Why the hate ?

Avis sur Pokémon Bouclier sur Nintendo Switch

Avatar GrievousLord
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Alors que beaucoup de licences de jeux, films ou séries ont atteint ce point de non-retour, celui ou l'esprit de l'Art cesse d'exister au profit de l'argent, celui ou le public visé s'en aperçoit et rejette avec ferveur le produit conçu pour non plus exprimer mais être consommé, Pokémon semblait répondre à l'appel. Un rythme de sortie de jeu exténuant tant pour les gamers que pour les développeurs. Deux générations de jeux à jeter à la poubelle à cause de design pétés, jouabilité infantile et navrante. Rien de neuf, tout dans la sécurité et pas grand chose de plaisant, toujours plus pour rien. Alors que Gamefreak annonçait la disparition de la moitié du Pokédex dans les nouveaux opus, la fanbase a décidé de se faire entendre pour la première fois à grande échelle. Nombreux furent ceux qui criaient au "jamais content ceux-là, où est le problème".
En vérité, il faut toujours expérimenter pour juger.

Et oui, ce jeu est un bon Pokémon.
Il trimballe derrière lui de gros défauts suintants, mais les ajouts qu'on demandait tant sont enfin perceptibles. Je m'explique.

L'histoire
Rien de neuf. Pire, rien de mieux. Ceci étant constaté, le plu-valu est la mise en scène. Enfin nous constatons que nos personnages sont capables de ressentir des émotions, que les affrontements en arènes sont de réels évènements sportifs et tout ceci donne une dimension réellement inédite aux aventures de nos bébêtes. On peut regretter le manque de quêtes secondaires pour mieux diluer les péripéties mais la quête des Arènes est ici au centre des projecteurs et c'est toute l'histoire qui se créé autour. Pour ce qui est des Légendaires, j'ai énormément apprécié qu'ils ne soient intégrés à l'histoire qu'au compte-goutte pour se révéler être des alliés de taille à la fin du jeu, non jouables et non capturables dans l'immédiat. Vraiment très bon. Pour ce qui est de la menace, on a vu mieux et surtout pire, mais la Team est lamentable, la pire de tout Pokémon.

Les personnages
Ici aussi, beaucoup de positif. Tous les rivaux trouvent leur utilité et chacun représente un aspect différent de cette rivalité (l'ami encourageant, le meilleur ennemi arrogant et la mystérieuse rivale) qui en plus de cela accomplissent un arc de personnage au fil de l'aventure, dont certains assez osés et imaginatifs. Les Champions sont aussi tous très réussis dans leur contexte et leur personnalité, une première dans la licence. Là où ça prêche un peu, c'est au niveau du Maître et du méchant, dont les utilités relatives et les caractères quelques peu emmerdants figureront la révélation finale quasi dès le début. Mais surtout, la super-personnalisation du protagoniste permet de le créer de toutes pièces et le rendre plus haut en couleur qu'à l’accoutumé.

La Région
Galar est certainement une des plus belles régions de Pokémon. Son inspiration britannique est assumée et parfaite jusque dans les plus petites références. Des noms aux paysages (cambrousses, montagnes, région désertique, région enneigée, forêt enchantée...) tout est pensé pour créer un sentiment de voyage permanent. Les villes se démarquent plutôt bien et chacune est assez représentative du pays. Le soucis est la mise en pratique de cette map : autant les terres sauvages sont travaillées et pensées pour confronter le joueur à une "réalité Pokémon" dans différentes zones du jeu, autant les chemins en eux-mêmes sont bizarrement rendus en 3D et donnent une impression de confinement très désagréable.

Les Pokémon
Enfin la 3D est un peu plus fine et dynamique, ce qui rend déjà les nouveaux individus plus chaleureux. Au delà des starters assez pauvres en intérêt et des Légendaires peu gracieux, la plupart des nouveaux Pokémon trouvent grâce à mes yeux, bien que les versions pixel sont de loin des valeurs plus sûres. Meilleur que ceux de la 6G et infiniment supérieurs à ceux de cette 7G merdique, les Pokémon de Galar remontent un peu la barre en terme de design et d'esprit Pokémon.

La 3D
Tout est plus grand, mieux animé, plus lissé et surtout plus détaillé. Pour chaque point positif, un point négatif. Les intérieurs des bâtiments sont absolument somptueux et les villes très réalistes, mais les éléments naturels tels que les arbres ou les chemins sont découpés à la hache, vraiment laids. Les personnages et les Pokémon sont ultra clean et plus expressifs qu'avant ! Mais les textures des bâtiments, sols et autres sont à vomir. La lumière est magnifique mais beaucoup de couleurs bavent. etc.

Les nouveautés du Gameplay
Et oui, parce que le principal atout du jeu, c'est d'ajouter beaucoup de choses (et d'en enlever malheureusement). On note déjà la disparition de ces vilaines CS obligatoires pour évoluer dans l'aventure, ce qui est pour moi un GROS plus. Ensuite, la capacité de prendre un taxi volent pour voyager est BEAUCOUP trop simple. Marcher était l'intérêt des jeux, je crois. En combat, l'efficacité des capacité s'affiche contre les Pokémon déjà rencontré et le PC est accessible depuis le menu de base, deux choses que j'apprécie beaucoup. L'ajout du Poké Service ainsi que le Camping apporte de la crédibilité au monde Pokémon ainsi que des fonctionnalités de jeu, rien de fou mais plutôt agréable. Le curry par contre je comprend vraiment pas. Mais parlons plutôt du combat Gigamax : vu au départ comme un gros WTF de notre part, le jeu y trouve un sens et l'intègre bien à l'histoire et au gameplay, en faisant des évènements rares et importants. La stratégie s'en accommode donc.

Les plus gros défauts
Le jeu joue à notre place. On connaît les efficacités de type ? On mange la région au petit déj. Je n'ai perdu aucun combat et n'ai pas eu plus de 2 pokémon KO de tout le jeu. Ensuite, on nous prend par la main constamment pour nous indiquer où aller, comment jouer, on nous soigne notre équipe toutes les deux minutes, on suit des personnages sans pouvoir aller où l'on veut. C'est le jeu le plus linéaire que j'ai vu de ma vie... Mais surtout surtout, le plus gros soucis, c'est ce putain de multi Exp obligatoire. Toute l'équipe gagne des XP a n'importe quel combat ou capture. C'est inadmissible que cette option ne puisse pas être désactivable.

En conclusion, un bon Pokémon mais un jeu beaucoup trop facile. Un univers très immersif et agréable à découvrir avec de bons Pokémon, un Gameplay intéressant mais vraiment trop dans la même veine de tout ce qui existe déjà. Gamefreak ne fait pas peau neuve mais se ratrappe de l'énorme bouse qu'était la 7G, un bon jeu mais vraiment un gros n'importe quoi en terme de logique. J'ai donc aimé ce jeu et le recommande à quiconque aimerait se faire son avis par lui-même !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 85 fois
1 apprécie

GrievousLord a ajouté ce jeu à 1 liste Pokémon Bouclier

Autres actions de GrievousLord Pokémon Bouclier