Dark Age of the Translation

Avis sur Phoenix Wright : Ace Attorney - Dual Destinies sur Nintendo 3DS

Avatar eipiplusun
Test publié par le
Version Nintendo 3DS

5ème épisode des Ace Attorney (sans compter les spin off "Investigations"), célèbre série de visual novel qui a débuté chez nous sur DS et débarque désormais sur 3DS... Mais uniquement sur l'eshop hors du Japon, et surtout seulement traduit dans la langue de Shakespeare. Pas de quoi effrayer les fans anglophones, même si la pilule a vraiment du mal à passer.

L'histoire se déroule peu après le 4ème opus "Apollo Justice", mais beaucoup de choses ont changé, et notamment plusieurs nouveaux personnages que je vais rapidement présenter:

Athena Cykes : jeune avocate de 18 ans (ce qui ne surprend pas plus que ça les habitués de la licence) et nouvelle recrue de la "Wright Anything Agency", elle s'est spécialisée dans le domaine de la psychologie grâce à son pouvoir spécial. Si le magatama de Phoenix lui permet de voir quand quelqu'un cache un secret, et le bracelet d'Apollo lui permet de détecter les mensonges, Athena peut elle ressentir les émotions des personnes, ce qui peut être utile quand ces dites émotions sont en contradiction avec la déposition d'un témoin par exemple...

Simon Blackquill : le nouveau procureur introduit dans cet opus, dont la particularité est d'avoir été condamné à mort il y a 7 ans, mais est malgré tout autorisé à continuer de travailler dans les tribunaux. Il parle comme un samouraï et possède un faucon comme animal de compagnie (pratique pour faire circuler des documents ou simplement brutaliser quelqu'un), et ses capacités de manipulation en feront un adversaire retors. Attention : ses menottes ne sont peut être pas aussi solides qu'il n'y parait...

Bobby Fullbright : le détective qui joue le rôle de Dick Tektiv (dans le 1ère trilogie) ou Ema (dans "Apollo Justice") dans cet épisode. Il a tendance à laisser exploser ses émotions et à foncer tête baissée, et son but avoué est de faire triompher la justice. Sa devise? "IN JUSTICE WE TRUST !"
Je regrettais un peu ce bon vieux Dick Tektiv au début, mais Bobby s'avère être un personnage tout aussi attachant au final (ou exaspérant au possible selon la perception de chacun, si j'en crois certains commentaires vus sur le net).

Voilà pour les nouvelles têtes, mais n'oublions pas les anciens! Phoenix Wright déjà, qui a regagné son badge d'avocat depuis le 4ème opus, et Apollo Justice qui n'est désormais plus un débutant mais un avocat confirmé. Ce qui fait au total 3 avocats que nous incarnerons et dont les relations seront développées au cours des 5 affaires du jeu (+ une sixième en DLC que je n'ai pas encore faite).

Concernant le scénario, il tourne autour du thème du "Dark Age of the Law" : le procureur est coupable de meurtre, et Phoenix Wright lui même, bien qu'il ait été innocenté, a été accusé de falsification de preuves 8 ans plus tôt, ce qui a mis en évidence les méthodes louches de certains avocats (cf la 3ème affaire, qui se déroule dans une école de droit, et où les professeurs mettent de drôles de philosophies dans les têtes de leurs élèves...). La conséquence de tout cela étant que les gens font de moins en moins confiance au système judiciaire. Mais heureusement, Phoenix is back! Et il va remettre de l'ordre dans tout cela.

Il est d'ailleurs assez agréable de voir que les affaires sont liées entre elles. Ces liens ne seront explicités qu'à la fin du jeu évidemment (vague de plot twists en vue mon capitaine!), mais gardez en tête ce que vous avez vu dans les affaires précédentes, ça vous sera utile. Bon peut être que les affaires 2 et 3 sont un peu à l'écart des autres, mais les 3 autres sont intimement proches.
A noter que les affaires ne sont pas dans l'ordre chronologique, donc on peut s'y perdre un peu pour savoir qu'est ce qui s'est passé et quand.
On a donc au final un des meilleurs jeu de la licence pour ce qui est du scénario, peut être même encore meilleur que celui "Trials and Tribulation". Il y a réellement eu des moments où j'étais bouche bée devant ma console, et la dernière affaire est un véritable ascenseur émotionnel.

Concernant le gameplay : si les phases de tribunal restent inchangées à ce niveau, les phases d'investigations ont elles été grandement simplifiées. Ainsi dans chaque affaire seule la scène du crime peut être examinée (alors que chaque lieu pouvait l'être auparavant) (cela dit elle peut être examinée sous différents angles, ça c'est chouette), certains déplacement clés se font automatiquement, et il y a désormais une section "note" qui répertorie tout ce qui est à faire avant de passer à la phase scénaristique suivante.
Bref vous serez rarement bloqués dans ces phases, à ne pas savoir quoi faire, et ne vous retrouverez jamais à présenter tout votre inventaire à chaque personnage pour voir si vous avez raté quelque chose.

Par ailleurs, une petite fonctionnalité sympa assez bienvenue : l'ajout d'une sauvegarde instantanée de toutes les dernières répliques qui ont été dites. Si vous passez trop rapidement ou oubliez ce que vient de dire un personnage, un petit coup d'oeil à l'historique et le problème est réglé! C'était vraiment LE truc con mais qui manquait à la série.
A savoir également que le "Game Over" dans un tribunal perd presque tout son impact, puisque si jamais votre jauge de crédibilité tombe à zéro et après le verdict "coupable", le jeu vous propose de revenir immédiatement là où vous en étiez avec une jauge remplie. Ca évite de devoir se retaper tous les dialogues depuis la dernière sauvegarde, ça aussi c'est chouette (même si du coup le game over perd tout son sens).

En conclusion, si vous avez des bases de compréhension assez solides en anglais et si vous n'êtes pas allergique aux visual novels, foncez prendre ce jeu sur l'eshop, vous ne le regretterez pas une seconde!

Edit: une petite fonctionnalité sympa que j'ai oublié de citer : une sauvegarde instantanée de toutes les dernières répliques qui ont été dites. Si vous passez trop rapidement ou oubliez ce que vient de dire un personnage, un petit coup d'oeil à l'historique et le problème est réglé! C'était vraiment LE truc con mais qui manquait à la série.
A savoir également que le "Game Over" dans un tribunal perd presque tout son impact, puisque si jamais votre jauge de crédibilité tombe à zéro et après le verdict "coupable", le jeu vous propose de revenir immédiatement là où vous en étiez avec une jauge remplie. Ca évite de devoir se retaper tous les dialogues depuis la dernière sauvegarde, ça aussi c'est chouette (même si du coup ça perd tout son sens).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 248 fois
Aucun vote pour le moment

eipiplusun a ajouté ce jeu à 7 listes Phoenix Wright : Ace Attorney - Dual Destinies

Autres actions de eipiplusun Phoenix Wright : Ace Attorney - Dual Destinies