des développeurs et l'originalité des enquêtes. Je tiens également à ajouter que la bande son est très agréable : les anciennes musiques ont été joliment retravaillées et les nouvelles sont très intéressantes et en accord avec les événements.

C'est donc avec impatience que j'attends le prochain épisode !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 245 fois
2 apprécient

Autres actions de Pgmallstars Phoenix Wright : Ace Attorney - Dual Destinies